Après la déception massive que fut la sortie de Sea of thieves, plombée par une absence de contenu et un grind omniprésent, les développeurs avaient promis de corriger le tir avec des mises à jour. L’ajout du biome volcanique Forsaken Shores étoffait une zone de jeu limitée tandis que l’arrivée des navires squelettes et des mégalodons avait tenté de redresser la barre sans pour autant satisfaire pleinement les attentes des joueurs.

À nous donc de vérifier si le jeu a fini par tenir ses promesses ou si le navire a définitivement pris l’eau à l’occasion de cette Anniversary Update.

Les Tall Tales, la promesse d’une aventure pirate enfin tenue

Neuf longues quêtes sont au programme pour les plus férus du lore de Sea of Thieves. Elles font toutes appel à votre connaissance du jeu et de ses îles ainsi qu’à des mécaniques uniques implémentées pour l’occasion : des constellations à identifier dans le ciel, des lampes magiques permettant d’interroger les âmes, etc… Les plus braves en ont pour 20 heures de jeu, les autres peuvent attendre les solutions sur le net.

D’une profondeur inégale, ces neuf quêtes ont néanmoins le mérite de renouveler la narration du titre et de proposer des récompenses uniques aux joueurs suffisamment investis. Les énigmes, vraiment bien mises en scène, guident le joueur sans pour autant le prendre par la main.

Loin de l’aspect Fedex des précédentes histoires, les quêtes sont bien dosées et originales. On se plaît à redécouvrir certains décors et à admirer ceux créés pour l’occasion ; tous étant à chaque fois détaillés, aussi bien les fonds marins, les épaves ou encore certaines cavernes secrètes. Le scénario des quêtes ne surprend que rarement, mais l’immersion est bien présente à chaque étape de vos voyages.

La découverte de l’île au-delà du Devil Shroud, lors de la dernière quête, est un moment unique que les fans du jeu sauront apprécier. On regrettera quand même que les nouveaux ennemis soient incapables de renouveler un système de PvE encore largement perfectible.

Shores of Gold, l’île au cœur des mystères de ce premier volume des Tall Tales.

En résumé, les Tall Tales démontrent que Rare est capable de faire autre chose que des quêtes répétitives. Le frisson de la découverte et la qualité des énigmes sont au rendez-vous et font de cette première vague de nouvelles aventures une réussite qui présage du meilleur pour les prochaines mises à jour.

The Arena : le PvP naval parfait ?

Le mode Arène propose à 5 équipages de 4 joueurs de s’affronter pendant 24 minutes pour vendre des coffres sur les avant-postes des Loups de Mer, l’une des deux nouvelles factions introduites dans le jeu.

Pour attiser le conflit, les équipages auront accès aux mêmes cartes aux trésors, transformant la recherche des coffres, d’ordinaire ennuyeuse, en de véritables moments de tension où chacun sillonne les mêmes îles dans l’espoir de tendre une embuscade. L’équipage gagnant est désigné à la fin des 24 minutes selon un système de points :

  • Tuer un pirate rapporte 5 points
  • Toucher un navire ennemi avec un boulet de canon 25 points
  • Déterrer un coffre engrange 100 points
  • Vendre un coffre vaut 1 000 points
  • Se faire couler son navire vous enlèvera par contre 1 000 points

Le choix est fait de plébisciter les combats maritimes plutôt que terrestres : viser un élément particulier, comme la barre ou une voile, devient tout aussi important que de chercher à couler la cale des navires adverses. En parallèle, l’ajout du harpon à la proue de votre navire permet des accrochages et des courses-poursuites explosives.

Car c’est en effet là que réside le véritable attrait du mode arène : il parvient à dynamiser le PvP du jeu de base. L’action prend immédiatement le pas et le face-à-face naval entre équipages, un des points forts du titre, est superbement mis en valeur. Chacun a un rôle et communiquer donne un avantage hors pair lors des abordages. Mais soyons honnêtes, le mode arène n’a en réalité que peu d’intérêt si vous le lancez tout seul.

Si vous arrivez à mobiliser un équipage, en passant à tout hasard par le Discord de Nofrag, vous aurez cependant l’occasion de découvrir un des véritables points forts de cette mise à jour.

La taverne des Loups de Mer, la faction PvP de la mise à jour.

La pêche et la cuisine, des ajouts utiles ?

Au menu, 10 poissons différents ayant chacun 5 variantes de couleur. Pour les plus rares, les poissons trophés, la pêche affiche parfois des prix très lucratifs. Elle avait donc tout pour aguicher rapidement les joueurs. Les sangsues, vers de terre et autres appâts permettent même de dénicher les plus rares spécimens. Les animations sont réussies, vivantes même, la canne à pêche se tord, se crispe et craque sous le poids de notre poiscaille.

Mais en général, les récompenses sont frugales au regard du temps investi. Pêcher dans le jeu est distrayant 5 minutes, mais devient inéluctablement redondant.

Conclusion

Cette Anniversary update permet de remplir, un an après, la promesse d’origine de Sea of Thieves. Grâce au suivi intensif de Rare, les mises à jour se déploient et corrigent une par une la monotonie du titre à son lancement. Pas avare en contenu, le jeu conserve quand même quelques défauts, notamment sa tendance au grind. Fort heureusement, les nouvelles quêtes donnent un vent de fraîcheur à un jeu qui en avait bien besoin tandis que l’arène promet de nombreuses heures de combat pour le pirate qui sommeille en vous. Seul, le jeu perd une partie de son intérêt, mais avec un groupe solide, en usant et abusant du Xbox Game Pass, vous pourrez mettre la main sur votre rêve de gosse pour une poignée d’euros.

 

4 Commentaires


  1. Viens se rajouter aux jeux , de plus en plus nombreux , qui commencent a devenir potables seulement au moins un an après leurs sortis ……

  2. “peu d’intérêt si vous le lancer tout seul”
    lancez* (avec Z)

    Merci pour ce grand résumé détaillé! 🙂

Connectez-vous pour laisser un commentaire