Hedon un rétro FPS en collaboration avec le compositeur d’Unreal et Deus Ex

15

Sorti en mars 2019 et arrivé sur Steam le 16 mai dernier, Hedon est un FPS ” oldschool” développé par une seule personne qui dit s’être ouvertement inspirée de Unreal, Blood, Thief, Arx Fatalis, ou encore Serious Sam. Vous incarnez Zan, une créature mi-orc mi-démon, et vous vous réveillez dans un tunnel sans trop savoir pourquoi. D’après la page Steam du jeu, qui évoque un scénario assez dense, vous rencontrerez différentes factions – The Iron Division, The Cultists, The Demons, The Earthborn – même si nous ne savons pas vraiment à quoi elles servent exactement. La mention de la formule “Premier Chapitre” laisse aussi penser que le développeur envisage probablement déjà une suite.

Ce dernier déclare surtout que le jeu est pourvu de niveaux variés (forêts, caves, forges, montagnes enneigées, etc.) et assez grands pour forcer le joueur à l’exploration, sans le prendre par la main. FPS rétro oblige, la composante fast paced shooting n’a pas non plus été oubliée et Hedon promet sa dose de gore et de combats où les mouvements sont la clef de la réussite.

Enfin, en plus d’être réalisé sur GZdoom, Hedon a eu droit à une vedette pour composer sa bande originale : Alexander Brandon. Nous lui devons notamment la musique d’Unreal, Unreal Tournament, ou encore Deus Ex.

Le jeu est disponible sur itch.io à prix libre, sur IndieDB et sur Steam en promotion à 5,73€ jusqu’au 23 mai.

15 Commentaires


  1. Le coup de patte musical se reconnaît au bout de 3 notes… Par contre côté graphique je trouve ça tout de même rustique…

  2. Je ne réussi pas à savoir si la version gratuite est arrêté à la 1.2.0 et que si on prend sur Steam on a les dernières mises à jours (1.3.1).

  3. Bordel… la musique démarre et je me suis l’espace de quelques secondes retrouvé sur Unreal Tournament 99… C’te coup de nostalgie ! Quelle belle époque c’était.

  4. >

    La meme mon gars !!!
    La bande son d’unreal était tellement orgasmique à mes oreilles :'(
    Faut pas oublié qu’il a aussi bossé sur Jazz Jackrabbit 2 un très sympathique jeu de plateforme, un peu trop oublié à mon gout….

  5. >

    Oui je viens d’essayer et je suis d’accord concernant la DA que je trouve absolument immonde. C’est pas génial dans l’ensemble, après je parle de la version gratos, je sais pas si la version steam est différente. Le feeling général est… bizarre, je le trouve très raide. Et perso j’en ai un peu rien a péter du ” Oh mon dieu c’est machin, le compositeur de Unreal qui a fait la bande son”, la musique dans les jeux c’est toujours un peu de la merde.

  6. >

    Après c’est une question de goût mais généralement je l’enlève, ou je la baisse. La plus part du temps ca pète l’immersion ou alors c’est juste nul et ca prend le choux. Après je reconnais qu’il y a de bonnes bandes son, genre celle de Street Fighters 2, mention spécial pour le stage de Guile, ou celle de GTA Vice city. Entendre Raining Blood dans un jeu video c’est quand même magique.

  7. >

    Je reconnais que c’est effectivement une question de goût. L’importance accordée à la musique varie peut être aussi selon les types de jeu: je suis principalement un joueur de RPG et l’aspect musical est en général très soigné (j’ai en tête plusieurs soundtracks de jeu qui rivalisent sans problème avec ce qui se fait dans le cinéma)…

  8. >Exactement, après même pas 3 secondes on reconnait aussitôt la touche musicale. UT99 a été mon tout premier jeu ainsi que Quake 3 à 12 ans en l’an 2000 😮 J’ADORE la musique mais j’suis vraiment pas fan de ce type de graphisme hiddeux à la Minecraft nettement inférieur à ce qui se faisait déjà en 99 :/

  9. Je l’ai fini et c’était épuisant. Les maps sont gigantesques avec des tonnes de missions fedex ou il faut trouver des objets perdus dans la carte. Certains passages sont dans le noir complet et si on n’a plus de NVG on l’a dans l’os et on doit jouer en suivant la map…
    Le bestiaire est assez sommaire et le jeu moche, même pas fun et le jeu reste en 2.5D malgré un moteur 3D (défaut principal du doom engine comme l’absence de superposition de salles) et le saut ne permet pas d’éviter les projectils.
    L’histoire par contre est un point positif.

Connectez-vous pour laisser un commentaire