Un sujet qui fait couler beaucoup d’encre depuis quelques mois est l’arrivée d’Epic et de son magasin en ligne, l’Epic Games Store. Son principal argument est la part moins importante qu’il prend sur les ventes, 12 %, contre les 30 % de son concurrent principal, Steam. Hélas, entre les petites piques de Tim Sweeney, les drames sur Reddit et Twitter, et l’absence de communication de Valve : on oublie de donner la parole aux principaux intéresses par le sujet, les développeurs. Alors c’est à vous qu’on s’adresse. On aimerait entendre vos avis sur cette guerre des magasins en ligne. Contactez nous !

Pour nous contacter :

 

15 Commentaires


  1. Plop,
    Je n’ai pas grand chose à dire côté dev sur Epic.
    Je sais juste qu’ils paient très cher leurs exclus.

    Et en tant que dev, si on me propose de rembourser la prod actuelle voir de financer la suivante contre 1, 2 ou 3 ans d’exclusivité PC, la question se pose même pas : je fonce.
    Le monopole de Steam est un soucis, pas une force et la concurrence est saine.

    Mon ami Laurent Victorino (Night Call) parle d’Epic dans les derniers zqsd pour les curieux (https://soundcloud.com/zqsd-1/zqsd67).

  2. >
    Il leur reste si peu malgré leur boutique et leur launcher ultra minimalistes ? Ils feront comment pour dégager des bénéfices le jour où ils proposeront des vrais services ?

    Au passage, seuls deux vendeurs tiers sont autorisés à vendre des clés Epic Games actuellement et l’un d’entre eux est GMG, qui prend également 30%. On n’a pas entendu Tim Sweeney là-dessus.

  3. >
    Un forum, un système de notation ? Je doute que ça chose grand chose à leur marge. De plus, il y a un effet d’échelle : plus le magasin grossit, plut le coût/vente diminue.

  4. Est-ce que Epic choppe de l’argent sur les clés sur GMG et Humble ? Steam propose aux développeurs de générer des clés gratuitement pour les filer aux magasins en ligne et donc je récupére pas d’argent sur ces ventes. Cela représente quand même 1/3 des ventes il me semble.

  5. >

    Discord a fermé son store.
    Il reste la possibilité de vendre son jeu sur son serveur, mais il n’y a plus de store.

  6. Très bonne idée.

    De mon point de vue, en plus d’avoir une grosse part de ma ludothèque sur Steam, la grosse plus-value de Steam, c’est Steamplay (Mac & Linux) et la dernière nouveauté Proton (Testé sur Return of the Obra Dinn : marche au top).

    Je fais parti des gens qui a eu beaucoup de mal à accepter Steam dans les années 2000, j’ai pas testé EGS, mais quand je voi la gueule de Origin (c’est moisi) et Battle.net (me souviens pas en fait). Bah, steam est largement au dessus.

    J’aime aussi le support apporté à HTC pour le Vive, l’idée de SteamOS était aussi très bien (mais abandonné ?)
    Bref, steam, c’est plus qu’un “market” (bon bcp quand même).

    Puis on crache sur le part, mais quel éditeur a autant fait pour le jeu indé ? leur promotion ? Le support ?
    On rage allègrement sur les early, mais pas mal de jeu ne serait jamais sortie sans (Project zomboid ? Factorio ? Terraria ? et j’en passe.)

    J’veux braquer personne, juste my 2 cents.

  7. >

    C’est ça qui est top avec l’EGS : tu sais qu’ils filent tellement de pognons aux studios pour acheter les exclus, que tu peux pirater les jeux sans aucun remords. Merci Epic !

  8. Vrai Auze !
    Le problème c’est qu’il-y-a des gens qui n’aime pas Steam (pour d’obscures raisons) et qui aime le pointé du doigt comme une entreprise démoniaque qui vole nos âmes.
    Alors forcement un nouveau store (de très mauvaise qualité pour le moment) qui en profite pour diffamer sur le dos de steam (alors qu’ils était eux même accuser d’avoir des spyware dans leurs launcher) pour attirer l’attention est une aubaine forcement,mais objectivement outres les licences prises en otage par EGS le store n’a montré aucuns argument valable pour y aller,sans parler de la connexion obligatoire ou du fait que les 12% tombent a l’eau avec les vendeurs tiers.
    Mais oui Steam a fait énormément sur PC en plus de tout ce que tu a préciser on pourrait rajouté les portages d’anciens jeux, compatible avec les systèmes d’exploitations actuel ou l’attraction de licences exclusivement consoles jusqu’a lors.

Connectez-vous pour laisser un commentaire