Un journal coréen, Naver Sports, a publié les résultats financiers de PUBG Corp pour l’année 2018. Merci à Daniel Ahmad sur Twitter pour la traduction. Bref, le jeu se porte bien, avec 920 millions de dollars de revenus en 2018, dont 310 millions de bénéfices. C’est la version PC qui rapporte le plus avec 790 millions, contre seulement 65 millions pour la version mobile, et 60 millions pour les consoles. L’information la plus intéressante est que le marché asiatique représente 53 % des revenus, s’il fallait encore une preuve que PUBG est populaire chez nos amis chinois.

Une petite nuance tout de même : les droits de la version mobile appartenant à Tencent, les chiffres doivent être en réalité beaucoup plus importants. En décembre dernier, The Verge rappelait que la version mobile de PUBG était aussi populaire que celle de son concurrent Fortnite. Imaginez donc ce que cela doit rapporter au géant chinois.

 

 

2 Commentaires


  1. Tencent est en train de devenir un monstre aux milles yeux, consortium d’investisseurs (dailleurs je parie que l’état chinois est propriétaire de parts, c’est ainsi en Chine, une entreprise pour grandir doit bénéficier du soutient de l’état, sont pas fous hein…) à la puissance financière énorme !

    Et PUBG sans les chinois, c’est moitié moins de joueurs, mais ça doit être pareil pour pas mal de jeux .

  2. Ça vaut 500 milliards environ. Moitié moins qu’Amazon, Google ou Apple. (C’est donc monstrueux)

Connectez-vous pour laisser un commentaire