Comme convenu, Generation Zero a droit aujourd’hui à son premier gros patch qui apporte pas loin de 200 changements d’après les développeurs. Des corrections qui auront, pour la plupart, un impact notable sur le gameplay.

On commence avec le système de résurrection qui était jusqu’à maintenant parasité par un bug jamais corrigé. Désormais, que vous soyez en groupe ou en solo, une résurrection consommera une seringue d’adrénaline. Fini le rez à l’infini quand vous jouiez seul ! Comme annoncé précédemment, le nombre de seringues présentes dans sur la carte a également été revu à la baisse.

Le comportement des machines était lui aussi victime d’un bug qui faisait qu’elles se mettaient souvent à fuir sans raison, sans qu’un combat ait même débuté. C’est déjà mieux. Malheureusement il n’est fait mention nulle de la faculté qu’ont les machines à voir systématiquement à travers les murs et autres éléments de décor. Une mécanique particulièrement agaçante qui vous oblige à jouer en mode canard si vous souhaitez rester tranquille.

La distribution d’XP suite à un combat a aussi été corrigée car elle se basait sur trop de facteurs et rendait l’équation complexe et peu compréhensible pour les joueurs. Dorénavant elle ne prend en compte que le nombre d’ennemis tués, les dommages effectués et les actions de soutiens réalisées (envoyer une fusée de détresse, etc). À noter que vous pourrez maintenant utiliser la capacité de hack plusieurs fois pendant un combat et non plus qu’une seule fois.

Voilà pour les plus gros changements. D’autres ajouts mineurs – comme une barre de stamina ou de nouvelles emotes absolument primordiales – sont au programme. Le détail peut se lire ici.

4 Commentaires


Connectez-vous pour laisser un commentaire