Epic Games vient de dévoiler la roadmap de son magasin en ligne sur un Trello visible de tous. Dans les trois prochains mois devrait donc débarquer la recherche par tag, une nouvelle page d’accueil pour le magasin ou encore la sauvegarde dans le Cloud. À plus long terme, le support des mods ou encore les wishlists sont prévus. On souhaite bon courage à l’Epic Games Store pour rattraper les 15 ans de développement de Steam en quelques mois. C’est aussi le moment de rappeler que la GDC débute lundi, et on devrait rapidement entendre parler de Valve, qui n’a pas l’air de s’inquiéter plus que ça de son concurrent qui ne fait pour l’instant que signer des gros chèques pour des exclusivités.

23 Commentaires


  1. Mettre en place des serveurs avec des millions d’utilisateurs et des milliers de jeu (et avec pleins de fonctionnalités: amis, avis, guide, carte de collectionneurs, etc…).
    il faut une dizaine d’année pour faire cela ?
    Quand même pas non ?

  2. Quand je pense qu’avant c’est a peine si on entendait parler d’eux avec l’Unreal. Maintenant le nom Epic Games est sur les lèvres de tous le monde, et il profite bien de ce remaniement de la communauté pour faire les gros capitaliste a ce que je vois

  3. Lorsque l’Epic Games Store sera aussi costaud que Steam (est-ce que ça arrivera ?), je me demande si les 12% seront toujours d’actualité.

  4. Leur but c’est pas non plus de copier Steam à 100% (tout n’est pas bon à prendre chez Steam, loin de là). Après il y a des fonctionnalités indispensables au bon fonctionnement d’un store gaming.

  5. >

    En attendant epic force les autres à ce sortir les doigts ce qui fait aussi évoluer leur plateforme / jeux. Quand apex est sortit ils ce sont grouillés de buff les matériaux, de virer les explosifs cheatés et de rajouter une interface pour spotter un ennemi.

    Pour l’instant le seul jeu plus évolué au niveau “matchmaking” c’est csgo. Même si il ne dispose pas de filtre pour la langue, avoir un micro ou non, le ping, un niveau de difficulté ? Je ne parle même pas du compte gratuit bourré de cheater et ou tu dois payer pour ajouter des amis. Un jeu uniquement basé sur la vente de skin… Je ne parlerais même pas de tf2, l4d ou quoi… Steamworkshop, ect…

    Je ne parlerais pas de rockstar qui vend des voiture hors de prix pour gta, un online mal foutu au possible blindé de cheaters… Apex et ses mecs à 3000 kills alors que toi t’a pas finis de configurer tes touches de jeux ? Pubg avec ses 40 fps tout en low aussi moche qu’un gta 3… Je ne parlerais pas non plus de EA qui à complètement massacré la série battlefield.

    Un nouvel acteur viens tout juste de rentrer en jeux, en moins de deux ans il à défoncé tout le monde 🙂

  6. >

    Si tu veux allez par là, fortnite avec ses micro-transaction n’est clairement pas non plus une référence. Faut bien ce rappeler que le but d’un jeu est de rapporter de la tune a ses dev. Sauf que dans ce 21 ème siècle, les dev font tout pour gagner au détriment de l’expérience utilisateur. On est loin trèèèèèès loin de l’époque des jeux sans 250 dlc, 58 seasons pass, 85 712 lots box & sans micro transaction …..

  7. Question d’ignorant et de casual: pourquoi ces launchers ne disposent pas de minimum syndical comme la gestion d’amis, de tchat textuel/vocal, communication dév/joueurs?
    L’infrastructure devrait suivre après toutes ces annonces (exclues, % commerciale) mais la relation joueurs/jeu reste derrière.

    Steam a un certain confort auprès des joueurs, peut-être pas auprès des développeurs, pourquoi ne pas unifier les attentes?

  8. >

    Parce que cela prends du temps. Il faut recruter du monde si tu n’as personne en stock, monter les équipes, faire le dev, faire les tests, et avoir l’infra derrière. Si tu rush et que ça se passe mal tu prends des risques au niveau de ton image et potentiellement financièrement. Il n’y a rien de difficile en soit mais faut le temps que ça se fasse. Et comme écrit dans la news Steam, a 15 ans d’avance.

  9. >

    Ouai en fait on est loin de l’époque des jeux vidéos …..

    Par contre ce qui peut être très positif c’est qu’aucune plateforme n’en bouffe une autre, de façon a créer de la concurrence, et à ce moment ils seront obligés de faire de bonnes offres pour le consommateur . Si a un moment il y en as un qui domine, il pourras plus ou moins faire ce qu’il veut , et donc faire le capitaliste .

  10. >

    Fortnite est gratuit et régulièrement mis à jours que ça soit niveau équilibrage / contenu. Le season pass est certes payant mais tu peut récupérer la somme de départ avec les mission pour racheter celui de la saison suivante, pour le moment j’ai juste dépensé 15€ en un an. Quand au micro transaction personne n’oblige qui que ce soit à acheter des skins. A la limite le seul truc “louche” c’est que les skins sont limités dans le temps, ça pousse à l’achat compulsif. Après dans l’absolu certains skins donnent clairement un avantage au niveau visibilité.

    Le dernier “bon move” d’un éditeur ça été avec EA / DICE en supprimant les dlc payant pour BF5 sauf que le jeu est vraiment pas fun, sans mode rush ni hardcore. En 2019 je m’attendais à la possibilité d’avoir un jeu gratuit, bien optimisé et surtout de pouvoir détruire une ville entière au rpg / tank. C’est d’ailleurs l’un des premier éditeur à avoir introduit les dlc payant il y à plus de dix ans dans bf2.

    Sinon pour le reste ont est d’accord, le jeu vidéo actuellement deviens de plus en plus une vaste blague économique.

  11. Nop il doit être schizo, il adore Fortnite et achète des skins, mais quand c’est CS:GO, c’est la pire saloperie du monde qu’il qualifie de “jeu basé sur la vente de skins”. Ah ah ah.

  12. J’avoue que quand Street Fighter II sortait en 50 éditions différentes sur la même console, c’était vachement moins de l’arnaque.

  13. Même si on peut par d’autres moyen,ça leurs trouerai le cul de dev un compteur de fps ?

    Autant Epic que Bethesda luncher qui prend 500 mo de ram en tache de fond pour 3 fonctionnalités.

  14. >

    Après, en soi, dans Fortnite, on achète directement les skins qu’on veut, et on les garde. On peut penser ce qu’on veut du jeu, mais au moins ça c’est clair. Alors que CS:GO, il y a des lootboxes, ce qui fait déjà un peu grincer des dents, et surtout, des fois, ça fait vraiment jeu d’argent déguisé, avec tout le marché de reventes d’armes, les gens qui achètent des clés pour espérer obtenir le couteau qu’il revendront à 1000€ … Ça ne me semble pas hyper clean, surtout que ça peut toucher les plus jeunes à qui les jeux d’argents sont normalement interdits.

  15. >

    Je pense avoir une réponse là-dessus : ils doivent se baser (Origin, Epic Store, Steam…) sur des technos du style Electron. Ca package un navigateur (Chrome/Chromium) en application de bureau Windows.
    Sauf que Chrome est plus qu’un navigateur, c’est quasiment devenu un petit OS et si on ne fait pas gaffe on embarque des tas de feature inutile genre support MIDI, drivers en tout genre.
    Le truc est en plus naturellement un peu gourmand, d’où les 500 mo de RAM “juste” pour afficher une page web d’un store qui vend des jeux.

  16. La meilleure feature de l’epic game store ce sont les exclusivités. Trop cool. Parce que franchement, on peut critiquer steam, mais en attendant grâce à eux on a jamais eu autant de jeux si peu cher.

  17. >

    Ok ok soit,en tout cas Steam lui au moins il en pompe moins de la ram en tache de fond ^^.
    (Sauf en VOIP là ça s’emballe.)

  18. Nan t’as pas compris ce que je voulais dire je pense c’est pas grave ^^

    Il est ou le luncher Bethesda dans le screen ?

    Et puis screen prit à l’instant T tu peux trouver n’importe quelle situation du moment tu fait solliciter la ram au soft ,facile,je te trouve l’inverse en screenant au bon moment ^^.

    Bref je parlais du Bethesda Luncher pour la ram, pas du Epic qui lui ça va je trouve.

  19. Il fut un temps où les smileys étaient “interdits” sur Nofrag.
    La ponctuation fait très bien le travail.

Connectez-vous pour laisser un commentaire