Dans ma quête de me débarrasser du maximum de fils sur mon bureau, j’étais à la recherche d’une souris sans fil. Ayant déjà franchi le cap avec mon casque il y a quelques mois, j’avais encore beaucoup d’a priori vis-à-vis de l’outil principal du joueur de FPS que je suis et en particulier à l’égard de la latence et de l’autonomie. Mon regard s’est porté vers Steelseries et sa Rival 650, qui promet de jouer sans aucun décalage avec une longue autonomie et un rechargement rapide. Après plusieurs jours de test, force est de constater que je ne reviendrai plus en arrière.

Quelques chiffres

Avant de donner mes impressions, voici quelques chiffres et informations techniques. La Rival 650 possède un système à double capteur, ainsi qu’une plage de 100 à 12 000 DPI. Elle possède 7 boutons, mesure 131 mm de long, 62-69 mm de large et pèse 121g. Son prix conseillé est de 129,99€.

Première prise en main

J’ai lâché ma Logitech G402 et son clic molette vieillissant pour une jolie Rival 650. Premier constat, elle est un peu plus légère (121 grammes contre 144 pour ma vieille souris). C’est bizarre dans un premier temps, mais heureusement Steelseries offre la possibilité d’ajouter très simplement des poids de 4 grammes. Il suffit de déclipser sans difficulté les emplacements sur les côtés pour ajouter jusqu’à 4 poids. Au total, on peut donc rajouter 32 grammes. J’ai personnellement ajouté 16 grammes pour me sentir plus à l’aise, mais cela n’est que ma préférence personnelle. Enfin, il suffit de brancher le petit dongle USB à votre PC, et voilà. Un câble est fourni pour brancher la souris, que vous pouvez toujours utiliser pendant sa recharge. Du côté des finitions, les matériaux respirent la qualité, la prise en main est agréable, la surface est très douce, surtout au niveau des clics droit et gauche. En parlant des clics, ils sont assez bruyants comparés à mon ancien mulot, mais après quelques heures c’était déjà oublié.

La souris offre 3 boutons sous le pouce ; le troisième étant un peu difficile d’accès, il nécessite de changer son grip pour l’utiliser. Néanmoins, je dois avouer que la présence d’une 3e bouton est une bonne surprise sur quelques FPS, comme sur Apex Legends où je peux bind la carte, la glissade et la communication vocale. Le clic molette est très agréable, réactif et, j’espère, sera durable (sur mon ancienne souris, j’avais parfois besoin d’appuyer une seconde fois). Malheureusement, elle n’est pas débrayable. Un bouton situé en-dessous de la molette permet de régler le DPI à la volée (vous pouvez en configurer 2 dans le logiciel Steelseries), mais je le trouve un petit peu surélevé et il est facile d’appuyer dessus en même temps que sur la molette. Là encore, c’est une question d’habitude. Petit bémol, aucun indicateur de couleur ne permet de savoir sur quel réglage de DPI vous êtes.

Autonomie et sans fil

On nous promet qu’une charge complète assure jusqu’à 24 heures de jeu, et c’est le cas dans ce que j’ai pu mesurer. Mais cette autonomie de 24 heures avancée par Steelseries va dépendre énormément de vos réglages : si vous voulez que votre souris soit éclairée à chaque instant, vous perdez environ 50% d’autonomie, mais si vous désactivez l’éclairage uniquement pendant les mouvements de la souris, vous n’en perdez plus qu’environ 25%. Évidemment, c’est en coupant toutes les lumières que vous gagnez le plus de temps d’utilisation. C’est à vous de voir. Néanmoins, le rechargement est assez rapide puisqu’il faut environ 16 minutes pour recharger 50% de la batterie selon mes mesures.

Concernant l’aspect sans fil, je n’ai ressenti aucune différence par rapport à une souris filaire. À défaut d’une caméra capable de filmer à haute vitesse il faut se fier aux tests de nos confrères, qui mesurent une latence de 1 à 2 millisecondes. Bref, rien du tout. J’ai quand même voulu vérifier l’effet sur mon skill sur Counter-Strike. J’ai réalisé 5 parties en deathmatch avec ma Logitech G402 et 5 parties avec la Rival 650, et ai calculé la moyenne de mon K/D. J’attribue cette légère différence au changement de souris, toutefois non significative selon le test de Mann-Whitney.

Le logiciel de configuration

J’utilisais déjà le Steelseries Engine pour mon casque et mon clavier. Son interface est claire et efficace, et il a été très rapide de configurer mon DPI. Elle vous permet également de modifier la fréquence interrogation, le délai avant mise en veille et, pour les fans de tuning, sachez que vous pouvez personnaliser chaque zone RGB par la couleur que vous voulez avec plein d’options. Pas grand-chose à dire, en dehors du fait que ce logiciel est tellement user-friendly que bon nombre de constructeurs devraient s’en inspirer.

Conclusion

Je ne reviendrai pas à ma souris filaire. Mes années de PGM sur Counter-Strike sont derrière moi et je me contrefous totalement de ces 1 à 2 millisecondes de latence en plus. Son autonomie est excellente pour peu que le RGB ne vous intéresse pas. C’est la première fois que je fais une infidélité à Logitech, mais sans aucun regret. C’est de la bonne. Son prix conseillé est de 129,99€ mais vous pouvez la trouver un peu moins cher sur Amazon.

Les + :

  • Bonne autonomie.
  • 3 boutons sous le pouce.
  • Le poids customisable.
  • Le logiciel Steelseries.

Les – :

  • Un clic un peu bruyant.
  • Une molette non débrayable.
  • Un troisième bouton sous le pouce un peu difficile d’accès.

 

 

 

15 Commentaires


  1. Coquille dans la conclusion, je pense que tu voulais dire que tu ne reviendras pas à la souris filaire.
    Article intéressant. Il manque néanmoins une précision, est ce que la souris (ou le logiciel) informe l’utilisateur de la batterie faible ?

  2. >

    Merci. J’ai corrigé. Pas d’indication du logiciel, mais lorsque la batterie est faible le molette clignote rapidement en rouge. Il te reste en gros < 10% de batterie.

  3. J’ai remplacé le bout de scotch qui tenait le fil de ma Zowie EC2-B par ça :

    Image

    C’est ridiculement cher pour ce que c’est, mais ça fonctionne. Une fois réglé, j’ai complètement oublié le fil. Et la souris + le camade reviennent toujours moins cher que du sans-fil.

  4. J’utilise aussi le bout de scotch. Hier j’ai pensé au sans fil quand le fil de ma souris c’est coincé, un mec à du être heureux de son kill à main nue alors que j’avais un pischtolet.

  5. C’est quand même affreusement cher. Presque le double d’une souris gamer à 70e.
    Et on ne connait pas la durée de vie non plus qui j’espère est au moins 50% plus importante. Review sympa

  6. Jouant avec la Logitech G Pro, 121g c’est beaucoup trop lourd pour moi. Je ne sais pas comment vous faites pour jouer à Quake avec une souris pareille^^
    Et surtout, la forme est bien plus importante que tout le reste. En palm grip elle me paraît super mais en fingertip avec de petites mains c’est à éviter.

  7. J’utilise moi aussi le Zowie Camade pour tenir le câble, et il n’y a vraiment rien de mieux ! Je trouve les souris sans-fil bien trop lourdes et souvent imposantes… Ayant une prise en main figertip grip, impossible d’utiliser une souris tel que celle testée ou des Logitech. Ma Zowie FK2 a encore de beaux jours devant elle !

  8. A titre perso, la qualité de leur logiciel et de leurs matos m’a convaincu de tout passer en Steelseries (souris, clavier, casque).

  9. Gamer depuis que j’ai 4 ou 5 ans. Je les ai toutes eu, toutes vues, et ma pire expérience c’est Steelseries puis Razer. Soit les clics latéraux lâchaient, soit les clic normaux devenaient trop rigides. Leur casque le siberia c’est un daube sans nom. Leur périphériques en général cla daube. (pour moi).

    Blacklisted.

  10. Pour la durée de chargement de la batterie, ça va sûrement varier au fil du temps.
    Pas une seule fois je n’ai ragé à cause du fil de ma souris, donc personnellement, je vais garder ma souris filaire, et ne pas commencer à me soucier de sa quantité de batterie restante ou d’allumer ou d’éteindre ses loupiotes.
    Merci pour le test!

  11. >

    Ouais les souris sans fil ça pèse contrairement au filaire, j’ai essayé en palm grip sur la roccat nyth avec l’adaptateur latéral, c’est bien pour la bureautique mais pour les jeux vidéos faut mieux rester en finger grip avec la partie latéral plus petite, ça permet d’être plus dynamique dans la façon de jouer et de la manier du bout des doigts quand c’est possible ^^

  12. >Je suis ENTIÈREMENT d’accord avec toi! Tout ce qui est au-dessus de 100g est de la vidange pour moi, car comme l’auteur de l’article dit, une fois habitué au sans-fil on ne peut plus revenir en arrière, et bien sûr je parle d’un sans-fil de qualité et non de ce qui se faisait vlà 5 ans ou plus. Ma première bonne fut la G403 Wireless qui faisait pas mal ça 100-103g en enlevant le couvercle en plastique de 3g sous la souris car oui chaque gramme sauvé compte pour moi heh mais j’ai trouvé encore mieux récemment.

    La (Logitech G Pro Wireless) est de très loin LA meilleur souris au monde. Non seulement elle pèse juste 77g en étant sans-fil mais l’autonomie est folle, avec le sensor Hero qui consomme comme 10x moins que le 3366, je peux faire au moins 100 heures avec le RGB d’activé! Dès les 2 premiers rounds sur Quake Champions j’ai INSTANTANÉMENT vue mon skill déjà très élevé, augmenté d’une bonne coche de plus car bon la shape ambidextre fait qu’elle se soulève mieux, se prend mieux en Claw Grip que la G403 mais 26g de moins ça fait une gigantesque différence! La Rival 650 est un très mauvais deal pour le prix, poids et durée de batterie comparé à la Logitech si vous voulez mon avis, et la référence des souris sur le net RJN est du même avis.
    http://www.rocketjumpninja.com/top-40

    Certes elle est très chère aussi, 200$CAD bien que je l’ai eu 99% neuve d’une annonce classé pour 150$, sinon je vous suggère la (Logitech G305 Wireless) que j’ai acheté pour la caisse enregistreuse à mon commerce. À seulement 60$CAD c’est carrément donné pour une souris avec le même même capteur tout aussi performant mais en plus la souris avec une batterie AA dure 150-250H et en mode économie “8ms” pour quelqu’un qui ne game pas, elle dure 10 mois!!! Elle est pas tellement plus lourde que celle à 200$ et doit donc être la 2e plus légère sans fil au monde, et je vais la semaine prochaine remplacé la pile alkaline pour une au lithium pour sauver près de 10g et remplacé la AA par une AAA avec une sleeve qui converti AAA>AA afin de sauver encore plus de poids pour 1$ de plus 😉

  13. Tu peux tout à fait utiliser une tablette comme souris, c’est même très efficace car en générale ta tablette est en mode absolu (i.e. la surface de ta tablette représente celle de l’écran, ce qui est très rapide pour aller d’un bout à l’autre)

    Par contre pour les doigts, tu peux oublier je pense.

    Sur les tablette graphique XP-Pen Deco 01 , le stylet ne touche pas la tablette, tu a un cache en plastique entre, et la tablette marche même avec le stylet à 1cm du cache.

Connectez-vous pour laisser un commentaire