Unkwnown Worlds, après avoir marqué les esprits et remporté un succès critique conséquent suite à la sortie du très bon Subnautica – qui fut un remarquable exemple de développement en accès anticipé – annonçait dans la foulée le stand-alone Below Zero. Reprenant les grandes lignes de son aîné il s’illustrait dans une vidéo où l’on découvrait un tout nouveau monde de glace pour le moins intriguant. Le jeu est sorti en accès anticipé sur Steam le 30 janvier et on s’est volontiers replongés dans l’exploration sous-marine pour tenter de discerner ce qu’il apportait de nouveau.

Dès le départ, même après en avoir vu des images et plusieurs vidéos le nouveau décor de cette extension est vraiment dépaysant et surtout très réussi esthétiquement. On peut déjà remarquer à quel point le studio a corrigé un des gros point négatif de son prédécesseur : les environnements extérieurs sont au moins aussi beaux que les fonds marins. Et on part pourtant de loin avec les îlots franchement dégueulasses de Subnautica.

Second point, vous l’aurez compris, on débute cette fois sur la terre ferme et même dans une base déjà établie. Une fois sortis du lit on explore donc un bâtiment dont il semblerait qu’on ne soit pas la seule habitante. Ah oui, car, encore une nouveauté, on incarne cette fois un personnage bien précis. On s’en rend compte alors qu’à peine sortie du lit une voix humaine nous interpelle par transmission audio et nous donne déjà un objectif. Et c’est avec une voix féminine – ce qui vaut déjà quelques débats inutiles sur le forum steam du jeu – que le protagoniste que nous jouons répond. Dans une série de dialogues qui laisse d’ailleurs clairement apparaître une certaine volonté des développeurs. En effet Below Zero semble s’orienter vers un côté bien plus scénarisé. Même si ce que l’on entrevoit de l’histoire pour le moment rappelle quand même beaucoup le scénario de Subnautica. Toutefois, d’après la roadmap nous n’avons pu voir que l’acte 1 et 2 sur 5 au total. Si vous n’avez pas peur des spoilers vous pouvez aussi jeter un oeil sur le trello pour en apprendre davantage sur le futur contenu.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Parce qu’en revanche, en dehors de toutes ces nouveautés fort bienvenues le reste du jeu n’a pas beaucoup changé. Mêmes ressources à prélever, mêmes créatures à capturer/affronter, hormis l’arrivée de 2 ou 3 nouvelles espèces. On retrouve les mêmes outils et pour l’instant aucun véhicule à part le seaglide. Du côté construction c’est la même chose avec exactement les mêmes modules qu’auparavant. La boucle de gameplay ne parait donc pas avoir beaucoup évolué depuis Subnautica premier du nom. On progresse en profondeur, on y trouve des ressources qui permettent d’aller encore plus loin, etc. Par ailleurs j’ai trouvé le jeu moins exigeant du côté survie avec par exemple des poissons distributeurs d’oxygène un peu partout sous l’eau. Cela facilite grandement les explorations, du moins les premières, puisque ces poissons ne se trouvent qu’au dessus de 100m de profondeur. Bref de ce côté là au moins on est en terrain connu et ça nous laisse plus de disponibilité pour explorer cette nouvelle carte.

Même si on débute sur la terre ferme on passera toujours une bonne partie de notre temps sous l’eau, en tout cas dans ce qui nous est rendu accessible actuellement. Cela dit, même si on reconnait ça et là quelques éléments, le level design est toujours aussi intéressant, assez pour qu’on prenne plaisir à replonger. L’une des forces de l’opus précédent était ses nombreuses régions bien distinctes et souvent impressionnantes de part leur design. C’est toujours le cas ici et l’univers arctique a très bien été implémenté dans le jeu. Le trello – dont je vous remets le lien ici – laisse d’ailleurs espérer découvrir par la suite d’aussi somptueux décors.

C’est l’occasion aussi de se faire une idée des prochains ajouts prévus jusqu’à la sortie du titre en octobre/novembre 2019. Notamment de nouveaux véhicules dont un en particulier qui a l’air au moins aussi cool que l’exo-squelette et qui pourrait nous faire envisager de tout autres types de décors. Evidemment de nouveaux ennemis et plutôt du côté des poids lourds. Des ruines où on imagine en apprendre encore davantage sur l’histoire, etc.

 

Conclusion

Subnautica: Below Zero apparaît déjà comme le digne successeur de son aîné. Bien qu’on y retrouve beaucoup d’éléments issus de ce dernier on discerne aussi une nette volonté de s’en écarter par bien des aspects. Si vous n’aviez pas apprécié vous pourriez peut-être vous laisser tenter au vu de cette orientation plus scénarisée et plus dynamique. Cela dit le jeu est encore en accès anticipé et n’est donc pas exempt de bugs. De plus, l’état d’avancement actuel du scénario ne vous retiendra que 3 ou 4 heures et beaucoup d’endroits de la carte ne sont pour l’instant que des déserts sans intérêts. Dans tous les cas il vous en coûtera 16,79€ si vous craquez maintenant en sachant que des mises à jour sont prévues toutes les 6 semaines.

 

2 Commentaires


  1. Payer maintenant c’est uniquement pour soutenir les devs.

    Ceux qui veulent un aperçu, ça peut le faire, mais c’est très léger.
    Même si je m’y suis baladé pdt + de 10 heures pour scruter les éventuels emplacements des futurs biomes…

  2. cette beta 1 est du ‘more of the same’.
    en dehors d’un scenario plus présent, et de nouveaux environnements, pour le moment rien de nouveau coté gameplay.
    l’hôte pourrait bien influer sur ce gamplay, mais j’ai bien peur qu’il ne serve qu’à dérouler l’histoire…
    le jeu reste tout aussi agréable à jouer que le premier, bien que ‘plus facile’ à démarrer.
    ca restera un jeu à faire avec plaisir.

Connectez-vous pour laisser un commentaire