Jusqu’en novembre dernier, tout homme entre 18 et 35 ans de nationalité sud-coréenne était obligé, sans exception, de faire un service militaire d’au minimum 21 mois (une réduction est prévue à 18 mois d’ici 2020). En novembre dernier et après des décennies de lutte, il sera possible de se voir reconnaître objecteur de conscience après une déclaration de la cour suprême validant qu’un “refus de joindre les forces armées en raison de sa foi religieuse et l’impossibilité de porter les armes est considéré comme une raison justifiée de refuser ce devoir“.

Il faut dire que depuis 1953, ce sont plus de 19 300 personnes qui ont été emprisonnées — en général 18 mois mais jusqu’à 3 ans — pour leurs convictions (une bonne partie étant des Témoins de Jéhovah, une secte se réclamant du Christianisme), dans un pays toujours en guerre et pour qui le service militaire est sacré.

Ce changement est d’ailleurs assez restrictif puisque le demandeur qui objecte au service militaire ne peut pas le faire pour des raisons politiques, par opportunité ou par intérêt personnel. C’est uniquement les questions religieuses qui sont reconnues.

Pour valider si l’objecteur est de bonne foi, il doit passer plusieurs entretiens pour expliquer ses convictions, une commission vérifie s’il s’est bien rendu à des offices religieux régulièrement et… s’il joue à des jeux vidéo violents. Si vous jouez à PUBG par exemple, vous risquez de trouver le jeu extrêmement réaliste après son reskin aux couleurs de l’armée sud-coréenne et votre future partie de 21 mois face à l’armée de Kim Jong-un.

Selon plusieurs fédérations de droits de l’homme, dont Lim Tae-hoon, directeur du “Center for Military Human Rights Korea”, les autorités continuent à criminaliser la volonté d’objection en tentant de lier l’utilisation de jeux vidéo en tant que loisir et les convictions profondes de son utilisateur. À toute fin préventive, on vous déconseille donc de jouer du côté allemand dans un jeu de la Seconde Guerre mondiale et de désormais vous consacrer aux titres suivants : Splatoon, Fortnite (pour sa partie construction) ou Overwatch.

2 Commentaires


Connectez-vous pour laisser un commentaire