Menez votre vie de leader occulte dans Cultist Simulator

2

Cultist Simulator, comme son nom l’indique, vous permet de créer et gérer votre culte dans un univers fortement inspiré par Lovecraft. La petite originalité est que c’est une sorte de jeu de plateau en solo avec des cartes à déplacer sur une table, tout en étant une simulation très pointue !

J’ai lu pas mal d’articles sur Cultist Simulator qui ont piqué ma curiosité avant d’enfin l’essayer. Il en ressort que ce n’est pas du tout un jeu pour moi (il faut beaucoup de patience et d’apprentissage par tâtonnements), mais j’ai quand même été admiratif devant l’exécution réussie des mécaniques de jeu. Et donc même si ce n’est pas une chaude recommandation (et puis pas disponible en français), j’avais envie de vous partager la découverte, comme d’habitude en vidéo.

2 Commentaires


  1. C’est une sorte de point-and-click mélanger avec des jeux soit disant “aventure” “free to play” qui prenne des plombs pour atteindre des niveaux correct enfait ton jeu ?

    Perso pour ma part je suis pas trop fan

  2. Non c’est pas du tout le genre de timers que tu as dans les “free to play”, de manière générale ça tourne autour de une minute, c’est plutôt rapide (trop rapide quand on commence à avoir 36 choses à faire à la fois). Pareil pour le côté point and click, c’est l’interface qui veut ça mais rien à voir avec ce genre de jeux, c’est vraiment de la simulation sauf que c’est avec des cartes plutôt qu’avec une interface pseudo-réaliste. Ce n’est pas une aventure scénarisée de A à Z, le scénario se construit vaguement avec nos actions et c’est tout. De nombreuses possibilités, mais pour les explorer il va falloir maîtriser les rouages du jeu pour ne pas mourir (de désespoir par exemple, si on n’arrive pas à trouver du contentement dans nos actions).

    Je ne trouve pas ça particulièrement fun non plus, mais c’est clairement un OVNI vidéo-ludique.

    Il y a tout une gamme de simulateurs du genre de Papers, Please qui font leur petite sauce. Par exemple récemment j’ai joué à Do Not Feed The Monkeys, qui lui est plus proche du point and click avec ses graphismes et scénettes pixelisées. Ça consiste à regarder la vie des autres et enquêter sur ce qu’on voit, tout en ayant un côté simulation où on gère sa nourriture, son sommeil et des petits boulots pour gagner de l’argent. Perso j’ai trouvé ça chiant parce que le côté simulation prend trop de temps et empêche de se concentrer sur la partie fun. (Et donc Cultist Simulator correspond plutôt à ce genre de jeux, mais avec une interface sous forme de cartes au lieu d’une interface pseudo-réaliste).

Connectez-vous pour laisser un commentaire