Depuis quelques jours, Treyarch a sorti une grosse mise à jour, puis l’a resortie, puis a patché le tout. Voici un récap :

Le 18 décembre arrivait sur PS4 et Xbox la mise à jour apportant l’opération Zéro Absolu et une quantité de corrections et d’équilibrages relativement impressionnante. Entre autres :

  • Diverses corrections pour Zéro (l’opérateur, pas l’opération) en multijoueur.
  • Divers équilibrages de trucs pour le multijoueur (vous noterez la précision de mes traductions).
  • Amélioration de l’audio des véhicules dans Blackout.
  • Amélioration de la carte de Blackout.
  • Améliorations du gameplay et de la stabilité du mode zombies.
  • Une option de sprint auto a été ajoutée dans tout les modes.
  • Des ajouts pour Blackout sur PS4.
  • Des corrections (pour Mantle notamment) sur PC.
  • Des ajouts pour les détenteurs de Battle Pass : 2 cartes (Élevation et Madagascar), nouvelle expérience pour le mode Zombies (Dead Of The Night) et un nouveau personnage pour Blackout (Reaper).

Le patch est long et assez détaillé donc si les méandres du gameplay de Black Ops 4 vous passionnent je vous conseille fortement de vous rendre par là.

Le lendemain (19 décembre) la mise à jour 1.10 a été déployée sur PC, contenant les améliorations ci-dessus avec en sus un gros équilibrage des armures – apparemment demandé depuis fort fort longtemps par les joueurs. Ajoutez quelques corrections de stabilité et vous avez cette fois encore un patchnote tout à fait correct.

Enfin le 21 décembre, est arrivé une petite mise à jour servant sans doute à équilibrer tout ce bordel :

  • Les armures tiers 3 ont été supprimées des “Mystery boxes” dans Blackout.
  • Les zombies ont mystérieusement disparu dans Blackout.
  • Divers exploits ont été corrigés sur le mode Zombies.
  • Un exploit a été corrigé sur la carte “Maroc” en multijoueur.
  • Plus quelques corrections de bugs à droite à gauche…

Voilà pour les grandes lignes, on peut dire ce qu’on veut mais ça chôme pas chez Treyarch. Comme quoi même en ne faisant que des COD depuis des lustres, avec le temps, on s’améliore…

Connectez-vous pour laisser un commentaire