Les développeurs de Black Mesa, excellent remake de Half-Life sous moteur Source, ont posté des nouvelles de l’avancée de leur projet. Rappelons que le studio travaille depuis environ des siècles sur la dernière partie du jeu, Xen, qui est sans cesse reportée. Il faut dire que les ambitions des dévs sont élevées : plus qu’un simple copié-collé du jeu de base, il s’agira ici d’un tout nouvel ensemble de niveaux complètement retravaillés. Bref, voici les nouvelles du jour :

  • implémentation d’un nouveau type de brouillard dynamique,
  • modification des ennemis Alien Grunts : ils sont désormais plus mobiles et plus intelligents, mais leurs espèces d’abeilles ne sont plus à têtes chercheuses et font moins mal,

  • modification des ennemis Controllers : la liste de leurs capacités a été agrandie mais les développeurs ne veulent pas spoiler la surprise. Toutefois, ils précisent que le contrôle d’esprit, la télékinésie et les boucliers énergétiques ne sont qu’une infime partie de ce à quoi les joueurs peuvent s’attendre en les affrontant,
  • les ombres dynamiques issues de la lampe de poche font leur retour et c’est très joli,
  • amélioration du système de particules,
  • on peut désormais courir en tenant un objet dans ses mains,
  • les niveaux du premier chapitre sur Xen sont d’ores et déjà terminés et doivent encore être optimisés. Le scripting des niveaux du deuxième chapitre commencera dès janvier, le studio désirant finaliser les zones dans leur ordre d’apparition.

Bien sûr, toujours pas de date de sortie officielle pour Xen. Notez que Black Mesa est actuellement en solde à -60% (7,19€) sur Steam, ce qui est une bonne affaire même s’il n’est pas encore terminé.

9 Commentaires


  1. >

    Ils écrivent vraiment n’importe quoi. Le brouillard ça fait ressortir les volumes, ça ne change rien à l’échelle.

  2. Channie, ils ne parlent pas d’échelle mais de “sensation d’échelle”. C’est complètement différent et justement très utilisé en level-design.

  3. Belzaran: les sensations d’échelle s’obtiennent quand tu juxtaposes un objet dont tu connais la taille dans le monde réel avec des volumes dont tu essaies de communiquer la grandeur.

Connectez-vous pour laisser un commentaire