Après Epic, Discord met lui aussi un petit taquet à Steam

15

Après le coup dans la fourmilière mis par Epic Games et sa commission à seulement 12% contre les 30% historiques des grosses plateformes, voici que Discord joue la surenchère.

Rappelons que la plateforme, plus connue pour ses tchats vocaux terriblement efficaces, avait lancé au mois d’octobre sa propre boutique de jeux. Discord annonce aujourd’hui fixer le partage des revenus à 90% pour les développeurs et seulement 10% pour couvrir ses propres frais. Ce partage pourrait même être revu à l’avantage des développeurs si la plateforme parvenait à optimiser ses frais de fonctionnement.

Steam aura fort à faire en 2019. Peut-être avait-il senti le coup en revoyant le partage des revenus mis en place début décembre mais l’effort de Valve devra probablement être plus important. Selon PCGamer, des développeurs profitent déjà de l’aubaine, parfois de façon prudente, pour annoncer des jeux en exclusivité temporaires (Rebel Galaxy Outlaw de Double Damage) ou pas (Genesis Alpha One de Team 17) sur la plateforme d’Epic Games. Il ne serait pas étonnant de voir le même phénomène se produire en direction de Discord cette fois.

15 Commentaires


  1. Un jours toutes les plateforme devront s’aligner sur du 10%, ce qui est triste c’est que ça proviens d’une compagnie qui fait des jeux pour “gamins” et vend des danses à 20€. Personnellement si j’avais été dès

  2. Il faudrait un rappel des différentes boutiques: ce qu’elles offrent et permettent aux développeurs, la qualité du client pour le joueur etc. Je suis un gros novice.

    La position dominante de Steam pourrait tomber pour un prix plus “juste”, mais quand est-il des services aux dév’ et aux joueurs?

  3. J’imagine les mecs de VALVe : “Vous inquiétez pas le gars, nous on propose plein de trucs indispensables aux joueurs : un chat, de la VOIP, des groupes de joueurs, un magasin permettant de découvrir des jeux, des forums, des succès, du streaming vidéo, des cartes à collectionner. Tant de trucs devenus tellement indispensables qu’on n’a rien à craindre de la concurrence. Après tout, les JV, c’est pas ça qui intéresse vraiment les joueurs. Pas pour rien qu’on en développe plus.”

  4. Là Epic ils sont pas cons, en 2 clics tu récupères tous tes contacts Steam.

    Après y’a plusieurs aspects qui rendent Steam central : tout le système de forum et guides créés par les joueurs. Les workshops. La nouvelle interface de chat/Voip qui me donne pas de raison de me centraliser sur Discord.

    Faut que Valve aligne sa part de revenu sur ses concurrents, financièrement ça ne devrait pas être suicidaire. Sauf si tous les concurrents lancent une course à perte financière, ça serait con quand même.

    Une concurrence saine là ça fait plaisir. Mais ne pas oublier QUI possède un gros morceau de EPIC hein 😉

    ( 40% = les chinois de Tencent spécialistes du f2p)

  5. Ouais enfin si vous avez un problème avec Epic, leur SAV est pourris. Mon compte c’était fait hack et la personne avait déboursés des sousous paypal pour Fortnite (j’avais oublier que pour Paragon j’avais lié paypal).
    J’ai vite réagis mais pour le remboursement, Epic non. J’ai du passés par paypal pour me faire remboursés car on arrivais au 30 jours avant fermeture du dossier. En 1 jour c’était régler mais Epic n’a pas apprécié et a bannis mon compte ahah. Et quand je leur ait écrit baaah, réponse 2 mois après et pour rien dire. Ça n’a jamais été réglés.

    Je penses que Discord aura un meilleur suivis mais leur store est vraiment à chier niveau accessibilité.

    Et puis en passant par ses launchers on ne donne pas d’argent à Nofrag car Green man gaming n’a pas de clés pour ses versions (c’était la partie lèche cul là).

  6. Ca casse bien les pieds cette multiplication des plate-forme de jeux.
    Déjà Steam + Uplay + EA Origin c’est trop pour moi, je délaisse déjà celle de GOG alors que quelques jeux traînent dessus…

    Je ne généralise pas mon cas, mais comme beaucoup de monde je suppose, j’ai eu une tendance d’achat compulsive lors des soldes STEAM. (et ça m’arrive encore parfois)
    Résultat j’ai sur mon compte, à la louche pas loin de la centaine de jeux sur lesquels je n’ai jamais mis les pieds. Aussi bien du p’tit jeu indé que du AAA, hein !
    Alors m’exiler sur d’autres plates formes alors que j’ai plusieurs centaines d’heures de jeux qui m’attendent sur mon STEAM : Non merci.

  7. si cela peut avoir un impact positif pour les développeurs (dans leur prise de risque au niveau de leurs contenus vidéos ludiques) grâce à une plus grande marge de manœuvre financière, si cela peut aussi baisser le prix de vente des jeux sur ces différentes plateformes, c’est positif.
    La multiplication des launchers c’est l’expression de la concurrence, or plus il y a d’acteurs plus il y a de concurrence.
    Cette concurrence tient le marché tant qu’il n’y a pas d’entente entre les gros acteurs pour harmoniser les prix (ce qui se passe dans énormément de secteurs de l’économie quand on y regarde de plus près, la concurrence est faussée).

    Bref, à moyen et long terme dans l’industrie de JV via launcher sur PC, c’est que du bon.

  8. Ça ne serait pas le moment de lancer un méta-launcher ? Un truc dans lequel on rentrerait ses id Steam, Epic, Ubi…, qui centraliserait les différents jeux dans une seule liste, et qui lancerait les services correspondants en arrière-plan ? Pour ceux qui veulent juste jouer, et se tamponnent des fonctionnalités à la con (cartes, succès…). Après j’y connais rien, c’est peut-être trop compliqué techniquement, ou peut-être que ça existe déjà.

  9. Réponse à jihem: effectivement c’est quelque chose d’utile qui a été utilisé dans les années 2000. Par contre, c’était pas très populaire, l’interface était souvent un peu merdique (fallait tout paramétrer soi-même pour avoir un launcher à peu près ok). Les autres doivent se souvenir des noms, c’était pas mal quand même pour jouer avec quelques potes ayant les logiciels (mais ça prenait pas mal de ram et quand on a 512mb :/). Steam est quand même bien foutu, même à l’époque c’était déjà pas si mal.

  10. Je me souviens d’Xfire qui était pas trop mal pour ça ! Dommage que ça a fermait sous le poids des gros du marché.

  11. Ah je savais pas, merci ! C’est dommage que ce soit un des acteurs par contre, j’aurais préféré un truc tiers, neutre.

  12. >

    Ce qui à rendu discord très populaire c’est la facilité à rejoindre un serveur. Tu colle un lien dans un chat, la personne clic et hop t’est connecté !

  13. Plus ça va et plus j’ai l’impression que le service se dégrade. Hier, la qualité du son était tellement naze qu’on s’est connecté au vieux Mumble Wefrag.

Connectez-vous pour laisser un commentaire