Seulement deux ans après la sortie de Battlefield 1 qui a fait renouer la série avec le XXe siècle, DICE accélère subitement le mouvement en proposant à partir du 20 novembre prochain un tout nouvel opus assumant cette fois l’opulence d’armes semi/full automatiques en propulsant les joueurs dans la Seconde Guerre mondiale. Les plus pressés d’entre vous pourront succomber à l’un des abonnements Origin Access (basic : 4€/mois – 10 heures de jeu max ou premier : 15€/mois – temps illimité) et dans ce cas-là vous pouvez déjà lancer le jeu depuis le 9 novembre dernier. Et sinon la version deluxe à 80€ sur Origin offrira, en plus de contenus virtuels, un accès au jeu dès le 15 novembre.

Avec un rythme de développement se rapprochant d’un Assassin’s Creed, le contenu en prend un coup sur la tête mais l’on rappellera que DICE promet un suivi gratuit du jeu en abandonnant pour de bon le Season Pass habituel. Personnellement j’émettrais une petite réserve en espérant que les abonnés Origin Access ne seront pas prioritaires sur tous les futurs contenus.

En chiffres, Battlefield V c’est ainsi :

  • 8 maps
  • 4 théâtres d’opérations : la Norvège, la France, la Hollande et l’Afrique du Nord
  • 2 camps constitués des Britanniques et des Allemands
  • 24 véhicules, variantes incluses
  • 30 armes
  • 4 classes de soldats : Assaut, Médic, Support et Eclaireur

La Seconde Guerre mondiale pour les nuls

Battlefield V peine toujours autant à nous faire croire que nous combattons en 1939-1945, ou plutôt en 1940-1942 : les théâtres disponibles à la sortie du jeu se concentrent ainsi sur les premières batailles du conflit. Cela expliquera l’absence des troupes US mais peut-être pas celles des armées françaises sur des maps comme la bataille de l’Escaut ou Narvik – ville prise par la Légion Etrangère en 1940. Pour la fidélité historique, on repassera : customisation à outrance des skins des soldats et de leurs armes, la présence de viseurs point rouge, des cris perçants de femmes-soldats à chaque recoin et toujours ces drapeaux venus tout droit de l’Empire allemand de 1871. Et pour les armes et véhicules on restera dans l’exotisme : vous débloquerez très vite la STG44, seul vrai fusil d’assaut de l’époque.

Mon G43 holographique durant la bataille de France de 1940
Les contenus cosmétiques sont là !
Battlefield nécessite toujours de jouer avec des lunettes de soleil

Battlefield I·V

Avec une sortie si rapprochée de son prédécesseur, le jeu tient évidemment beaucoup de son aîné. Graphiquement pas de révolution, le Frostbite 3 est de retour mais il m’a semblé percevoir un léger mieux, notamment avec la météo mais surtout la végétation bien plus drue que dans Battlefield 1 et permettant de parfois voir des brins d’herbes virevolter ! Je donnerai à cette occasion une mention spéciale à la map Arras qui propose les plus beaux champs de colza jamais vus dans un jeu vidéo. Le contrecoup est une baisse des performances par rapport à BF1 : d’un jeu sur-échantillonné à 150% en ultra tournant à 120 FPS, je suis passé à 70-80 FPS en Full HD/Ultra dans BF5. A voir si DirectX 12 apportera du mieux lorsqu’il sera débarrassé des bugs qu’il se traîne depuis 2016. Si les menus options sont toujours aussi fournis et permettent de personnaliser à peu près tout ce que vous voulez, la réactivité n’a guère été améliorée, il vous faudra toujours patienter 30 bonnes secondes pour quitter une partie quand un bon alt+F4 des familles fermera le jeu instantanément !

Niveau sensations et body-awareness nous sommes en terrain connu : le personnage bouge toujours aussi bien et rajoute même quelques plaisantes nouveautés à sa palette de mouvements. Le campeur joueur allongé peut ainsi se retourner pour se positionner sur ses fesses (cf. Rainbow Six Siege) et la course accroupie devient le nouveau must have de tous les futurs BF. Il sera même possible de sauter dans le vide et de s’agripper à bout de bras sur le rebord d’une fenêtre.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Töten! Töten! Töten!

Le gros du changement est ici. Après avoir bien retourné Désert du Sinaï en courant dans tous les sens, le choc sera violent lors des premières parties sur BFV. Plusieurs facteurs vont rendre votre vie très éphémère et bénéficier au joueur tirant le premier. D’abord le TTK réduit par rapport à BF1 et BF4 : selon le modèle, comptez 2 ou 3 balles de fusil semi-automatique dans le haut du corps pour fragger. Rajoutez-en 2 ou 3 pour le même effet avec une SMG. L’effet est d’autant plus accentué que les armes sont peu affectées par le recul qu’il est possible de réduire encore plus en les spécialisant. Le grand perdant de cet équilibrage est le fusil à verrou dont le controversé sweetspot a disparu. Long à réarmer, pour tuer instantanément il faudra désormais viser la tête. De ce que j’ai vu en jeu, cela ne semble pas affecter la capacité des snipers à tuer mais rend inutilisable toute utilisation en version infanterie. Dommage pour les armes de service de ce conflit.

Un autre élément qui va vous compliquer la tâche est la disparition des marqueurs (aussi appelés doritos) qui permettaient autrefois de repérer un ennemi avec la touche A. Si la sensation de ne plus être une cible sur pattes une fois spotté est plaisante, cette absence va rendre le repérage d’un adversaire dans le décor bien plus difficile et encore une fois, le joueur qui aura l’initiative aura un très gros avantage. Le revers de la médaille sont les campeurs dans les buissons qui en retireront eux aussi un énorme bénéfice. Toutefois, pour obliger les joueurs à bouger un minimum, DICE a réduit à la portion congrue le stock de munitions transporté par toutes les classes : un sniper partira au front avec un lot de 3 chargeurs et devra soit être ravitaillé par un support ou bien piller systématiquement les cadavres de ses ennemis.

La végétation permet de se faufiler derrière les lignes ennemies ou de surprendre un char

TTK bas, ennemis camouflés dans la broussaille, Battlefield V impose d’avancer prudemment et si cela se rapproche d’un Red Orchestra, il m’a plutôt rappelé mes soirées à me faufiler dans les paysages du mod Forgotten Hope (Battlefield 1942 & 2). Les mouvements de dissimulation derrière les couverts inclus dans l’opus précédent ont cette fois toute leur utilité. Ne comptez toutefois pas sur vos planques pour recharger votre vie, l’autoregen de Battlefield s’est fait la malle avec celui de Call-of et embarque curieusement un système de kit de soin similaire (cependant à usage unique dans BF). Les recharges devront se faire auprès des médics et vous râlerez souvent sur les nombreux déserts médicaux du jeu.

Au sujet des véhicules, je les ai trouvés bien moins ravageurs et bien plus lourds à diriger. Un tank pourra se faire immobiliser ou détruire en très peu de roquettes, or chaque soldat d’assaut peut transporter 2 panzerfausts. Du fait de leur vitesse, il est bien plus compliqué pour les avions de mitrailler l’infanterie au sol mais ils peuvent cependant tirer depuis une plus longue distance. Quatre jours après la sortie du jeu, j’ai déjà croisé quelques as et s’ils arrivent à assurer une supériorité aérienne pour leurs bombardiers, je n’ai pas assisté aux massacres qui avaient souvent lieu sur BF1.

Remballez vos haches et sortez les panzerfausts…

Une sortie anticipée ?

Prévu initialement pour sortir le 19 octobre dernier, le jeu a bénéficié d’un sursis d’un mois supplémentaire. Si vous avez déjà essayé la bêta, vous ne constaterez pas de gros changements. Le jeu embarque encore quelques bugs comme certaines réanimations de coéquipiers impossibles ou affichages foireux pour les mitrailleurs de chars. La feature des constructions a été mise en avant mais je l’ai trouvée assez gadget : vous construisez là où le jeu vous le permet et le moindre soldat d’assaut fera le ménage à coup de roquette. Toujours à propos de ménage, la spécificité des armes de mêlée (légère, moyenne, lourde) de BF1 a disparu : la première fois que j’ai croisé des rouleaux de barbelés j’ai essayé de les couper avec la hache que je venais de débloquer dans ce but… en vain. Ne comptez pas non plus retourner les canons fixes de l’ennemi vers son propre camp. D’autres fonctionnalités n’ont, elles, simplement pas encore été intégrées au jeu. Je veux notamment parler de celle qui permettra de tirer à l’abri un coéquipier descendu pour le réanimer à couvert et évidemment du mode Battle Royale qui n’arrivera pas avant le mois de mars, au moins.

Les fans  habituels de la série seront satisfaits. Les déçus de BF1 pourront donner une autre chance à la licence du fait des changements embarqués. Encore un peu chiche en contenu, Battlefield V est un bon jeu qui ne révolutionne ni son genre, ni sa série. Reste à voir comment EA va assurer le suivi sans la manne du Season Pass…

 

24 Commentaires


  1. Petite correction : la glissade est toujours possible, il faut double-tap la touche pour s’accroupir pendant la course. Si les avions sont moins dangereux c’est aussi qu’ils doivent se ravitailler et que l’absence de spotting 3D rend le repérage de cibles plus complexe. Cependant sur Discord avec des spotters au sol on peut faire des carnages. Aussi, l’assaut spawn avec 2 Roquette mais peut en récupérer une 3eme dans les caisses de munitions, il peut donc détruire n’importe quel véhicule en solo en jouant bien. Pour ma part je suis mitigé, j’aime beaucoup mais j’ai bien plus de mal à jouer que sur BF1. Je sais pas si c’est dû au niveau global plus élevé chez les joueurs access Premier, mais sur l’épisode précédent je faisais systématiquement des scores dans le top 5 alors que là c’est plus du milieu de tableau.

  2. Honnêtement ce BFV se rapproche plus de BF3 que le 4 ou le 1. Il arrive a être même mieux sur certains points (gunplay globalement plus intéressant et beaucoup plus de feedback quand on tue un joueur donc plus gratifiant).
    Mais ce qui est chiant avec les nouveaux battlefields c’est qu’il y a toujours et toujours des défauts. Quand ce ne sont pas des anciens, ce sont des nouveaux.

  3. Je me demandais si les viseurs points rouges comme dans les jeux existent en vrais, même de nos jours.

  4. Avec un rythme de développement se rapprochant d’un Assassin’s Creed, le contenu en prend un coup sur la tête mais l’on rappellera que DICE promet un suivi gratuit du jeu en abandonnant pour de bon le Season Pass habituel

    Historique des sorties des précédents opus :

    Battlefield 1942 : 10/09/2002
    Battlefield 2 : 21/06/2005
    Battlefield 2142 : 17/06/2006
    Battlefield Bad Company : 23/06/2008
    Battlefield Bad Company 2 : 02/03/2010
    Battlefield 3 : 25/11/2011
    Battlefield 4 : 29/11/2013
    Battlefield Hardline : 17/03/2015
    Battlefield 1 : 21/11/2016
    Battlefield V : 20/11/2018

    Rien de nouveau, le rythme n’a pas vraiment changé. Sur le papier, Battlefield V propose à sa sortie (toujours fixée au 20 novembre hein) autant, voire plus de contenu que les précédents opus (modes de jeux, déclinaisons de maps, etc). Avec un suivi live.

    Si vous avez déjà essayé la bêta, vous ne constaterez pas de gros changements.

    Et pourtant, il y en a pas mal des changements. Genre vraiment pas mal, au point de devoir se taper environ 135 pages pour découvrir tous les changements. Globalement, le jeu est clairement beaucoup plus appréciable que la beta et c’est flagrant.

    D’autres fonctionnalités n’ont, elles, simplement pas encore été intégrées au jeu. Je veux notamment parler de celle qui permettra de tirer à l’abri un coéquipier descendu pour le réanimer à couvert et évidemment du mode Battle Royale qui n’arrivera pas avant le mois de mars, au moins.

    Concernant les mécaniques de gameplay manquantes, c’est facheux mais cela devrait arriver vraisemblablement assez vite. Mais le manque ne se ressent pas tant les nouvelles mécaniques de jeu qui ont été ajoutées sont finalement suffisamment nombreuses.

    Quant au mode Battle Royale… Le contenu additionnel est gratuit pour BFV. Ce n’était pas le cas avec BF3, BF4 et BF1. Pourtant, et contrairement aux précédents opus, je vois ce genre de commentaires revenir de manière récurrente : oui, le jeu est actuellement disponible avec du contenu à venir. Mais il ne s’agit pas de contenu manquant. Voyez-le comme plusieurs packs de DLC que l’on recevra, encore une fois, gratuitement. Le jeu n’est pas -volontairement- tronqué, ou l’est autant que les précédents opus. Mais le contenu de base est généreux et n’a rien de “chiche”.

    Pour ce qui est de la suite : arrêtez de jouer les traumatisés et de croire qu’il s’agit d’un Battlefront bis. Il s’agit de Battlefield, le jeu phare de Dice qui a poussé EA a décliner le Frostbite engine pour chacun de ses jeux. EA/Dice ne laissera pas aussi facilement cette franchise tomber dans l’oubli en omettant de sortir du contenu.

    (disclaimer : je ne cherche pas à critiquer ce test, mais plutôt à apporter des précisions sur certains points qui reviennent de manière assez récurente).

    Je sais pas si c’est dû au niveau global plus élevé chez les joueurs access Premier, mais sur l’épisode précédent je faisais systématiquement des scores dans le top 5 alors que là c’est plus du milieu de tableau.

    Le gameplay favorisant le jeu en squad et le scoring étant clairement orienté teamplay, les premiers dans le tableau des scores ne sont plus les mêmes que dans les précédents Battlefield. J’ai vu des joueurs finir premier au tableau sans avoir aucun kill, et uniquement parce qu’ils passaient leur temps à spotter en tant que recon pour leur équipe, ou parce qu’ils ne font que reviver en tant que médic. J’ai aussi réussi à être dans le top 10 en jouant le taxi en véhicule et en me contentant de capturer les drapeaux. La fortication peut vite rapporter des points et je ne me souviens plus des détails, mais capturer et défendre apportent aussi plus de points, en fonction de si on les prend en squad, ou pas. Là où le KD Ratio était la chose la plus importante dans la tableau des scores, ce n’est plus autant le cas aujourd’hui (mais on peut toujours très bien se retrouver dans le top 10 parce qu’on enchaîne les frags)..

  5. Pour le suivi d’EA, je préfère me méfier. Pour rappel, ils ont torché à la va-vite le 4e DLC (payant) Apocalypse de BF1 en sortant seulement 3 grandes maps vides.

    La map Suez mal équilibrée a été ajustée plusieurs fois sur le serveur test mais n’a jamais été publiée sur les serveurs live.

    Les changements entre la bêta et cette version finale ne m’ont pas paru flagrant. La fourniture d’un chargeur supplémentaire ou d’un kit de soin de base ne sont pas des énormes changements et l’article n’avait pas pour but d’être un comparatif.

  6. À mon avis, ils sont en train de faire un semi-flop, donc n’esperez pas trop pour les DLC gratuits.

  7. Pour le suivi d’EA, je préfère me méfier. Pour rappel, ils ont torché à la va-vite le 4e DLC (payant) Apocalypse de BF1 en sortant seulement 3 grandes maps vides.

    Je comprends la méfiance. Mais dans ce cas, autant critiquer la qualité plutôt que la quantité. Car en terme de quantité, Apocalypse est bien sorti avec 3 grandes maps (vides ou pas, ça ne compte pas vraiment) de type infanterie, en plus d’une 4ème carte aérienne (elle aussi vide par nature) et du mode de jeu qui va avec. Sur le papier, le contrat me semble rempli…. Plutôt que de laisser croire que Dice a déjà “laissé tomber l’un de ses DLCs” et serait à 2 doigts de faire la même chose avec Battlefield V. Cela reste une possibilité, mais cela me semble actuellement improbable.

    … Mais hey, en vrai, c’était déjà une possibilité pour les précédents jeux, hein. Et pourtant, même Battlefield Hardline a bien vu la fin de son cycle, malgré sa base de joueur ridicule et une équipe de dev incroyablement réduite.

    La map Suez mal équilibrée a été ajustée plusieurs fois sur le serveur test mais n’a jamais été publiée sur les serveurs live.

    En effet, tout comme l’ancien mode Conquest avait été testé mais jamais publié. C’est le principe des serveurs live : ils testent, mais rien n’est garanti de sortir et c’était clairement expliqué mors de la sortie des serveurs CTE pour BF4, de même pour Hardline et idem pour BF1. En l’occurence, leurs tests de conquêtes ont surtout servi à Battlefield V, tout comme leur pseudo tentative de lancer “Battlefield Incursion” (qui a été la vraie base de travail pour Battlefield V).

    Les changements entre la bêta et cette version finale ne m’ont pas paru flagrant. La fourniture d’un chargeur supplémentaire ou d’un kit de soin de base ne sont pas des énormes changements et l’article n’avait pas pour but d’être un comparatif.

    Les premiers retours des joueurs sont pourtant assez équivoques (en me basant sur les différences de réactions entre l’alpha/beta et la release sur reddit et les forums officiels) : il y a clairement beaucoup moins de plaintes concernant la santé et les munitions. Pour ma part, je suis contre, mais bon. Et pour le coup, ayant joué à l’alpha, la bêta et au jeu final, la principale différence est le rythme de jeu. Aujourd’hui (enfin, jusqu’à hier vu qu’un nouveau patch est sorti), le gameplay est beaucoup plus nerveux que pendant la bêta. La “faute” notamment au manque de munition moins flagrant et à la santé plus facilement récupérable qu’avant.

    À mon avis, ils sont en train de faire un semi-flop, donc n’esperez pas trop pour les DLC gratuits.

    RemindMe! 1 year “Alors, on en a eu du contenu gratuit ?”

    Pour ma part, je ne me pose pas vraiment la question étant donné que l’on sait déjà qu’il y aura le mode Battle Royale, de nouvelles maps, de nouvelles factions plus ou moins confirmées -US et Russie-, de nouveaux items de customisations, de nouvelles armes, de nouveaux live events… bref, le contenu additionnel que l’on avait déjà l’habitude d’avoir. La seule interrogation restant étant “en quelle quantité ?”, puisqu’ils n’ont plus d’obligation légale liée à l’achat du season pass. Mais encore une fois, je ne me fais pas trop de soucis car au pire, on aura payé un jeu AAA sans season pass au prix d’un jeu AAA sans season pass. Rien de malhonnête ou de scandaleux.

    NB: plein d’edits pour corriger / ajouter des trucs.

  8. C’est dommage aussi qu’ils n’aient pas sorti leur mode compétitif incursions, dont la bêta était étonnamment agréable sur bf1 malgré les nombreux bugs.

  9. Je comprends la méfiance. Mais dans ce cas, autant critiquer la qualité plutôt que la quantité. Car en terme de quantité, Apocalypse est bien sorti avec 3 grandes maps (vides ou pas, ça ne compte pas vraiment) de type infanterie, en plus d’une 4ème carte aérienne (elle aussi vide par nature) et du mode de jeu qui va avec. Sur le papier, le contrat me semble rempli…

    Avec dice et la série battlefield plus le temps passe et plus il faut ce méfier. A l’époque de BC2 les 2 / 3 nouvelles maps étaient gratuites mais incroyablement bien fichue. Par contre avec BF4 c’était du véritable foutage de gueule le zavod de nuit codé en 12 minutes surtout après un teasing d’enfer pendant des semaines. Les dlc payant n’étaient pas incroyable avec ou de grande map vide ou alors des map couloirs.

    D’après ce que j’ai lu ici le premier dlc gratuit ça ne sera qu’une seule map avec des tanks donc de la merde, et si je ne me trompe pas à l’époque de bf3 / 4 il y à eu un mode tank disponible sur toutes les maps.

  10. RemindMe! 1 year “Alors, on en a eu du contenu gratuit ?”

    Oh, tu auras surement un peu de contenu. Mais à mon avis pas grand chose. Disons que t’en auras pour ton argent.

  11. Justement je n’ai pas payé pour plus de contenu. Et ma version de BFV m’aura coûté au total pour autour de 60€, soit déjà autant ou moins cher que ce que j’avais payé pour la version standard de BF1, BF4 ou BF3. Et si on compare le contenu au lancement, dans les faits, je ne suis absolument pas lésé : j’en ai déjà pour mon argent. Tout nouveau contenu, c’est du bonus, gratuit.

    Par contre avec BF4 c’était du véritable foutage de gueule le zavod de nuit codé en 12 minutes surtout après un teasing d’enfer pendant des semaines.

    Tu oublies de mentionner Operation Outbreak, qui était la map réalisée avec la communauté et distribuée gratuitement. Tout comme Dragon Valley, remake d’une map emblématique de BF2 (et a priori loin d’être mauvaise), sortie gratuitement aussi.

    Pour ce qui est de la qualité des DLCs , c’est subjectifs mais chacun avait eu l’air de rencontrer son public. Le seul véritable problème étant la fragmentation des joueurs. Chose à priori révolue avec BFV.

  12. toujours ces drapeaux venus tout droit de l’Empire allemand de 1871

    Carrément, perso je suis un gros fan de la série des Battlefield, et un passionné d’histoire et de guerre mondiale, mais alors qu’est-ce que Dice me casse les couilles à ne pas vouloir foutre le vrai drapeau de la wermacht utilisé de 1933 à 1945.

    Les fragiles du cerveau résumerons cela part = “ah bah oui mais faut bien qu’il puisse vendre leur jeu dans tout les pays vu qu’une swastika pas beau facho”

    Non c’est des conneries, y’a plein d’autre chose qui existe que ça soit des jeux vidéo, des séries, des livres d’histoire tout simplement, qui sont publié dans beaucoup de pays et ça ne gène personne. C’est pas parce que je vais voir une swastika sur mon écran de PC que je vais aller faire un putsch dans un bar en Allemagne en 2023 pour refonder le parti nazi. Je suis un passionné d’histoire et j’aime qu’elle ne soit pas déformer et remodeler pour convenir à une masse de mouton ignorant.

    Je sais pas si vous connaissez la série The Man in the High Castle, bah alors là tu voix de la croix gammées à toute les sauce et ça choque personne. Je lis des livres sur la seconde guerre mondiale est-ce qu’il devrait eux aussi censuré la swastika ? bah non car faut pas oublié le passé, sinon ça devient du révisionnisme.

    Même les anciens COD y’a la swastika dedans, peut être pas dans COD WW2 mais les ancien oui, donc ça prouve bien qu’aujourd’hui y’a réel problème avec ce sujet.

    J’ai tweet à un dev de Dice mais bon les fameux discours “on écoute nos joueur” c’est de la pisse:

    J’ai tweet:

    “Je pense que ce n’est pas le bon drapeau à utiliser pour la faction allemande.
    Vérifiez sur wikipedia mais je recommanderais encore plus de documentation historique https://en.wikipedia.org/wiki/Reichskriegsflagge
    Vous utilisez le drapeau des forces armées allemandes de 1933 à 1935, mais il a changé en 1935.
    BFV commece en 1940 non ?”

    Ce que je préférerais c’est au moins de faire les même drapeau que cod WW2, et pas copié le drapeau de l’empire allemand, car y’a une énorme différence entre 1er reich et 3eme reich. Car après ça peut aussi déformer l’histoire inversement.

    Je n’aurais pas trop de mâle à m’immerger dans ce fps ww2 alors que pour beaucoup ça peut être le contraire, et ça se comprend avec les viseurs holo et aussi pour les uniformes.

    Perso je jouerais sans viseurs, je suis tellement fan de tirer à la mire, et BF1 ma rendu encore plus accro, fusil à verrou infanterie > all (sauf le M98 ^^en TE)

    Je suis très content de la customisation des personnages dans BFV, c’est une chose qui aurait du arrivé dès BF1 mais annuler, avec la sortie de SW: Battlefront en 2015 on pouvait changer la tête de nos perso et avoir quelque skin d’armure différent pour nos trooper, donc BF1 aurait du avoir des choses semblable mais on finalement jamais été là.

    Et donc je trouve les uniformes de BFV sympa, mais pas très “militarisé”, de loin ça ferais presque même équipement d’airsoft éco+.

    J’ai hâte d’y jouer en tout cas, et j’espère vivre 2 ans d’update de fou.

  13. @Delta je jouais aussi principalement au fusil à verrou à la mire (le M95). Dans l’article j’en parle, ils ne sont pas viables dans ce BF. Leur cadence de tir est trop faible pour arriver à enchaîner 2 tirs souvent (la victime a le temps de se planquer avant le 2e coup) et les dégâts sont trop faibles (adieu les frags par assistance). Et en face ils ont des SMG ou semi-auto qui te refont le portrait en 3 secondes.

    Reste la solution de devenir un dieu du headshot systématique.

  14. RemindMe! 1 year “Alors, on en a eu du contenu gratuit ?”

    Oh, tu auras surement un peu de contenu. Mais à mon avis pas grand chose. Disons que t’en auras pour ton argent.

    Exactement d’ailleurs un des dev la fait comprendre dans cette vidéo Dice préfère moins de map par “dlc” mais de meilleur qualité (à voir dans un an comme tu dis…) dans bf5 il y a une map de moins que dans bf1 à la sortie, pourtant les maps actuel me semble effectivement aller dans cette voie puis rien nous dit qu’ils nous ressortirons pas des maps qui ont fait leurs preuves comme “wake island” par exemple.

  15. Par contre avec BF4 c’était du véritable foutage de gueule le zavod de nuit codé en 12 minutes surtout après un teasing d’enfer pendant des semaines.

    Tu oublies de mentionner Operation Outbreak, qui était la map réalisée avec la communauté et distribuée gratuitement. Tout comme Dragon Valley, remake d’une map emblématique de BF2 (et a priori loin d’être mauvaise), sortie gratuitement aussi.

    Je n’oublie pas mais c’est un peu passé à la trape dans ma tête, je me demande bien pourquoi… Peut être parce que justement sortir une map de nuit équivaut à aucun travail et pareil pour le portage d’une ancienne map. Quand à la map communauté la encore travail maché et travail baclé vu que la map était vraiment pas terrible terrible et sortie une fois que tout les autres dlc sont sortit c’est à dire quand le jeu était quasiment mort car fragmenté à fond via les différents dlc.

  16. Mouan ça l’air assez mitigé. Encore une fois pourquoi faire grandiose quand on peut faire juste un peu mieux qu’avant, semble être la devise de Dice/EA. J’approuve le TTK plus bas, les munitions plus rare qui donne enfin à la classe support une raison d’exister et qui nous pousse à bouger plus ou looter les cadavres pour changer d’armes et varier le gameplay mais de mettre encore une fois l’accent sur les SMG et faire encore une fois comme si les bolt-action n’avait pas existé à l’époque alors que c’était de loin l’arme dominante… c’est du foutage de gueule et encore plus avec les mires Hologram, ça juste wtf à quoi ont ils pensé?! Ah et utiliser les mauvais drapeau c’est tout juste retardé comme il a été cité plus haut.

    Heureux d’apprendre sinon que les tanks ne seront plus invincible et les avions/bombardier ne feront plus autant chier que dans BF1 d’où c’était complètement n’importe quoi et qu’il n’y avait rien à faire contre eux, un peu comme ces enfoirés de chevaux. Donc en gros ce BF5 est 3 pas en avant mais 1 en arrière. 8 Maps me semblent vraiment très peu, surtout pour un titre vendu à 80$ et rien à foutre du DLC de tanks. J’imagine que je vais attendre une baisse à 60$ et quelque patchs.

  17. Ton test est bien, mais il était mieux ce matin au réveil avec une tête de singe. Censure ou c’est moi qui ai rêvé ?
    Sinon concernant BF V j’attendrai de voir ce que donne le mode BF.

  18. Non tu n’as pas rêvé, il y avait bien l’image du singe qui je pense est l’image du Pseudo qui va avec : Wild Monkey.

    Bon test dans l’ensemble, un peu mieux que BF1 sans trop en faire, mais ça rappelle vraiment beaucoup le BF1 que j’ai bien apprécié quand même.

  19. la glissade est toujours possible, il faut double-tap la touche pour s’accroupir pendant la course

    Effectivement. J’ai essayé, bizarrement le mouvement ne sort pas à chaque essai. Fini le spam qui avait déjà été nerf durant les derniers mois de BF1.

  20. Ce qui me rend triste avec ce BF c’est qu’il revient a ce que j’aime dans un BF avec la mise en avant du teamplay et pour de vrai cette fois !

    Mais effectivement sa sent le semi flop et du coup sa fou les boules dans le sens ou tu peux être sur que sa redeviendra non teamplay au prochaine BF…

    Certainement du au faite que le teamplay n’ai plus dans l’esprit de BF depuis trop longtemps et que la masse préfère les BF ou tu fais tout tous seul !

  21. Disons que ça fait 2 ans qu’ on se tape du vieux fusils avec bf1 et cod. Cela fait moins rêver maintenant.

Connectez-vous pour laisser un commentaire