Martin Wahlund, le CEO de Fatshark Games a donné une longue interview au magazine Pcgamesn.com. Il parle un peu du fonctionnement en interne du studio et bien entendu de leurs plans sur 5 à 10 ans pour Vermintide 2…

  • Ils ont passé les dernier mois sur le développement d’outils permettant de fournir du contenu plus rapidement, car il est crucial de garder le jeu en vie en le renouvelant.
  • Il ne peut pas en dire trop, mais il vont mettre en place un nouvel arc scénaristique avec des événements temporaires. L’event pub brawl dans Vermintide premier du nom est donné en exemple.
  • Ajouter beaucoup de contenus rapidement entraîne une grande difficulté à corriger tous les bugs, ils passent donc par plusieurs phase de beta testing afin de limiter la casse.
  • Les nouveautés seront de trois catégories différentes : les armes et les ennemis, de plus grandes (et immersives) aventures et des expérimentations dont il ne peut pas trop parler.
  • Si pour l’instant l’équipe a exploré largement le lore de Warhammer pour les scénarios, ils créeront des scénarios originaux dans le futur.
  • La roadmap publique a été retirée, vous ne le saviez pas ? Moi non plus, bref il nous explique pourquoi : il ne sait pas trop lui-même qui l’a enlevée et quand. Mais à un certain point il était difficile pour eux de conserver cette roadmap à la lettre, car parfois les priorités pour améliorer le jeu peuvent changer. Il est donc impossible de suivre une roadmap figée, si la suivre rend le jeu plus mauvais à jouer. Ils continuent cependant de plancher sur la communication avec la communauté.
  • Sur un nouveau personnage : il ne veut pas en dire trop, et ne veut pas faire de promesses (tu m’étonnes).
  • Ils ont remarqué que tous les top sellers sur Steam sont des jeux présents depuis longtemps (GTAV, PUBG, CS: GO, etc), ils prévoient donc de continuer à bosser sur Vermintide 2 pendant encore 5 à 10 ans. Ils se laissent donc le temps pour faire les choses bien, sans rusher le contenu parce qu’ils doivent enchaîner avec un autre projet.
  • Il n’y aura un Vermintide 3 que si ils doivent modifier les bases du jeu en profondeur, mais ils sont pour l’instant très à l’aise sur le 2.

Le jeu a perdu environ 95% de sa base depuis sa sortie et tourne désormais à 4000 joueurs connectés depuis 2 mois, les fans hardcore surement. Difficile d’imaginer les développeurs rester plusieurs années sur un jeu moribond dont même la sortie de DLC n’aide pas à ramener du monde.

Les fans iront lire l’interview complète et les autres pourront relire notre test.

4 Commentaires


  1. C’est bien dommage car le jeu est excellent. J’aurai vraiment kiffer un mode versus avec 4 joueurs qui jouent les spéciaux !

  2. C’est fou comment les joueurs abandonnent tous extrêmement vite les nouveaux jeux et donnent la chance à rien du tout, comme s’il existait sinon juste ces 4-5 mêmes jeux pourri over-populaire (CS, Fornite, PUBG, GTA, CoD…)

  3. Panzer, j’ai grindé Vermintide 1 et 2 (291 et 246 heures de jeu respectives).
    Je t’avoue que je n’ai pas laissé tomber ces jeux mais simplement certains choix pour V2 m’ont passé l’envie de continuer à y jouer (jusqu’à la sortie des maps remastered, la corne de magnus = meilleure map des 2 jeux). En cause : l’absence totale d’objectif dans le grind. Pour V2 les quêtes se limitent à “compléter 10 missions en légendaire pour obtenir ça” ou alors un variante “faire 100 missions en champion ou plus haut pour débloquer un chapeau”…

    L’avantage de V1 était qu’avec le système de contrat, non reconduit dans V2, tu pouvais prendre un contrat et voir quel matos tu pouvais obtenir en terminant 3 ou 6 missions de tel type.

    Le grind était semi guidé et te donnait une récompense réelle à la clé.

    Dans V2 tu grindes le légendaire à fond dans l’espoir d’obtenir un rouge et jusqu’à un patch très récent tu devais en plus prier pour ne pas obtenir un rouge duplicata.

    Merci et au revoir pour l’instant.

Connectez-vous pour laisser un commentaire