Il y a quelques jours, Neowin rapportait qu’un bug de Steam permettant de générer des clefs pour n’importe quel titre hébergé sur la plateforme avait été découvert cet été. C’est Artem Morkowsky, un chercheur en sécurité, qui en manipulant les options de l’API de Steamworks (l’outils de Steam pour les developpeurs), a réussi à obtenir 36 000 clefs pour Portal 2.

L’API n’est normalement pas accessible aux utilisateurs, mais permet aux developpeurs d’activer les clefs. C’est de nouveau le cas, car Steam a rapidement corrigé la faille. Artem Morkowsky a, lui, touché la modique somme de 20 000 dollars pour sa trouvaille.

L’histoire ne dit pas depuis combien de temps ce bug existait, ni s’il a été utilisé par d’autres à des fins peu recommandables, Valve n’ayant autorisé Artem Morkowsky à le révéler que très récemment.

Si les prix du marché gris montent vous saurez d’où ça vient…

11 Commentaires


  1. Il s’est un peu fait enfler, s’il avait revendu les 36 000 clés qu’il a généré il aurait pu se faire bien plus !

  2. Oui ça paraît très bien sur un CV pour un futur emploi, puis 36,000 clés de Portal 2… C’est pas ce qui vaut le plus disons!

  3. Pourquoi le fait de pouvoir générer des clefs gratos ferait monter le prix ? C’est pas censé le faire baisser plutôt justement ? À moins que tu ne veuille dire qu’ils suppriment toutes les cléfs génerées de cette façon du coup oui ça monterait. Encore faut-il que ça soit significatif et qu’ils puissent les reconnaître ?

  4. Non, ça veut dire que l’offre sur les sites gris va diminuer, donc les prix vont grimper car les clefs seront plus “rares”.

  5. @znokiss
    bah heu c’est un peu ce que dit l’article quand même… Je te suis pas là O_o:
    “Il y a quelques jours, Neowin rapportait qu’un bug de Steam permettant de générer des clefs pour n’importe quel titre hébergé sur la plateforme avait été découvert cet été […]Si les prix du marché gris montent vous saurez d’où ça vient…”

    @Specialka
    Donc ils vont bien striker toutes ces clés.

Connectez-vous pour laisser un commentaire