Après sa sortie récente en 1.0, Splash Damage annonce aujourd’hui abandonner le développement de Dirty Bomb qui ne recevra plus de mises à jour. La prochaine est prévue dans les semaines à venir pour corriger plusieurs bugs, mais ce sera la dernière. Rangez vos cartes, Dirty Bomb c’est terminé. Les développeurs reconnaissent que le jeu n’a pas eu le succès escompté. Néanmoins, les serveurs resteront ouverts tant qu’il y aura des joueurs. Pour l’instant, ils sont un peu moins de 1000 sur les serveurs.

Adieu Dirty Bomb. Je vous propose de respecter ensemble quelques minutes de silence à l’aide d’une petite vidéo retraçant l’histoire du titre :

7 Commentaires


  1. Dommage, Dirty Bomb reste un très bon jeu. On sait sur quoi Splash Damage va bosser ensuite ? J’espère qu’ils vont retomber le coup dans les Fast FPS, parce que ca fait un moment que c’est trop calme dans ce style de jeu.

  2. Ils ont jamais vraiment eut de grand succès Splash Damage, Entre Brink, ça et leurs jeux consoles néanmoins c’est triste pour eux et ce Fast FPS.

  3. Ils ont jamais vraiment eut de grand succès Splash Damage, Entre Brink, ça et leurs jeux consoles néanmoins c’est triste pour eux et ce Fast FPS.

    Selon moi Enemy Quake Wars va toujours de loin rester leur meilleur jeu et parmi mes meilleurs souvenir d’environ 2007. J’me souviens j’avais même une (steelseries ikari) a l’époque.

    Brink était génial mais n’a p-e pas eu le meilleur marketing ou les updates ont trop mis de temps à sortir puis les bots ont été la pire idée et a tué le jeu sans surprise car c’est toujours ce qui arrive quand des idiots de devs croit que c’est une bonne idée d’inclure des bots en ligne alors que ça l’a été démontré chaque fois que c’est ce qui achève un jeu “UT3, UT4, QC”…

  4. Ce ne sont pas les bots qui ont tué Brink. C’est d’une part les bug de sortie (on n’avait pas de son sur la moitier des map durant les 2 semaines qui ont suivi la sortie).

    Le level design de beaucoup de map etait catastrophique. Il determinait à lui seul tellement l’issu d’une rencontre que un tier des maps était bani en compétitif.

    Ils avaient aussi basé leur communication sur la profusion d’arme disponible et la possibilité de choisir sa morphologie.
    Hors, je suis certain que ceux qui y ont joué se rappellent que seul les morphologies légères et le carb9 etaient joués.

    Ajoute à cela que le jeu se destinait déjà un une niche, et tu as le parfait cocktail du fail videoludique. Au point qu’il me semble que même la première compétition ESL dont les phases finales étaient sensées être jouée en Lan à Poitier avait été annulée faute de participant. En même temps c’est loint Poitier…

    Je pleure encore des larmes de sang en pensant à ce petit ange parti trop tôt. Un Etqw like sans titan et sans annansi, le strogg dans l’âme que je suis en rêve encore.!

  5. La deception est très grande pour moi. Avec plus de 250h au compteur, c’est l’un de mes FPS online préférés.

    Lorsque je voulais jouer à un FPS relax, c’était Overwatch. Puis pour quelque chose d’un peu plus nerveux, c’était Dirty Bomb.

    Les armes ont un excellent feeling, les perso étaient plutôt bien équilibrés, la communauté était tout à fait correct (j’ai rarement vu des kikou en dehors des weekends promotionnels)

    Quelqu’un peut suggérer un FPS online similaire pour le remplacer ?

    Je suis tristesse…

  6. punaise, mon jeu de prédilection, c’est nerveux, le teamplay est vitale même si sur des serveurs publics c’est aléatoire.
    Le système de classe, les points chauds qui se déplacent sur la map en fonction de l’avancée des objectifs.

    Vraiment c’était pour moi le RTCW ou le Wolfenstein: enemy territory récent.
    Ce dernier venait aussi de Spash Damage comme enemy territory : quake wars

    Jet

Connectez-vous pour laisser un commentaire