Vous vous souvenez d’Agony ? Mais si, ce jeu d’horreur à la première personne au concept complètement putassier : balancer le plus possible de démons armés de gros nichons et de scènes gores grand-guignolesques dans le but de faire parler du jeu en oubliant complètement d’insérer un gameplay. Vous pouvez d’ailleurs retrouver le test du supplicié No_Name qui est porté disparu depuis.

Madmind, le studio responsable d’Agony, avait annoncé être en difficulté financière et ne pas pouvoir publier la version UNRATED du jeu au grand dam de tous les fans adulescents. Dans la langue de Jack l’Éventreur, “Unrated” signifie “Non-censurée” – indiquant par-là que cette version contiendrait les scènes les plus hardcore qui n’avaient pas pu être insérées dans le jeu de base de peur de subir des représailles juridiques.

Et bien c’était sans compter sur l’appât du gain qui leur a permis, on ne sait comment, de financer quand même la version UNRATED et de prévoir sa sortie pour le 31 octobre si on croit la page Steam qui vient d’apparaître. Il va de soi que cette version Director’s Cut n’a pas le moindre intérêt : ce sera toujours le même pathétique étron ludique avec seulement des scènes trash ridicules en plus, scènes que vous pouvez de toute façon voir ci-dessous gratuitement si vous avez la curiosité mal-placée ou que vous avez quinze ans.

 

7 Commentaires


  1. Pas besoin de curiosité “mal-placée” j’étais curieux du projet,j’ai ignorer le jeu a sa sortie,j’ai compris de loin pourquoi il était mauvais,alors je ne sais pas trop ce qui avait été censuré…..c’est pour ça………….C’est quand même pas moi qui ai développé ces scènes, si ?……………ARRÊTE de me juger :'(

  2. “scènes que vous pouvez de toute façon voir ci-dessous gratuitement si vous avez la curiosité mal-placée ou que vous avez quinze ans.”….je blaguais >:(

  3. Mouais bof… c’était assez nul et mal fait. Bref les gens ne manquent pas grand chose et le jeu serait rester de la merde tout de même. Un gros pétard mouillé qui a bien fait jaser!

Connectez-vous pour laisser un commentaire