Nofrag était invité lundi dernier à venir mettre les mains sur Hitman 2. Ce fut l’occasion de tester la carte colombienne dans son intégralité ainsi qu’un nouveau mode de jeu encore non dévoilé jusque là sur la carte Miami, déjà présentée à l’E3. Abandonné par Square Enix l’année dernière IO Interactive, qui développe la saga depuis ses débuts, a trouvé repreneur chez Warner Bros en juin dernier. Deux ans et demi seulement après la sortie du dernier Hitman, un excellent épisode, dans quel état va t’on retrouver notre assassin préféré ?

Mission : terrain connu :

Nous n’avons eu qu’un peu moins de 2h sur ces deux cartes pour se faire une idée, ce qui, sur un jeu dont les missions peuvent parfois s’étendre sur au moins autant de temps, fut un peu frustrant. Heureusement qu’on retrouve très vite ses repères et qu’au premier abord, peu de choses semblent avoir changé. Mêmes graphismes (qui commencent à dater), mêmes principes. Après un briefing vidéo et une préparation de la mission, vous débarquez dans un petit village colombien et êtes maintenant libres de tuer vos 3 cibles de la manière qui vous plaît le plus. Cela vous permettra de débloquer de nouveaux objets et points de départ en cas de réussite. Les opportunités sont évidemment toujours présentes et vous pourrez commencer par flâner et explorer un peu le niveau pour tenter de surprendre des discussions et de découvrir des secrets qui pourront êtres fatals pour vos victimes. Ce tatoueur de star fraîchement arrivé en ville et qui a justement rendez-vous avec l’une de vos cibles ? Vous pourriez usurper son identité pour vous rapprocher au plus près de votre but. Ou ce hippie qui a prévu d’échanger de la drogue avec le producteur local, lui aussi une de vos proies à abattre ? Il ne s’agit plus uniquement de trouver le bon déguisement mais il semblerait que de nouvelles étapes intermédiaires aient fait leur apparition pour varier les plaisirs et multiplier encore davantage les approches. C’est moins linéaire qu’auparavant mais on est toujours partagé entre ce sentiment de liberté et celui d’être pris par la main pour mener à bout l’enchaînement parfait qui fera se décrocher au bon moment un bout de statue bancal. J’ai quand même eu l’impression que certaines “opportunités” étaient mieux intégrées à l’univers et, une fois les aides visuelles désactivées, on pourrait y trouver un certain plaisir. Du peu que j’ai vu également, j’ai été un poil déçu de revoir les mêmes armes et objets : le tournevis, la mort au rats, etc. Je m’attendais naïvement à plus de nouveautés de ce côté là. Gageons que c’est à mettre sur le dos du peu de temps que l’on a eu pour explorer tous les recoins de la carte.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

De nouvelles subtilités rafraîchissantes :

Mais les efforts ont l’air d’avoir été mis ailleurs. Après s’être un peu baladé ce qui frappe c’est la richesse des deux niveaux qu’on a pu tester. Que ce soit par leur taille conséquente (plus grand que Sapienza, voire bien plus grand) mais aussi par le travail porté sur de petits détails, l’agencement des zones, c’est un excellent travail de level-design. Tout est très cohérent et on visite pourtant des endroits très variés. Du village insalubre on passe au grand palace du baron de la drogue ou aux champs de cocaïne bordés par une rivière et une végétation luxuriante. Idem pour la carte Miami se déroulant lors d’une course automobile. Vous visiterez évidemment les gradins ou les écuries mais aussi une sorte de salon de l’auto, un complexe scientifique, un parking sous terrain etc. Ce dernier niveau, testé dans un nouveau mode de jeu, a notamment été l’occasion de tester le bain de foule, bien remanié dans ce Hitman. Cela se fait automatiquement et tout naturellement et permet en effet de se dissimuler rapidement. Un cercle apparaît maintenant autour de vous, délimitant précisément la zone dans laquelle vous êtes caché. Même système quand vous vous trouvez dans des hautes herbes. Choisissez cependant bien votre itinéraire pour ne pas vous retrouver nez à nez avec un agent de sécurité. Mais si vous avez repéré au préalable une tenue qui vous fera mieux passer inaperçu, la technique du bain de foule pourra être une manière efficace de l’atteindre. Il faudrait désormais aussi faire bien attention aux miroirs qui pourront vous trahir si un PNJ vous y voit commettre une faute. Des petits ajouts certes mais qui sauront sans aucun doute changer votre façon de jouer. Sans oublier que l’IA en générale a été retravaillée et réagira plus promptement à chacune de vos actions. Elle se méfiera plus rapidement et plus facilement qu’avant.

Et un nouveau mode de jeu :

Enfin, la grosse nouveauté de ce Hitman 2 sera l’ajout d’un tout nouveau mode de jeu original : le Ghost Mode. À noter qu’il ne sera disponible que sur la carte Miami à la sortie de Hitman 2 le 14 novembre. Le reste des niveaux arrivera ensuite petit à petit. Celui-ci est une sorte de versus où deux joueurs débutent sans équipement et doivent abattre la même cible dans la même carte. Une fois éliminée votre concurrent aura alors 20s pour lui aussi égaliser en évinçant à son tour sa proie.  S’il n’y parvient pas vous emportez le point. Après ça, et ce sans interruption ou chargement, une nouvelle cible apparaît dans la même carte pour les deux joueurs. Le premier arrivé à 5 points remporte la victoire. Toutefois, leurs parties se passent comme dans deux univers différents et ils ne peuvent pas vraiment interagir l’un avec l’autre. Il existe cependant une ghost coin qui s’utilise comme les pièces que vous connaissez déjà. Elles servent d’habitude à distraire les PNJs du jeu et pourront ici avoir effet dans la partie de votre adversaire. Si, par exemple, vous le voyez près d’un VIP, il sera probablement accompagné d’un garde du corps. Situation idéale pour balancer votre ghost coin, certes un peu au pif, mais en espérant qu’elle attirera l’attention de l’agent qui repérera votre adversaire. Lors de notre trop courte session cela s’est souvent résumé à un rush des cibles des plus bordéliques mais non sans fun. Les niveaux sont parsemés de caisses contenant, de manière aléatoire, des déguisements ou des armes. Car, évidemment, si vous vous faites pincer avec votre costume de coureur automobile, vous devrez vous en passer jusqu’à la fin de la partie. Plutôt que m’épancher dans un paragraphe trop verbeux je vous propose plutôt de visionner ce petit montage où j’ai collé les deux points de vues d’une même partie en mode ghost :

Du contenu qui en plus des 6 missions solos (toutes disponibles à la sortie, IO Interactive délaissant le côté épisodique de l’opus précédent) et du mode sniper (jouable en “coopération” en ligne) procurera de quoi ne pas se lasser avant plusieurs dizaines d’heures de jeu.

 

 

Conclusion

Hitman 2 s’annonce comme la digne suite de son prédécesseur. Peut-être même un peu trop. On pourrait lui reprocher de ne pas assez se renouveler mais le Ghost mode promet quelques sueurs froides grâce à une toute nouvelle façon d’appréhender les cibles et les niveaux. De plus ces derniers s’annoncent comme bien plus grands qu’anciennement et promettent de longues heures passées en solo à échafauder le plan parfait pour anéantir toutes nos cibles de la manière la plus classe possible ! Sans oublier le mode Sniper, peut-être plus anecdotique mais tout de même bienvenu. Le jeu est toujours prévu le 14 novembre sur PC, PS4 et Xbox One.

 

5 Commentaires


Connectez-vous pour laisser un commentaire