Gamespot s’est entretenu avec Thomas Grip, creative director chez Frictional Games – le studio ayant créé la licence de jeux d’horreur à la première personne Amnesia. Le développeur leur a avoué vouloir porter la série sur la dernière console de Nintendo :

Wahou, en fait, nous faisons désormais des jeux vidéo pour de vrai si on peut les avoir sur consoles Nintendo ! Et ce serait tout simplement cool de l’avoir sur une console portable aussi, parce que je pense que cela devrait bien fonctionner avec Amnesia et avec d’autres jeux aussi. Nous sommes en train d’examiner la question et de voir ce qu’il est possible de faire. Nous espérons… si tout se passe comme nous le souhaitons… nous espérons que nous l’aurons sur Switch.

Outre le petit commentaire qui fera plaisir aux joueurs PC – longtemps premier public des jeux Frictional – en apprenant qu’ils ne jouent qu’à des jeux pour de faux, on peut aussi douter de la pertinence d’adapter un jeu misant tout sur l’ambiance en mode mobile. Après tout, celui qui veut avoir peur dans le métro n’a qu’à regarder autour de lui et inspirer un grand coup pour découvrir l’horreur véritable.

En attendant que le jeu sorte en version Nintendo N-gage, vous pouvez toujours acheter Amnesia :The Dark Descent et Amnesia: A Machine For Pigs (le deuxième est moins bon) sur Steam et GoG pour une vingtaine d’euros chacun ou sur PS4 et Xbox One en pack à trente euros les deux.

3 Commentaires


  1. Vous savez quel jeu à la première personne je voudrais voir sur Switch ? Metroid Prime Trilogy.

    Ce serait dans le ton ; et je serai ravi d’y jouer à nouveau pour de vrai

  2. J’ai eu les deux gratos l’an dernier sur Humble Bunble, sa m’a pas fait sauté de ma chaise mais si Nintendo arretait de mettre ses consoles à 150.000€ sa serait je pense mieux. Quand on les aura à bon prix une nouvelle console sera mise en route … Et c’est absolumenbt tous les constructeurs qui adopte ce système à la con.

    C’est débile le marché actuel des consoles (Bien content d’être sur PC je vous le dis) !

Connectez-vous pour laisser un commentaire