Vanguard: Normandy 1944 débute son kickstarter

2

Après un premier trailer en août, Vanguard: Normandy 1944 (anciennement Traction War) vient de débuter son Kickstarter. le studio à l’origine du titre, Pathfinder Games Limited, demande 13 000€ pour son simulateur de meurtre sous Cry Engine qui prend place en Normandie, juste après le débarquement en 1944. A l’image du récent Post Scriptum, le jeu se veut historiquement réaliste par ses armes, son équipements, ses uniformes et bien évidemment ses champs de bataille. Vanguard: Normandy 1944 veut aussi mettre le travail d’équipe en avant, et précise que le premier mode de jeu se nomme Raid, un simple attaque/défense. Plein d’ironie, le studio précise qu’il ne veut pas faire un jeu où il faut marcher 20 minutes pour un objectif et où les rounds durent une heure. Il faut donc s’attendre à un style de jeu plus dynamique que Squad ou Post-Scriptum.

Il faut espérer que Pathfinder Games Limited réussisse son Kickstarter pour apporter Vanguard: Normandy 1944 en accès anticipé sur Steam. Ils précisent d’ores et déjà que le lancement du jeu s’accompagnera dans un premier temps d’uniquement 2 camps (allemands et anglais), 3 cartes, 6 armes et 1 mode de jeu (Raid).

 

2 Commentaires


  1. C’est étonnant d’avoir un kickstarter avec un but assez faible (seulement 10 000£) alors que le jeu semble bien avancé. Ca veut dire que si ils atteignent pas le but, ils laissent tout tomber ?

  2. C’est étonnant d’avoir un kickstarter avec un but assez faible (seulement 10 000£) alors que le jeu semble bien avancé. Ca veut dire que si ils atteignent pas le but, ils laissent tout tomber ?

    Leur kickstarter dit

    we require funding to provide dedicated servers at launch alongside other unavoidable upfront operational and infrastructure costs.

    Ils auraient pu faire des précommandes, ils auraient eu le même résultat financier.
    Mais kickstarter est aussi un outil de communication. Ca permet de faire parler du jeu dans la presse et sur les réseaux sociaux d’une manière différente d’une simple page Steam. Kickstarter donne une image “on est tous copain, dans la même galère”.

    Comme tu le relèves, je doute qu’ils s’assoient sur les serveurs dédié au lancement et autres frais nécessaires s’ils ne valident pas leur Kickstarter. Donc j’y vois plus un outils de communication / marketing qui permet de soulever 10K £ en bonus.

Connectez-vous pour laisser un commentaire