Quand vous jouez en équipe à PUBG et que vous repérez des ennemis, il est primordial d’informer vos coéquipiers de la façon la plus efficace possible. Une bonne communication doit être rapide, précise et facilement compréhensible. Voici quelques conseils pour éviter le classique « contact, derrière un rocher, à droite de l’arbre, non l’autre arbre ! »

Le premier élément à considérer est le niveau de dangerosité. Vous ne communiquez pas de la même façon selon que vous tombez nez à nez avec un ennemi ou que vous repérez une escouade adverse à l’horizon. La première partie de votre phrase doit donc indiquer clairement le danger. Utilisez le mot « contact » uniquement si le combat est imminent ou s’il a déjà débuté. Sinon, vous pouvez dire « visuel » ou simplement débuter votre phrase par « je vois… ».

La deuxième partie de votre phrase doit permettre à vos coéquipiers de localiser la menace. Là encore, vous devez adapter votre message à la situation :

Si votre escouade est groupée et avance dans la même direction, le plus rapide consiste à indiquer une position relative : en face, à gauche, à droite, etc. C’est particulièrement important en cas de danger imminent, car une indication telle que « à droite, 30m »  est beaucoup plus rapide à décoder que « azimut 147, 30m ».

Si vous ne regardez pas dans la même direction, votre droite n’est pas celle de vos coéqupiers et vous devez donc utiliser la boussole pour donner une direction absolue. Pour ce faire, il suffit de regarder le chiffre indiqué par votre boussole et de l’annoncer à voix haute : « deux ennemis en 180 » ou « deux ennemis, azimut 180 ».

Cependant, si votre escouade est dispersée, il devient impossible d’utiliser une direction. Un ennemi que vous voyez au nord peut tout à fait se retrouver à l’est pour vos coéquipiers. Dans ce cas, le plus simple est de positionner un waypoint. Soit en ouvrant la carte, soit en appuyant sur Alt + clic droit. Si vous êtes le joueur jaune, il suffit alors de dire « je vois deux ennemis, point jaune ».

Notez à ce propos qu’il est possible d’agrandir la mini map avec la touche N. Il devient alors plus facile de voir dans quelle direction regardent vos coéquipiers ce qui peut grandement faciliter le repérage des ennemis. Ça peut être une bonne habitude à prendre en début ou en fin de partie, lorsque les combats se font à courte ou moyenne distance.

Pour localiser efficacement une menace, vous devez indiquer au minimum la direction et la distance. Beaucoup de joueur négligent la distance, alors qu’il s’agit d’un élément essentiel. Pour affiner l’information, vous pouvez ensuite donner des repères. Il est important de dire quand un ennemi se situe derrière un arbre ou un rocher, mais comme il y a des arbres et des rochers partout, il ne faut pas les considérer comme des points de repère. Les bons points de repères sont les bâtiments et les véhicules isolés, les routes, les plages et les rivières, les collines, etc. Par exemple, si vous êtes dans un environnement vallonné, indiquez la hauteur de l’ennemi : au sommet, derrière la crête, à mi pente, etc. Si vous combattez le long d’une rivière ou d’une route, dites si l’ennemi est de votre côté ou à l’opposé. Si l’ennemi est dans un village, dites s’il est à l’intérieur d’une maison (quel étage) ou à l’extérieur.

Enfin, sachez adapter votre communication au niveau de danger. En situation d’urgence, quand le combat est engagé, la rapidité prime sur la précision.


En résumé :

  • Si le combat est imminent ou déjà engagé, commencez votre message par « contact ! ». N’utilisez pas le mot contact si le danger n’est pas immédiat. Dites plutôt « je vois (…) » ou « visuel (…) ».
  • Si votre escouade regarde dans la même direction, il est plus rapide de dire à droite, à gauche, devant ou derrière que d’indiquer un azimut.
  • Plus la menace est éloignée, plus vous devez être précis. Si vous voyez un ennemi surgir 20m sur votre gauche, inutile de donner son azimut exact. Par contre, si vous apercevez un gars à 300m, il est primordial de donner sa direction au degré près.
  • Si votre escouade est dispersée, il ne sert à rien de donner la direction des ennemis. Il faut plutôt positionner un point sur la carte avec Alt + clic droit (option disponible dès le prochain patch), ou en ouvrant la carte.
  • Après avoir donné la direction d’un ennemi, n’oubliez pas d’indiquer sa distance. Peu importe si vous vous trompez de quelques dizaines de mètres.
  • Enfin, si vous avez le temps, essayez d’utiliser le décor pour aider vos coéquipiers à localiser les ennemis.

Quelques exemples :

Vous et votre escouade, vous vous dirigez vers un village quand vous repérez un ennemi à la fenêtre qui vous met en joue.

  • Ne dites pas « Oh la la, attention, j’ai un gars dans la baraque ! » Votre exclamation est inutile et fait perdre du temps. Vous n’indiquez pas la dangerosité de la situation. Personne ne sait de quel bâtiment vous parlez.
  • Dites plutôt : « Contact ! Dans la maison droit devant ! Fenêtre rez-de-chaussée. Un ennemi.»

Toute votre équipe est dispersée dans une ville pour looter. Vous entendez des bruits à l’étage de la maison où vous vous dirigez.

  • Ne dites pas : « Contact ! En 145 à l’étage ! » Utilisez le mot contact uniquement en cas de danger imminent. D’autre part, votre escouade étant dispersée, l’azimut 145 ne correspond à rien pour eux.
  • Dites plutôt : « J’entends du bruit. A l’étage de la maison juste devant moi. Point jaune sur la carte. »

Votre escouade s’est retranchée dans une maison et vous apercevez un squad ennemi qui se cache derrière la crête d’une colline à 200m.

  • Ne dites pas: « Contact ! Au nord-est. Plusieurs ennemis. » Le danger n’étant pas imminent, n’utilisez pas le terme contact. Les ennemis étant très loin, vous devez être beaucoup plus précis en indiquant l’azimut exact, la distance et la hauteur de l’adversaire.
  • Dites plutôt : « visuel, un squad. Azimut 213. Juste derrière la crête d’une colline à 200m. »

Derniers conseils pour la route :

Si vous voulez éviter les qui pro quo, choisissez vos termes avec soin. Evitez d’utiliser un mot pouvant désigner plusieurs choses différentes. Par exemple :

  • Au lieu de dire « une caisse », dites « une voiture » ou « un drop »
  • Mieux, au lieu de dire « une voiture », dites « un véhicule en mouvement », « un véhicule à l’arrêt » ou « une épave »
  • Au lieu de dire « grenade », dites « je lance une grenade » ou « grenade ennemie »
  • Au lieu de dire « j’ai tué un gars », dites « frag (c’était le dernier) » ou « ennemi au sol (il en reste) »

Enfin, soyez avare en paroles. Ne faites pas de longs discours. Evitez les exclamations. Ne racontez pas votre vie, allez à l’essentiel, car souvent les bruits de pas et les détonations sont plus importants que vos indications.

3 Commentaires


  1. Ne racontez pas votre vie, allez à l’essentiel car souvent les bruits de pas et les détonations sont plus importants que vos indications.

    Ma vie moins importante que des bruits de pas, je m’insurge !

  2. Enfin, soyez avare en paroles. Ne faites pas de longs discours. Evitez les exclamations.

    Eh, ça me rappelle le troisième commandement des Fallschirmjäger… Et c’est pas une critique.

Connectez-vous pour laisser un commentaire