À peine était-il sorti que SCUM, le survival carcéral au fond des bois, s’est retrouvé dans le top 10 des jeux les plus joués sur Steam avec pas moins de 50 000 joueurs simultanés, ce qui le plaçait juste en dessous de GTA V mais au-dessus de Warframe et de Team Fortress 2, des jeux incontournables du classement Steam. Devolver Digital, l’éditeur du jeu, a d’ailleurs annoncé sur Twitter qu’il s’agissait de son plus gros lancement de tous les temps.

Un succès qui n’avait pas été prévu par les développeurs et qui a déclenché de massifs soucis de serveurs. Gamepires préconise donc pour le moment d’utiliser des serveurs privés et de se connecter directement via IP si vous désirez rejoindre une partie sans attendre.

S’il est trop tôt pour statuer du succès définitif du jeu – il faudra pour ça voir si le nombre de joueurs reste constant ou s’il s’effondre (à l’heure actuelle, il y a 20 000 joueurs en simultanée) – on peut d’ores-et-déjà en déduire que la perspective de déféquer dans les bois attire les joueurs. Amis développeurs de jeux indépendants, vous savez ce qu’il vous reste à faire.

12 Commentaires


  1. J’attends un jeu ou on pourra se fixer dans les bois.
    Ta déjà les clebs qui chient partout pas besoin d en rajouter…

  2. J’ai pu faire une session de 21h à 00h30 sans crash hier (ni serveur ni client), pareil toute la matinée, agréablement surpris. Ils avaient prévu 50k slots, ils ont retardé le lancement d’une heure pour mettre à dispo + de serveurs.

    Pour moins de 17€, ça vaut le coup si on aime ce genre de jeu, même si pour le moment je ne suis pas convaincu sur le long terme.

  3. >

    Suivant ce que ton personnage a fait avant, déféquer, uriner, boire ou manger. C’est les SIMS chez Bear GRILLS en somme.

  4. C’est dans la lignée de DayZ/Breaking Point/Miscreated/etc…
    Tu spawns à poil sur une île (l’objectif final étant de s’échapper mais pas encore implémenté), tu gambades pour trouver du loot (walking simulator), pour crafter des objets/armes/équipement, et te fight contres les zombies, mechas, et autres joueurs.

    Le jeu essaye de se démarquer par sa gestion assez poussée du métabolisme (gestion des calories, sodium, graisses, sucre, vitamines, protéines, etc…) mais j’ai pas l’impression que ça ait un véritable impact sur ton joueur actuellement (par exemple je bouffe 3 steaks de viande humaine cuite, 1 bocal d’olive et je suis tranquille pendant 2 heures).
    Il faut penser à manger, boire, chier, pisser, se sécher quand on est trempé, s’alléger quand on a trop chaud, on peut se faire vomir si on a bouffé un truc dégueulasse, bien gérer son énergie…

    Le corps à corps est pas mal, on peut boxer ou bien jeter des lances ou autres objets qui piquent, les gunfights sont plutôt arcades.
    Les zombies sont “ok”, ils peuvent représenter une menace si on ne fait pas attention.
    Les zones militaires sont gardées par de gros mechas qui patrouillent (ça leur évite de foutre 50 IA zombies et niquer les perfs j’imagine) et te défoncent s’ils te repèrent.

    A noter aussi la possibilité de faire des events purement PVP avec un stuff préétablit (sans perdre donc ton personnage), c’est du pure FFA/TDM/CTF basique.

    Le jeu est visuellement agréable, ça tourne plutôt bien (il ya un leak qui fait qu’au fur et à mesure tu perds des FPS, les devs auraient identifié le truc et bossent dessus). Niveau netcode, j’ai connu mieux et pire, dès fois les joueurs se TP légèrement (comme une sensation de rubberbanding mais que pour eux).

    J’ai oublié aussi de parler des skills et de la création du personnage, j’y reviendrais + en détail dès que j’ai le temps et je poste tout ça sur le forum.

  5. >

    Cette neutralité <3
    Entre les rageux qui n’ont pas le jeu et les fanboys, ton com’ pourrait faire un très bon article.
    Merci.

  6. Il y a une vidéo de gameplay du pipi/caca dans la foret? C’est pour un ami.

    Ils ont mis des QTE pour s’essuyer avec des feuilles? Si il n’y a que des orties ou des ronces à proximité, on a un malus sur la vitesse de déplacement j’espère. Non parceque le jeu se dit réaliste, mais c’est la base de la survie: si on fait pas caca, on meurt ma maman m’a dit.

  7. Le teabag killer: ne présentez plus vos attributs boursier au cadavre encore chaud de votre ennemi, maintenant on lui chie directement sur la nuque. Au moins on tiens chaud à l’âme de la victime jusqu’à la séparation totale avec son corps.

    Vivement cette feature dans Rust, mieux qu’un raid sur le loot d’un random, le caca sur sa table.

  8. >Hahaha! C’est exactement la 1ère chose à laquelle j’ai pensé quand mon employé qui a voulu que je lui achète, m’a dit que tu pouvais chier dans le jeu, donc c’est sûr que si je tuais quelqu’un je lui chirais dessus, c’est l’humiliation complète ^^

Connectez-vous pour laisser un commentaire