Le Wall Street Journal découvre que des parents ont décidé de payer des cours particuliers de Fortnite à leurs enfants. Cette pratique existait aussi déjà pour d’autres mastodontes du multi-joueur comme PUBG, CS:GO et Léa Passion Cheval. NoFrag mène une contre-enquête pour comprendre les raisons qui poussent ces parents à choisir de donner des cours de Fortnite plutôt que des cours de cuisine.


“Kylian vit quotidiennement des pressions non pas juste pour jouer mais carrément pour être bon au jeu, a dit une Maman dans le pub Winchester en Angleterre. Vous n’imaginez même pas comment c’est pour lui à l’école, ils finissent le Battle Royale au crayon papier bien taillé dans la main ou au compas dans les yeux. On ne savait pas quoi faire d’autre que lui apprendre à se battre.”


“J’ai entendu parler des cent millions de dollars de prix pour un tournoi Fortnite, nous confie une Maman de 26 ans dans un salon pour adultes de Las Vegas. Perso je suis nulle en jeux vidéo, alors j’ai mis ma fille Sasha sur le coup. Si elle ne remporte pas le pactole, elle va goûter de ma ceinture !”


“Wesh wesh, se présente un jeune Papa de 17 ans à la gare de Lyon Part Dieu. Ben moi j’ai passé mon adolescence sur Colof et je veux que mon fils de 4 ans puisse profiter du même genre d’éducation que moi, c’est cool. Quand il arrive à finir premier je lui roule un bédo.”


“J’ai pris une décision radicale pour ma fille, nous conte le PDG de la Banque de France devant le Burberry de Neuilly-sur-Seine. En 15 ans, elle n’avait pas encore ramené un sou pour financer sa dot. Lorsque j’ai entendu parler de tournois à plusieurs millions de dollars, je l’ai forcée à suivre des cours de perfectionnement à 1500€ la demi-heure. Elle a donc désormais intérêt à ramener le butin si elle ne veut pas se marier avec un prolétaire d’une cité de Nanterre.”


“Étant sourd, je me suis toujours fait écraser sur les FPS et les TPS, je n’avais jamais remporté une seule partie, nous avoue Gérald, un retraité de 65 ans. Avec les cours particuliers sur Fortnite, j’ai pu apprendre en 2h et pour 400€ comment activer le mode audition qui m’a simplifié la vie !”


“J’ai été pris dans l’Université de Ovairewatch, nous confie un jeune homme de Boston dans le Massemachaussette. C’est bien, ça me paye mes études et je secoue des ovaires dans les dortoirs. Mais  franchement, je vois pas trop de futur, les joueurs commencent à passer à autre chose. Je sens que le jeu sera vide avant la fin de mes études. Alors on a inscrit mon frère pour des cours de Fortnite pour pas faire la même erreur que moi !”

“Un jour, j’ai acheté une PlayStation à Kévin pour qu’il puisse jouer avec ses amis, se remémore une mère de 46 ans à la gare de Lille Europe. Mais il ne savait jamais quel machin acheter avec ses 100 000 vbucks, n’étant pas sûr lequel procurait le meilleur avantage. Je l’ai donc inscrit à des cours où pour seulement 50€ de l’heure à raison d’un cours par jour, on lui apprend comment bien choisir ses accessoires. Ça me fait faire des économies.”

“Ben quand c’était le moment d’inscrire Jordan à des activités extra-scolaires, raconte un Papa interviewé sur la Seine, on avait le choix entre des trucs démodés comme les échecs ou le piano. Ces trucs, ça ne va pas tenir dix ans, alors que Fortnite si carrément. On a décidé d’être prévenants sur l’avenir et de donner à notre petit des cours sur quelque chose de vraiment utile et qui donne des compétences pérennes dans le temps.”

“Il y a quelques mois, mon aîné s’est tué en sortant du bus trop tôt, se lamente une mère à Senlis en Seine-Saint-Denis. J’ai donc décidé d’inscrire mon cadet à des cours de Fortnite pour qu’il réfléchisse un peu plus que son frère avant de sortir du bus et qu’il attende d’être en face de l’école.”

“Récemment, mon fils est sorti de sa chambre en larmes, il venait de mourir sur Fortnite à cause d’un tricheur, nous explique une mère de 32 ans sur le perron du Super U de Créteil. Pour son anniversaire, je lui ai offert des cours particuliers sur Fortnite où pour 30€ de l’heure, il apprend à tricher sans se faire prendre afin qu’il puisse enfin gagner une partie.”

“Fornite est idéal pour canaliser les pulsions de domination de mon petiot, se vante une Maman interrogée à l’Elysée à Paris. Des fois il se met à danser avec ses copains Antoine et Alexandre, quand ils ont battus d’autres gens en compétition ou dans la rue. Sans cours pour devenir meilleur, il serait encore en train de se cacher dans un petit fort.”

La pratique arrive aussi sur NoFrag comme vous pouvez le constater :

Au moins, il propose ses cours gratuitement !

Si vous cherchez à vous perfectionner sur Fortnite, vous pouvez donc compter sur NoFrag : c’est notre jeu préféré, et on sait que ça vous plaît quand on en parle.

10 Commentaires


  1. Vivement les pubs dans la boite aux lettres du type qui, en plus de lire les lignes de la main, de réparer les moto-russes à distance, sera désormais capable de te donner un bon karma pour gagner à Fortnite.

    Plus sérieusement, j’ai du mal à voir l’intérêt de prendre des cours pour un jeu qui n’est pas orienté esport. En plus, j’ai pas l’impression qu’il y a des techniques cachées particulièrement difficile à maitriser tel que le strafe jumping dans Quake 3. Un tuto sur le net et un visionnage d’un stream Twitch d’un bon joueur devrait faire l’affaire pour la plupart des joueurs.

  2. “a dit une Maman dans le pub Winchester en Angleterre.”
    – C’est quoi le plan :

    – On prend la voiture
    on va chez ma mère
    on s’occupe de Philip
    on attrape Lise
    on va au Winchester
    on boit une bonne bière en attendant que les choses se calment.

    – Alors, qu’est ce que tu dis de ce plan d’enfer ?
    – D’enfer !

  3. une Maman de 26 ans dans un salon pour adultes de Las Vegas. Perso je suis nulle en jeux vidéo, alors j’ai mis ma fille Sasha sur le coup

    Quelle horreur, j’adore…

  4. Et dire que les anciennes générations ont grandis sur du Doom ou du Wolfenstein Ennemy territory… pauvre gosse d’aujourd’hui…

Connectez-vous pour laisser un commentaire