Si comme moi vous avez d’abord lu “Crysis is not enough”, il est peut être temps de passer un test susceptible de vous aider. Pour tous les autres, Crying is not enough sort le 8 juin prochain et se dévoile dans le trailer suivant :

Certes, ce jeu est un TPS et vous demandera donc sans doute un intense lavage de main, mais les phases d’action se rapprochent presque d’un FPS. L’honneur est quasi sauf :

On vous a dit que c’est “presque” du FPS …

Pour le reste, il s’agit d’un classique jeu de survie horreur qui respecte les codes du genre. Jugez plutôt via l’histoire officielle du jeu :

Crying is not enough parle de l’histoire de Jacob Helten, un homme de 35 ans et plus particulièrement de ses expériences après la blessure grave de Claire, sa femme, suite à un accident de voiture.
Au moment ou la santé de Claire commence à s’améliorer elle disparaît mystérieusement de sa chambre d’hôpital.
Le même soir, une femme inconnue s’approche de Jacob, affirmant qu’elle sait où se trouve sa femme.
Un sombre voyage commence alors, dans un endroit lointain et mystérieux, où le personnage central comprendra bientôt que la disparition de sa femme n’est rien d’autre qu’un petit élément de puzzle d’un plan encore inconnu. Bientôt, il se retrouvera pris dans une aventure pour durs à cuire, plein de haine, de peur et d’intrigue,  forcé de s’adapter et de survivre …

Le jeu est en développement depuis février 2013 (bien qu’il ait été recommencé à zéro en 2015) et l’équipe grecque de Storyline Team, constituée de deux personnes le sortira sur PC puis rapidement sur Xbox One et PS4.

À ce stade, difficile de vous faire un retour sur la qualité du jeu. Rutabaga et moi même allons sans doute nous y frotter à sa sortie pour vous faire un retour plus complet.

7 Commentaires


  1. Techniquement dépassé.

    En effet. Seul l’aspect cradingue Silent Hill/Resident Evil est intéressant, mais même là ça sent le ̶p̶l̶a̶g̶i̶a̶t réchauffé tout ça.

  2. Mais c’est intéressant ça. J’en ai un peu marre des jeux à la Outlast ou on ne peut pas se défendre.

  3. Le jeu est sorti ce jour, j’ai testé.

    Il manque encore 6 mois de dév. Les collisions sont mal gérées, les déplacements sont un peu buggués, le son est pété, on ne peut pas remapper toutes les touches, le framerate est poussif, les animations sont hachées….

    Mais ça encore à la rigueur, ça peut être corrigé via des patches, mais “l’écriture”, si j’ose appeler ça comme ça, semble catastrophique. Les quelques dialogues que j’ai pu voir m’ont tous laissé d’une perplexité, c’est n’importe quoi.

    Genre :

    – Oh on s’est crashé en pleine forêt ! Tenez, voilà un pistolet.
    – “…”
    – Vous en aurez besoin.
    – “…”
    – Bon, ben moi je dois y aller ! A plus !

    Ça vole à peine plus haut. Bref je vais voir à quel rythme sortent les patches, mais il reste encore tellement de boulot à peaufiner tout ça qu’il va falloir attendre un sacré moment avant que le jeu soit tout juste correct au niveau technique.

Connectez-vous pour laisser un commentaire