Nous vous en parlions récemment, Active Shooter était un étron vidéoludique sans intérêt qui avait, grâce à la complicité involontaire de journalistes incompétents, créé la polémique en choisissant le school-shooting en guise de thématique. Que les esprits chagrins se rassurent tout de suite : le jeu et son auteur ont d’ores-et-déjà été bannis de Steam. Bon débarras.

L’intérêt de cette information vient de la raison de ce bannissement. D’après Valve, il ne s’agit aucunement d’une décision morale basée sur le thème du jeu, mais bien sur le contenu et le passif de son créateur, comme en témoigne cette déclaration :

“Nous avons fait disparaître le développeur Revived Games et l’éditeur ACID de Steam. Ces développeurs et éditeurs ne sont, en réalité, qu’une seule personne qui s’appelle Ata Berdiyev, qui avait déjà été banni l’automne dernier alors qu’il opérait en tant que “[bc]Interactive” et “Elusive Team”.

C’est un troll possédant des antécédents d’abus de clients, de publication d’assets protégés par le droit d’auteur et de manipulation de commentaires d’utilisateurs.

Nous ne ferons pas affaire avec des gens qui agissent ainsi envers nos clients ou envers Valve.”

On ne peut qu’approuver les arguments développés ici. Cela dit, on peut légitimement penser que seule la polémique a poussé Valve à se pencher sur la question de ce jeu lorsqu’on constate le nombre ahurissant de daubes purulentes qui envahissent sans crainte les étalages de Steam, oscillant entre jeux développés en 5 minutes achetables via des bundle à 1€, idle games à quelques centimes n’existant que pour exploiter le système de cartes à débloquer, Visual Novel & mini-jeux bourrés de scènes de sexe faussement censurées et FPS bidons créés à partir de pack d’assets gratuits ou volés.

Exemples de jeux trouvés aujourd’hui dans l’onglet Nouveautés sur Steam

D’après SteamSpy, l’année dernière plus de 7000 jeux ont été publiés sur Steam. Pour 2018, nous sommes déjà à 3800 jeux sortis en moins de six mois. Ainsi, contrairement aux déclarations des RP de chez Valve, on ne peut pas dire que ce qui les intéresse vraiment soit l’intérêt du consommateur – sinon la plateforme Steam serait soumise à une véritable curation de contenu et ne ressemblerait pas à un ersatz du Playstore android.

5 Commentaires


  1. Je me souviens l’époque où l’onglet Prochainement pouvez te hype avec une pelle de gros jeux qui arrivent, maintenant c’est rempli d’un tas de merde.

  2. LOL on a tellement plus immoral comme jeu … après si c’est de la merde …
    Maintenant presque n’importe qui sachant exploiter le système de steam peut vendre des jeux et des jeux d’une qualité pire que les jeux “mobiles” …
    Il y en a toujours eu des jeux daubesques, mais maintenant tout le monde cherche à avoir sa part du gâteau.

    En plus le marché est plus que saturé en FPS multi réalistes et lorsqu’on fait autre chose, c’est souvent du sous quake / UT ou du sous Team Fortress, parce que c’est toujours bien d’avoir des classes.

  3. C’est vrai que la liste de daube intersidérale est longue.

    Une tartine de merde.A moins que le concour ” étron d’or’ soit relancé ?

  4. Effectivement dommage, il y avait un certain potentiel, comme on dit “le pire n’est jamais décevant”.

Connectez-vous pour laisser un commentaire