100 millions : c’est le chiffre sur toutes les lèvres de nos confrères depuis l’annonce hier d’Epic Games, investissant cette somme pour financer les prize pools de Fortnite dans les différents tournois compétitifs. Mais est-ce finalement si énorme ?

Évidemment, avec cette somme Epic Games devient le plus gros investisseur dans l’esport, loin devant Dota 2 et Counter-Strike: Global Offensive qui décomptaient respectivement 40 et 20 millions de dollars en 2017. Le timing est idéal : à quelques semaines de l’E3, qui devrait dévoiler bon nombre de battle-royales, c’est le moment de rappeler qui est le patron dans le milieu.

Prize Pool total des différents tournois en 2017 

Mais au lieu de s’extasier devant ce chiffre énorme, il serait aussi bon de rappeler que Fortnite est très loin, du point de vue du nombre de joueurs, devant Dota 2 ou CS:GO, avec plus de 40 millions de joueurs à travers le monde dont 2 millions simultanément. Et si les deux titres de Valve sont uniquement disponibles sur PC, Fortnite est présent sur (presque) toutes les plates-formes.

Pour remettre les choses en perspective, Counter-Strike c’est grosso-modo 300 000 joueurs simultanés et Dota 2 environ 500 000, soit respectivement 6.5 fois et 4 fois moins que Fortnite. Si l’on regarde maintenant du côté du prize pool, celui de Dota 2 représentait environ 40 millions en 2017 (soit 2.5 fois moins que Fortnite), et celui de CS:GO environ 20 millions en 2017 (soit 4 fois moins que Fortnite). En plus, 100 millions, cela ne représente même pas un mois d’exploitation mobile de Fortnite…

Finalement, est-ce vraiment si énorme au vu du succès du jeu ? N’oublions pas que pour l’instant, il est impossible de connaître les modalités de distribution de l’argent entre les différentes plate-formes, et il serait étonnant de ne pas voir débarquer des tournois PC, console, et mobile ; l’argent risque donc d’être rapidement dilué, empêchant des tournois avec des cash prizes énormes comme le propose Dota 2.

Enfin, Webedia, si vous me lisez, c’est le moment d’organiser un tournoi Fortnite à Paris. Ce sera double bénéf’ : vous pouvez demander à la région Île de France de financer une partie de l’organisation, et vous n’avez même pas besoin de sortir d’argent pour le cash prize. Je compte sur vous !

9 Commentaires


  1. >

    Il n’avance pas précisémment depuis que Fortnite a du succès il me semble.
    Oui il a du potentiel, rien que sur les nouveaux mouvements (courir sur les murs). Ça sent un peu le sapin.

  2. Ça avançait déjà pas des masses avant ça, et puis surtout ça allait dans le mauvais sens.

    2015 :
    Image

    2017 :
    Image

    Leur idée de créer le jeu avec la communauté était bonne sur le papier mais ça s’est avéré être désastreux au bout du compte. Le développement est parti dans toutes les directions et ils n’ont pas cessé de céder aux caprices des pleurnicheurs pendant trois ans.

  3. Ils n’ont jamais vraiment communiqué dessus. Pour moi c’est plus une beta constante qui sert à tester en live le moteur et ses évolution, sans vraiment avoir de but final ni de roadmap.

  4. >Pareillement, c’était le feeling que j’avais aussi et c’est triste car ça ainsi que Quake on été mes 2 premier FPS et jeux préféré de tous les temps et de voir que ça fini ainsi en queue de poisson car de gros devs plein les poches ont décidé de s’en foutre complètement, et d’investir dans du gros casual pour noob 1000x moins bon mais qui cherche à comprendre a tout de même un succès monstre (-_-).

    Est-ce que c’est vrai d’ailleurs que le developpement de UT4 a officiellement été annoncé comme annulé dans les derniers jours? C’était mon jeu principal jusqu’à ce que Quake Champion débarque. C’est encore très loin d’être parfait mais je sens qu’au moins ça avance déjà plus vite que 5% de progrès par année. UT4 semblait être développé par 2 personnes à temps partiel bénévolement dans leur sous-sol quand bon leur semblant car avec une vraie équipe de dev ça l’aurait pu être finalisé en max 1 an.

Connectez-vous pour laisser un commentaire