Deux ans après la sortie et l’échec critique de No Man’s Sky, Hello Games reste accroché à sa bouée et va enfin sortir la fonctionnalité que tout le monde pensait découvrir dès les premiers jours. Le jeu va en effet se doter d’un mode coopératif à l’occasion de la sortie sur Xbox One, le 24 Juillet, de la mise à jour intitulée Next.

C’est dans le troisième épisode de Inside Xbox (à partir de 00:47:30) que Sean Murray, fondateur de Hello Games, annonce et nous parle un peu de ce mode multijoueurs. On pourra y faire tout ce qu’on fait déjà en solo, de la construction de bases/véhicules jusqu’à l’exploration ou les dogfights. Il prend tout de même bien soin de ne pas trop préciser sous quelle forme exactement hormis un discret :

You’ll be able to play with your friends (…) full multiplayer experience (…) “bunch of friends/small group of your friends

Quid des avatars ? Est ce que Sean Murray joue encore avec les mots où est ce qu’on pourra, cette fois, vraiment interagir avec d’autres joueurs ?

C’est la quatrième grosse mise à jour, après Foundation (ajout des bases à construire), Path Finder (ajout de véhicules terrestres) et Atlas Rises (graphismes améliorés et scénario rallongé). Plus que quelques unes en plus et le jeu ressemblera ENFIN à ce qui nous été promis pendant la promotion du jeu.

12 Commentaires

  1. C’est difficile de croire tout ce qu’il dit au vu de ce qu’il s’était passé à ce sujet… En tout cas si la coop arrive vraiment ça peut être sympa!

  2. Je me rappelle bien de ce jeu, c’est la dernière fois de ma vie que j’ai précommandé un jeu vidéo. Je l’ai encore en travers…

  3. Dans la première présentation, le jeu n’a jamais été présenté comme du jeu coopératif en mode aventure. C’était une expérience de la solitude dans l’immensité de l’espace. Après la machine a fantasme des joueurs et journalistes s’est mise en branle et chacun y est allé de ce qu’il voulait que le jeu soit. Sony a pris la main sur le projet car ça faisait de la pub et a tendu à faire du jeu, ce que les forums avaient demandé. Forcément ça fait un développement chaotique et des déçus au lancement du jeu.
    J’avais testé quelques heures au moment de la sortie de Atlas Rises il me semble, et j’avais été happé par le jeu. Un peu comme avec Astroneer.

  4. Il faut quand-même saluer l’effort d’amélioration du jeu malgré son “échec”.

  5. Dans la première présentation, le jeu n’a jamais été présenté comme du jeu coopératif en mode aventure. C’était une expérience de la solitude dans l’immensité de l’espace. Après la machine a fantasme des joueurs et journalistes s’est mise en branle et chacun y est allé de ce qu’il voulait que le jeu soit. Sony a pris la main sur le projet car ça faisait de la pub et a tendu à faire du jeu, ce que les forums avaient demandé. Forcément ça fait un développement chaotique et des déçus au lancement du jeu.
    J’avais testé quelques heures au moment de la sortie de Atlas Rises il me semble, et j’avais été happé par le jeu. Un peu comme avec Astroneer.

    Pas tellement, Sean Murray, dans une interview, a clairement spécifié sans ambiguïté qu’on pourrait croiser ses amis dans l’univers. Je peux te retrouver l’interview si tu veux =). Si ça c’est pas malhonnête….

  6. Ils ont même mis un sticker sur des boîtes pour cacher le mot multi-joueurs. C’était bien prévu sur le premier imprimé !

  7. Ce n’est que mon point de vue, mais je vois ce jeu comme un projet dont les protagonistes ont été dépassés par les attentes des joueurs. Sony ayant mis la main à la poche, a modifié la manière de communiquer. Le marketing est venu perturber le développement. Surtout que ce n’est pas (n’était) un gros studio. Avoir une chance de se croiser et jouer en coopération c’est très différent. Au départ, on avait l’éventualité de se rencontrer, mais le coeur du jeu était l’exploration et le sentiment de découvrir des lieux inexplorés. Et plus la communication a avancé, plus on était sur du minecraft de l’espace.
    Après ce qui m’intéresse c’est “est-ce que le jeu est fun à jouer?”.


Connectez-vous pour laisser un commentaire