Nous vous en parlions la semaine dernière lors de la parution de son trailer, Atomic Heart est un FPS se déroulant dans un univers alternatif dans lequel l’URSS aurait perduré. PC Gamer publie aujourd’hui un résumé d’une interview entre un de ses journalistes et le PDG du studio Mundfish, Robert Bagratuni, qui nous permet d’en savoir un peu plus sur ce projet intriguant.

On y apprend notamment qu’Atomic Heart est conçu comme un open-world, dans lequel les joueurs ne sont pas bloqués dans un cheminement linéaire mais décident de l’ordre de leurs actions. L’aventure se déroulera dans toute l’URSS, qui propose des décors variés (environnements arctiques, montagneux, des plaines et des lacs…) et dont les différentes zones seront reliées par des chemins de fer. Le développeur laisse aussi supposer que les munitions seront rares et que le crafting sera au centre du jeu, le héros étant capable d’utiliser les pièces mécaniques et autres déchets trouvés lors de ses pérégrinations pour se fabriquer des armes.

Quant au background du jeu, Atomic Heart se déroulera dans une dystopie dans laquelle l’URSS a d’abord prospéré grâce à l’utilisation de robots automatisés, avant que ceux-ci ne deviennent fous et ne ravagent toute la Mère Patrie. Les développeurs ont également publié un message sur leur blog laissant entendre que le héros du jeu se retrouvera confronté à des morts-vivants, qu’on peut d’ailleurs apercevoir dans le trailer. L’autre projet du studio, le shooter VR Soviet Lunapark, se déroulera d’ailleurs dans le même univers qu’Atomic Heart.

Tout cela semble à la fois original, alléchant et ambitieux, peut-être même un peu trop pour être honnête. Espérons que le jeu soit à la hauteur, car c’est toute l’Union qui a le regard tourné vers le studio.

 

3 Commentaires


  1. Encore du crafting…. en espérant que l’univers et l’ambiance soient suffisamment convaincants pour que je puisse m’y investir

  2. Le crafting bien utilisé peut vraiment apporter un super touche à un jeu (sur dead space 3 je trouvais le craft des armes plutôt fun). Mais effectivement quand ça modifie trois fois rien en terme de ressenti sur les armes, c’est plus relou qu’autre chose… surtout si le gameplay tourne autour.

  3. Moi aussi le crafting je trouve que c’est plus une perte de temps qu’autre chose dans la plupart des jeux.

Connectez-vous pour laisser un commentaire