Cliff Bleszinski nous apprend via un message Twitter que le studio Boss Key Productions met la clé sous la porte. Il y explique que les deux jeux du studio, Lawbreakers et Radical Heights, n’ont pas eu le succès escompté malgré les efforts des développeurs. Quant à lui, il s’éloignera quelques temps de l’industrie du jeu vidéo pour se recentrer sur son entourage. On retiendra donc qu’à notre époque, il ne suffit ni de faire un arena shooter sans âme, ni d’essayer de gratter les miettes de la mode Battle Royale en sortant un jeu aux textures manquantes pour gagner le pactole.

Pour les quelques explorateurs de l’extrême du jeu vidéo, les serveurs de Radical Heights resteront en ligne.. pour le moment.

10 Commentaires


  1. CliffyB passe pour l’un des développeurs star d’Epic.
    Il quitte Epic pour faire son jeu et se plante misérablement une fois, deux fois. / Entre temps Epic sort Fortnite, leur plus gros succès.
    Cliff accuse Epic de le lui voler ses employés, et 15 jours plus tard il met la clé sous la porte.

    On connait la suite : il va se transformer en John Romero.

  2. >

    Epic s’est quand même planté 3 fois avant de réussir son coup avec Fortnite BR: Paragon, UT2017 et Fortnite PvE.

  3. >
    C’est bien un comportement de français de se réjouir de l’échec des autres. (c’était ma contribution café du commerce du jour)

  4. J’me suis mis à essayer Radical Heights la semaine dernière, avec des potes.

    Et la blague c’est qu’on a trouvé ça plus fun que Fortnite. Après je mens pas le jeu est une sombre déjection non terminée remplie de bots. Mais vraiment, j’aurais aimé qu’il continue en un jeu complet et polish, même si pour y jouer que quelques weekends.

  5. >

    Non ça s’est ce réjouir du malheur des autres, je parle en particulier de l’échec.

Connectez-vous pour laisser un commentaire