Electronic Arts a annoncé les changements majeurs apportés au système de progression de Battlefront II par la prochaine grosse mise à jour qui sortira le 21 mars.

Dans les grandes lignes, la progression devient désormais linéaire – comprendre que l’évolution se base désormais sur un système de points d’expérience permettant de passer de niveau et de débloquer des points de compétence ainsi que les fameuses Starcards (qui ne pourront plus être achetées avec de l’argent).

De leur côté, les lootboxes ne pourront plus être achetées avec de vrais brouzoufs et seront distribuées en réussissant des défis ou en remplissant des tâches précises. Elles ne contiendront plus d’éléments susceptibles d’impacter le gameplay mais uniquement des objets cosmétiques comme des emotes.

Quand aux micro-transactions, elles existent toujours mais se contenteront de vous proposer l’achat de skins contre des espèces sonnantes et trébuchantes.

On voit bien qu’EA et Dice essayent de nous faire oublier que Battlefront II n’était qu’un vulgaire gashapon camouflé… en attendant la prochaine escroquerie qui est, sans nul doute, déjà dans les tuyaux.

2 Commentaires


  1. Sur PC je sais pas encore – juste qu’en magasin, c’est seulement 1% des ventes enregistrés sur les premières semaines : il semblerait que le boycott ait été largement porté par les joueurs PC (si on regarde les totaux et les ventes consoles).

    Niveau ventes totales, le II devait au moins faire autant que le premier, c’est à dire 13-14M. Or il n’a fait que 7M (le 9M que prétend le CFO d’EA, c’est seulement si on ajoute le stock non-vendu dans les magasins), et ces 7M c’est en étant déjà en promo pendant les fêtes seulement 1 mois après sa sortie.

    Ce qui est amusant avec cette affaire, c’est comment les “analystes” et autres “experts”, les pseudo “journalistes” spécialisés, se sont largement moqués du mécontentement des joueurs (comme on a pu le voir auparavant avec CoD ou L4D2) et ont affirmés, tout fiers, que cela n’affecterait pas du tout les ventes, qui feraient facilement 14M.

    Que tout ça n’était un caprice d’une poignée de sales gamins (ces fameux “gamers”, ces adolescents frustrés de la bite) et que les micro-transactions n’étaient pas du tout P2W, et que de toute façon les joueurs adoraient ça (cf. les derniers FIFA et NBA, où tu P2W à fond pour avoir les meilleurs stats).

    Ça explique pourquoi la direction d’EA n’a rien vu venir et n’a rien compris : à force de s’entourer d’incompétents ignorants (comme le connard de SuperData) qui n’ont que du mépris pour le secteur et ses passionnés, ils sont devenus incapables de voir leur propre bêtise et sont passés à côté de 7 millions de copies à $60€, sans compter les MTX perdues et les réunions de crise avec Disney 🙂

  2. Ça fait plaisir des voir des gars résumer ce que je pense vis-à-vis de la majorité de l’industrie du jeux vidéo.

Connectez-vous pour laisser un commentaire