Fear the Wolves, le Battle Royale par les développeurs de Survarium propose dès maintenant de s’inscrire à sa bêta via un formulaire sur son site. Il vous faudra lier votre compte steam et créer, si ce n’est déjà fait, un compte sur leur forum.

Pour rappel, Fear the Wolves ne fera pas dans l’originalité puisqu’il s’agit en gros de l’ancien titre des développeurs, Survarium – un FPS PVP teinté de PVE dans un univers post-apo avec anomalies à la stalker – transposé en mode Battle Royale.

Survarium n’ayant pas vraiment brillé par son succès et le panier du Battle Royale étant déjà bien plein, on doute sincèrement de l’intérêt de Fear the Wolves dont la sortie est prévue pour 2018. Une phase d’accès anticipé est également annoncée courant 2018.

9 Commentaires


  1. Le gun play et le ld étaient bons. Ainsi que le lore. Mais je me demande quand les éditeurs comprendront que ce que veulent les fans de Stalker, c’est pas un mix de Stalker et d’autre chose. C’est un nouveau Stalker. Bon on aura un metro open world, c’est déja ça, mais sans vss-vintorez c’est pas pareil…

  2. Hop hop,je t’arrêtes de suite.

    Le prochain metro ne seras pas un véritable open world.(ce qui est très bien) mais plutôt de grand niveaux lié les un aux autres façon dishonored.

    Une fois dans la zone ” suivante” plus de possibilité de revenir justement en ”arrière ”.

    (Façon dishonored dans l’agencement des zones,alors que disho on peu revenir en arrière à tout moment,pas ici.)

  3. Tu es sûr ? J’avais justement compris l’inverse, ou au moins quelque chose entre les deux. Une grande part à l’exploration, du contenu qui se trouve en se baladant, un impact dynamique des actions, le fameux trains à population variable, etc. Après une fois qu’on change de zone probablement qu’on ne revient pas en arrière, mais même à Stalker, il y a un moment où on ne revient plus au Cordon (même si on peut). Du coup ça me semble quand même le plus proche de la formule SoC dans les titres à venir (avec possiblement FC5 selon les points de vue).

  4. Exodus Is Bigger…But It’s Not Open World.
    During our studio visit, 4A Games pressed upon us repeatedly the importance of realizing that Exodus is not an open-world game. Instead, Exodus is comprised of several huge sandbox levels that funnel in and out of the linear path of story missions, as well as side activities for you to find. Once you finish an area, you move on to the next one, without any way to return to it. Still, the flythroughs of the sandbox regions were impressive and diverse. The largest area in Last Light, according to 4A, was 200×100 meters and Exodus’ sandboxes stretch to two square kilometers.

    Ce sont des propos recueillis chez Game Informer qui confirme bien que nous aurons des zones plus grandes dans Metro Exodus mais impossible de revenir en arrière une fois que l’on quitte une zone.
    Pour d’autres infos, vous pouvez consulter cette page :
    http://www.gameinformer.com/p/metroexodus.aspx

    Pour ce qui est de Fear the Wolves, je suis de l’avis de OverHead, je préférerais avoir un vrai S.T.A.L.K.E.R. et pas une autre battle royal.

  5. Ce qui est décrit là est beaucoup plus proche de Stalker que des Metro précédents. Il y a quelques points de non retour mais comme je disais plus haut : en pratique il y a un moment où on ne fait de toutes façon pas de retour dans les Stalker. Pour moi c’est essentiellement de l’open world dans le sens qu’un FPS solo c’est Open World ou corridor. Le nouveau Metro est bien dans la première catégorie.

  6. Pour moi ça reste une annonce béton, les gunfights de survarium avec cycle jour/nuit, des anomalies et des animaux mutant, sur une grande carte avec 100 joueurs, sans parler de tout l’arsenal déjà présent.
    Je veux voir ça moi !

Connectez-vous pour laisser un commentaire