Vous ne le saviez peut-être pas mais le 8 Mars est une journée dédiée à des personnes spéciales. Des personnes que nous, joueurs de jeux vidéo, côtoyons quotidiennement. Malgré ces rapports sociaux presque constants, on ne peut pas dire que nous, en tant que communauté, les respections à leurs justes valeurs : moqueries, insultes, condescendance allant parfois jusqu’à la violence physique. En hommage à toute ces personnes maltraitées par les amateurs de jeux vidéo – et dans l’optique de changer l’opinion et le comportement des joueurs envers elles – NoFrag s’engage à respecter cette journée en leur honneur.

C’est pourquoi nous célébrons aujourd’hui la Journée de l’Infâme.

Pendant des dizaines d’années, vous les avez méprisées et massacrées par milliers avec des ustensiles parfois avilissants. Pourtant, ce que vous qualifiez de “monstruosités”, de “créatures malsaines”, ces “erreurs de la nature” et autres “engeances démoniaques” ont, elles aussi, des vécus, des expériences, des envies, des besoins. Besoins d’amour, besoin de respect. Besoin de se sentir importantes dans le regard des autres. Besoin, pour une fois, de se sentir à leur place dans un monde qui les a toujours piétiné.

Alors, en hommage à ce combat quotidien que mènent les Infâmes face aux joueurs, repensons à ces monstres tentaculaires, menaçants, puants, effroyables et vicelards qui ont marqué l’histoire du jeu vidéo.

Lorsque l’on pense à la Witch de Left 4 Dead, ce sont d’abord ses sanglots inquiétants qui nous reviennent en mémoire. Sanglots qui s’accompagnaient, lorsqu’on la dérangeait, de grognements hystériques et qui étaient généralement suivis par une fuite effrénée se soldant bien souvent par la mort du joueur sous les coups de griffes de la créature. Assurément une Infâme dont se souviendront longtemps les joueurs du FPS de Valve.

La Spider Mastermind de Doom hantera aussi longtemps les souvenirs des joueurs qui, à l’époque, la croisèrent dans le dernier niveau du jeu. Créature démoniaque malfaisante, croisement malsain entre la bête et la machine, cet Infâme est capable, avec sa mitrailleuse ventrale, de disséquer en un instant le plus valeureux DoomGuy.

Elles ne sont peut-être pas dotées de tentacules ou de griffes démesurées, mais les Assassins (aussi connues sous le nom de Black Ops) qui envahissent le complexe de Black Mesa dans Half-Life auront donné bien du fil à retordre à notre bon Gordon. L’Infâmie est bien cachée derrière leurs combinaisons noires mais ne vous y trompez pas : elles sont terriblement vicieuses et létales.

La première fois qu’elle apparaît, Alma de F.E.A.R. se présente sous la forme d’une petite fille habillée en rouge, hantant les niveaux que le joueur va traverser en lançant un rire narquois. Mais, par la suite, elle révélera son vrai visage et, croyez-moi, vous n’aurez pas envie d’un second rendez-vous.

L’Infâme peut avoir de nombreuses apparences. Y compris celle d’une machine perverse qui se fera un plaisir de torturer le joueur encore et encore en le faisant parcourir des niveaux remplis de pièges tout en agrémentant ses souffrances de commentaires sarcastiques. C’est le cas de GLaDOS, l’IA démoniaque de Portal.

Notre dernier hommage à l’Infâme est une tromperie. Qui aurait cru que derrière ces jolies boucles blondes et ces visages angéliques pouvaient se cacher l’Infâmie la plus totale ? Et c’est pourtant le cas avec les Gardes d’Élite de Return To Castle Wolfenstein : derrière l’apparence de jeunes femmes que vous rêviez de présenter à vos parents se terre en fait le régiment le plus dangereux du Reich. Ça fait froid dans le dos.

Voila, j’espère que ce petit tour des Infâmes importantes – liste non-exhaustive bien sûr, il existe bien d’autres Infâmes tout aussi affreuses et dégoûtantes – vous aura fait prendre conscience de la façon dont vous les traitez au quotidien. Et si, par le plus grand des hasards, un ou deux d’entre vous venaient à changer d’attitude envers celles qui, pour votre plus grand plaisir, passent leurs temps à exploser sous vos roquettes et à encaisser vos tirs de shotgun, alors la mission de NoFrag est un succès. Si vous avez une Infâme chez vous à la maison, pensez à lui apporter des fleurs, des chocolats ou une petite attention pour lui montrer qu’elle compte pour vous. Pour aujourd’hui, et pour tous les autres jours de l’année, nous disons “Vive l’Infâme !”.

3 Commentaires

  1. Que de souvenirs 🙂 Heh je n’avais jamais parfaitement vue le model/skin des assassins de Half-Life tellement qu’elles bougent rapidement et qu’à difficulté hard tu n’hésites pas trop longtemps quand tu les croises! Je ne me souvenais vraiment plus par contre des femmes dans RTCW 😮


Connectez-vous pour laisser un commentaire