Bienvenue dans le quatrième et ultime volet de notre série d’articles hebdomadaires Back to the nineties : Ces FPS qui remontent le temps dans laquelle nous vous présentons une sélection de jeux de tirs dont le but avoué est de vous faire revivre les sensations des années 90. Si vous les avez raté, la première partie abordait les jeux de scoringla deuxième des jeux plus traditionnels et la dernière partie était consacrée au mélange Roguelike/FPS oldschool.

Partie 4 : Des jeux à la mods

Jusque là nous parlions de jeux neo-retro, à savoir des FPS récents qui s’inspiraient de jeux old-school pour nous faire revivre des sensations d’antan. Aujourd’hui, pour cette dernière partie, nous allons changer notre fusil d’épaule : il s’agit maintenant d’aborder les vieux jeux des années 90 remis au goût du jour par la scène du modding qui s’échine, depuis des années, à redonner des couleurs à des jeux qui pourraient aujourd’hui sembler désuets. La sélection n’est, bien sûr, pas exhaustive au vu de ce domaine extrêmement prolifique – il s’agit simplement des mods revival m’ayant réellement marqué ces derniers temps.

Brutal Doom

Page officielle

En tant que lecteur de NoFrag vous vous devez de connaître l’excellentissime Brutal Doom. Désormais disponible en stand alone – pas besoin du jeu de base pour le faire fonctionner – il modernise l’un des meilleurs FPS jamais créé en ajoutant une multitude d’options de gameplay, visuelles et surtout, du GORE. Il serait beaucoup trop long de lister tout le contenu disponible dans ce mod : l’intégralité des modèles a été retravaillée, ajout de nouvelles armes comme le fusil d’assaut, possibilités de gameplay supplémentaire (ironsight, rechargement, doigt d’honneur), effets de lumières et de gore qui en jettent, animations d’agonie et de mises à mort, nouveaux niveaux regorgeant de secrets… Tout a été soumis à un soin particulier et son auteur, Sergent_Mark_IV, continue de le mettre à jour régulièrement. Si certains regrettent que Brutal Doom finisse par dénaturer l’expérience originale, il remplit néanmoins parfaitement son office : redonner une modernité à un jeu vieux de 25 ans qui, malgré tout son génie, pourrait sembler désuet pour des joueurs actuels. Un must have. 

Wolfendoom : Blade of Agony

Page officielle

Encore un mod pour Doom, sauf que cette fois-ci il s’agit à la fois d’une totale conversion du chef d’oeuvre d’id Software et d’une relecture de Wolfenstein, le tout avec des emprunts à des FPS à thématique WW2, comme le premier Medal of Honor ou Call of Duty. Lui aussi disponible en stand alone, il s’agit d’un mod extrêmement ambitieux, transformant complètement le jeu de base et ajoutant de nombreux concepts qui en étaient absents : présence de hub, conversation avec des PNJ, équipement personnalisable et système de commerce et bien sûr des ennemis et des environnements totalement nouveaux. Le mod est très complet et le level design très bien foutu, regorgeant de secrets plus ou moins bien cachés et d’une multitude de petits détails, témoignant d’une somme de travail et d’un sens de la minutie ahurissant. Si vous êtes plus intéressé par l’univers de la Seconde Guerre Mondiale teintée de fantastique de Wolfenstein alors Wolfendoom est le mod qu’il vous faut.

Powerslave EX

Page officielle

Contrairement aux mods précédents, celui-ci ne change pas le cœur du jeu sur lequel il se base. Il s’agit en réalité d’un mod HD/remaster stand alone basé sur la version Playstation de Powerslave – alias Exhumed dans nos contrées – et qui propose ni plus ni moins qu’un excellent FPS à la sauce égyptienne teinté de metroidvania. Comprenez par là que le joueur doit retourner dans les niveaux précédemment arpentés une fois qu’il a récupéré de nouveaux pouvoirs (voler pendant un court laps de temps, nager à volonté…), ce qui lui permet d’accéder à de nouveaux passages auparavant impraticables. Je pourrais vous en parler avec passion pendant des paragraphes mais mon petit doigt me dit qu’on pourrait vous en reparler plus en détails sur NoFrag prochainement alors je vais m’abstenir… Sachez simplement qu’il s’agit d’un très bon FPS des années 90 que j’ai pris beaucoup de plaisir à visiter à nouveau dans sa version EX. Malheureusement, le développeur du mod a supprimé les liens de téléchargement sur sa page, étant actuellement en pourparler avec les détenteurs de la licence pour une possible exploitation commerciale – mais on peut toujours les trouver en fouinant un peu.

Black Mesa (mod)

Page officielle

Difficile de parler de mods qui remettent au goût du jour de vieux FPS sans vous parler de celui qui vous permet de rejouer au vénérable Half-Life qui souffle ses 20 bougies cette année. Avant de devenir un projet commercial, Black Mesa était un mod gratuit et est d’ailleurs toujours disponible sur ModDB : il s’agit d’une total conversion recréant intégralement – à l’exception notable de Xen – le premier Half-Life en utilisant le moteur du 2, le Source engine. Si l’aventure reprend l’exact même cheminement que le jeu original, on y trouvera de nouveaux puzzle basés sur le moteur physique, une toute nouvelle OST, des effets visuels modernes et bien sûr des modèles et des textures beaucoup plus détaillés. Le travail réalisé par les modders est phénoménal et transpire d’amour pour le jeu de base : le portage réussit à rester fidèle tout en modernisant le mythe qu’est Half-Life, en faisant une très bonne façon de découvrir ou redécouvrir ce FPS majeur des années 90.

 

Conclusion : Back to business

Le milieu du FPS actuel, s’il est extrêmement actif avec des dizaines de nouveaux jeux sortant régulièrement, est assez morose : une poignée de gros jeux multi (PUBG, CS:GO, Overwatch) et de rares énormes licences annuelles ou presque (CoD, Far Cry) dominent très largement la scène, étouffant dans l’œuf les quelques tentatives des outsiders de se faire une place sur le marché. Difficile de faire son trou sans faire un clone de ce qui marche en ce moment, l’échec de petits nouveaux comme Lawbreakers ou de grosses licences comme Wolfenstein en témoignent. Résultat de cette frilosité ambiante : la plupart des jeux de cette série d’articles sont des jeux tordus, réalisés avec très peu de budget par des développeurs la plupart du temps seuls ou en très petit comité. Il est évident qu’ils n’atteignent pas un degré de finition comparable avec un AAA ou un III et il ne faut pas s’attendre à des miracles. Cela dit, ils peuvent donner des résultats étonnants, tantôt grâce à l’originalité de certaines mécaniques, tantôt en touchant directement la fibre nostalgique qui repose en chacun de nous. Nul doute qu’à l’instar des autres genres remis au goût du jour par des développeurs indés talentueux, nous tomberons bientôt sur un fer de lance du FPS récent à l’ancienne. En attendant, vous pouvez vous rabattre sur le travail de brillants modders qui fournissent d’excellentes versions retravaillées des jeux mythiques des 90’s.

Voila, cette série d’articles Back to the nineties est désormais terminée. J’espère qu’elle aura réussi à combler votre soif de jeux neo-retro ou vous aura au moins donné des idées de jeux à suivre. Nul doute que cette catégorie de FPS inspirée des anciens maîtres du genre est vouée à grandir de plus en plus dans les prochaines années. Dans tous les cas, on vous en reparlera sur NoFrag !  

 

5 Commentaires

  1. Petit détail : Far Cry n’est pas une licence annuelle, fort heureusement (le 4 est sorti en 2014, Primal en 2016, le 5 sort à la fin du mois).

    Tout à fait, c’est corrigé ! Merci.

    Sinon DigitalFoundry vient de sortir une vidéo rétrospective sur Exhumed/Powerslave.

    Et c’est une excellente vidéo que je conseille à tous de regarder et de vite oublier pour pas que nous fassions pâle figure avec notre futur hypothétique projet.

  2. Il y a un feeling ultra nerveux qu’on retrouve sur le moteur gold src et pas sur source, je préfère hl 1 à Black mesa.

  3. Il y a un feeling ultra nerveux qu’on retrouve sur le moteur gold src et pas sur source, je préfère hl 1 à Black mesa.

    Bah moi j’aime autant les deux, nonobstant ce point.


Connectez-vous pour laisser un commentaire