Vous vous rappelez de Survarium – que vous prononciez d’ailleurs Survivarium (faites pas genre) ? Mais si, ce jeu Free-To-Play développé par des anciens de S.T.A.L.K.E.R., coincé en Early Access depuis des éons et qui propose un FPS multijoueur PvP avec un soupçon de PvE, le tout dans un background post-apo d’Europe de l’Est fournissant son lot d’anomalies, ces pièges environnementaux changeant les lois de la physique. Et bien ses développeurs aussi l’ont semble-t-il complètement oublié puisqu’ils annoncent aujourd’hui, par le biais de leur éditeur Focus Interactive, leur nouveau jeu : Fear the Wolves.

Original ton nouveau projet, Piotr !

Et voici le programme, époustouflant d’originalité, du jamais vu, je crois que je vais m’évanouir, écoutez-donc : un FPS Battle Royale (oh !) avec un soupçon de PvE (ah !), le tout dans un background post-apo d’Europe de l’Est (hi !) fournissant son lot d’anomalies (scfdkjgdfj !). Petit bonus, la présence d’un cycle météo et… voila. Difficile de ne pas y voir une piètre adaptation de leur précédent projet pour tenter de surfer sur la vague de PUBG et consorts. Le jeu est prévu pour une sortie en accès anticipé “bientôt” pour pouvoir profiter un peu de la mode Battle Royale qui ne semble jamais s’essouffler et qui est tout à fait passionnante.

11 Commentaires


  1. … la mode Battle Royale qui ne semble jamais s’essouffler et qui commence à me taper un peu sur le système, mais que voulez-vous, ainsi va la vie.

    A mon avis cette partie est superflue, [partie superflue modérée].

  2. A mon avis cette partie est superflue

    Tu as raison, c’est corrigé, j’espère que cela te sied mieux.

  3. Il auraient pu ajouter un mode Battle Royale à Survarium … ce gachis de temps et d’argent.

  4. Ils n’auront pas trop de mal à proposer une meilleure DA que celle de PUBG, c’est déjà ça.

  5. Il auraient pu ajouter un mode Battle Royale à Survarium … ce gachis de temps et d’argent.

    Ah mais il faut faire repartir le farm de tt le monde à zéro.

    Effectivement ça sent le sapin.

  6. Il sont serieux -_- et moi qui était confiant quand je vu le PVE qui commencait à se pointer sur Survarium dernièrement… là je crois que je vais les oublier… presque aucune promesse tenue

  7. D’un autre coté Survarium est gratuit donc je ne vois pas vraiment de raison valables de se plaindre qu’ils ne tiennent pas leurs promesses. Cela aurait-été plus problématiques si le jeu avait-été payant, sans compter que Survarium même pour un jeu EA était déjà plus complet, jouable et jouissif que beaucoup de jeu “finis”.
    Personnellement n’ayant pas encore succombé à la mode BR (je suis radin, 30€ c’est trop cher pour moi) je suis curieux de voir ce qu’ils vont en faire, ça peut être pas mal la patte “de l’Est” apporte souvent de la fraicheur.

    Concernant le fait que le genre soit surreprésenté ont pourrait arguer du fait que dans le jeu vidéo comme dans beaucoup d’autre domaines “artistique” il y à des cycles, ça à été les Beat-em-up, puis les jeux de bastons 1v1, les fps ww2, les tps à cover, les fps moderne, les gta-like, les jeux de zombies, les survivals, et maintenant c’est les BR puis ça sera autre chose et ainsi de suite… Ça suit sont cours.

  8. Malheureusement la patte de l’est est de moins en moins la. Il y a une nette difference entre la joyeuse folie des premiers carnets de dev et ce qu’on a maintenant, fait par une equipe décimée, experimentée, usée, dont on voit bien qu’elle n’ose plus réver et se dit toujours « il faut faire quelque chose qui est prouver marcher ». Alors qu’en edition multi joueur c’est généralement l’inverse: quand wow sort, il faut arreter de faire des mmo, etc.

  9. Concernant le fait que le genre soit surreprésenté ont pourrait arguer du fait que dans le jeu vidéo comme dans beaucoup d’autre domaines “artistique” il y à des cycles

    Exact et le devoir de NoFrag est, comme à l’époque où les FPS WW2 pullulaient, de se moquer du manque d’originalité des développeurs/éditeurs.

Connectez-vous pour laisser un commentaire