Nous vous informions, hier, de l’arrestation de Jess Cliffe, co-créateur de Counter Strike.

Les détails de l’histoire, parus aujourd’hui, nous éloignent des gros titres tapageurs qu’a pu publier la presse vidéoludique classique et dont Nofrag se désolidarise et dénonce.

Loin d’être une affaire à la David Hamilton ou Polanski, Jess aurait simplement rencontré puis rushé la corniche plusieurs fois d’une escort girl grâce à internet. En bon gamer qu’il est, il aurait enregistré le replay de ses performances contre la volonté de sa partenaire… qui s’est révélée mineure.

Le mode Escort de Counter Strike

Ainsi, tel le taulier de la chanson française, Jean-Luc Lahaye, notre pauvre Jess est passé à côté de ce détail et déclare qu’il ne savait pas. Cette défense audacieuse semble avoir déstabilisé le juge qui a fixé la caution à 150 000$.

Hormis cette histoire de sextape, la jeune fille n’a pas l’air d’en vouloir plus que ça à Cliffe en précisant même qu’il a été très gentil avec elle.

Jess Cliffe repassera devant le juge la semaine prochaine.

Source

5 Commentaires


  1. Et voila, il sera à vie marqué comme sex-offender parce qu’une fille de moins de 18 ans se fait payer pour baiser et que l’état refuse de réguler la prostitution.

    PS : Underage veut surement dire une fille de 16/17 ans, on est loin de la pédophilie.

  2. +1 Et à ce que je sache ce n’est pas plus légal de se prostituer en bas de 18 ans mais elle va s’en tirer indème? Au fait s’il a été correct et que c’est elle qui a offert ses services etc, elle le poursuit pourquoi alors, juste parce qu’il a filmer ses ébats sans qu’elle le sache? C’est différent encore si c’est juste pour ses archives personnelles ou si ça l’a été publié sur Internet mais encore… ce n’est pas 1 vidéo amateur mal filmé de plus ou de moins parmi les 100000000000000 autres sur le net qui va changer grand chose.

  3. Bon bah c’est ce que j’avais dit dans l’article précédent. Les amerloks sont prudes. J’espère que VALVe va le reprendre…

    PS: les faux titres putaclic, c’est tout aussi agaçant que les vrais, pour info, même si l’on sait que c’est de la parodie.

  4. Il a rencontré la prostituée sur https://seekingarrangement.com/ en 2017, un site de “sugar daddy”, qui est le terme politiquement correct pour “client régulier”. Aujourd’hui, elle a 16 ans, donc elle avait 15-16 ans à l’époque des faits. Il l’a payée trois fois 300$, pour une heure à chaque fois. La dernière fois, il a filmé quelques moments de leurs ébats en prétextant tester son nouveau smartphone, alors qu’elle ne voulait pas. Elle lui a demandé ensuite de ne pas diffuser la vidéo, il a accepté.

    Si j’ai bien compris, ce sont les services de protection de l’enfance qui ont lancé l’affaire. Ce n’est pas la prostituée qui a porté plainte, elle ne fait que témoigner : “The case started last May when the King County Sheriff’s Office received a Child Protective Services referral”. Source : http://www.kiro7.com/news/local/prosecutors-counter-strike-co-creator-jess-cliffe-paid-teen-for-sex/693463851

    OK, c’est pas un pédophile, mais c’est quand même pas très malin de se taper des putes très jeunes rencontrées sur le net sans vérifier leur âge. Le mec est con, il a fait quelque chose d’illégal, il va être jugé et purger sa peine. Tout ça c’est normal. Le seul truc injuste, c’est son statut de starlette du web qui va ruiner sa réputation, sa carrière et peut-être sa vie.

  5. Ahah, ça c’est de la bonne news bien rédigée!!!!!! Oui il n’a pas été très regardant le bonhomme c’est clair…. Comme quoi à force de rusher le site bombe sur cs on finit par tout rusher.

Connectez-vous pour laisser un commentaire