Mes premiers émois multijoueurs ont été sur Medal of Honor: Allied Assault et Battlefield 1942. J’ai donc un faible particulier pour le thème de la seconde guerre mondiale. L’année dernière, c’était un peu Noël pour moi : Day of Infamy, Day of War, Call of Duty: WWII. Et en ce début d’année, Battalion 1944 arrive en accès anticipé le 1er février sur Steam. Il est développé par Bulkhead Interactive, plus connus pour The Turing Test (un jeu de puzzle à la première personne). J’ai profité de la beta ouverte qui avait lieu ce week-end pour voir ce que Battalion 1944 avait dans le ventre, et s’il pouvait sortir du lot face à une concurrence très chargée.

Plus arcade, tu meurs

Battalion est arcade et il l’assume. Si vous êtes plutôt simulation, ou semi-arcade comme son concurrent Day of Infamy, vous pouvez d’ores et déjà passer votre chemin. Ici, on tire en sautant, on tire à la hanche, on fait des 360 noscope, on meurt et réapparaît rapidement. Les développeurs de Bulkhead ne le cachent pas, ils veulent jouer sur la fibre nostalgique des premiers Call of Duty ou de la version promod de CoD 4. Ils veulent faire un jeu simple, épuré et orienté pour la compétition (5v5) et concentré sur le frag et le skill. Sur le papier, comment ne pas être d’accord avec eux ?

 

Le level design est totalement en accord avec l’objectif. Les cartes sont horizontales et petites : il ne vous faudra pas 100 heures de jeu pour être capable de vous y retrouver. Aucune fioriture pour gêner la progression et les lignes de vue. Elles sont pensées pour du 5v5, même si le studio annonce travailler sur des cartes plus grandes. La beta présentait 3 maps :

  • Coastal : carte ouverte dans un petit village français au bord de la côte. Agréable et bien construite, c’est ma favorite. Elle est un bijou pour le mode compétitif. 
  • Derailed : carte semi-ouverte (plus de couloirs et d’intérieurs) dans un village. Un peu moins intéressante que la première, mais assez agréable. Il faut éviter le couloir central car c’est la mort assurée par le sniper adverse qui campe. 
  • Battery: carte “ouverte” dans une tranchée, horrible et insupportable. Totalement sans intérêt, le design ralentit le jeu. Heureusement, celle-ci est disponible uniquement pour le mode arcade.

Un level design au service de la nervosité du gameplay, tellement arcade que la plupart des armes en deviennent inutiles. Après quelques minutes de découverte, où on s’amuse à découvrir les différentes classes (7 au total), on s’aperçoit rapidement que l’arme de prédilection est le fusil (Kar98, M1 Garand, Springfield). Un tir, un mort. Les SMGs et fusils d’assaut sont donc rapidement mis de côté car difficiles pour eux de rivaliser avec lui, surtout quand il est possible de tirer en sautant. Couplez cette mécanique avec un sniper au zoom ultra-rapide, et vous obtenez une arme surpuissante. Ce n’est peut être que mon impression (ou est-ce à cause de mon skill exceptionnel ?), mais un équilibrage est probablement nécessaire. Autre critique, purement subjective, mais le temps de sprint est ridiculement court pour un jeu aussi nerveux (4 à 5 secondes). On passe son temps à appuyer sur la touche shift puisqu’aucune barre d’indication de la stamina n’est présente (aucune barre de vie non plus, on retrouve le fameux écran rouge sang de Call of Duty).

Le moteur graphique va dans le même sens, le jeu tourne bien, très bien même sur la plupart des configurations anciennes ou récentes. Un gros travail d’optimisation a été fait pour qu’il soit accessible. Mais pas de miracle, c’est loin d’être une claque graphique, et sans être moche, le jeu est… commun, malgré l’utilisation de l’Unreal Engine 4. Le netcode fonctionne plutôt bien la plupart du temps. On a l’impression qu’il est parfois à la ramasse (quelques lags sont présents) et on ressent comme un manque de fluidité. On peut espérer une amélioration avant le 1er février, car cette bêta devait probablement surtout servir de stress test.

5 minutes de skill made in NF sur Coastal.

La compétition avant tout

7 classes mais le fusilier est de loin la plus puissante

La bêta présente deux modes de jeu : arcade et compétitif. Au sein du mode arcade, on retrouve les classiques TDM, CTF et domination. On fait rapidement le tour, ce n’est pas passionnant et il est difficile de s’imaginer revenir sur ce jeu uniquement pour ces modes, qui eux aussi se limitent au 5v5. Par exemple, sur la carte Battery, le mode TDM est ridicule car on passe son temps à courir sans rencontrer un seul ennemi.

Le jeu prend tout son intérêt au sein du mode compétitif. Celui-ci est un bête defuse (poser la bombe vs. défendre/désamorcer). L’innovation vient de l’économie à base de cartes : chaque carte représente une classe, et chaque round diminue le nombre de cartes en fonction de celles utilisées précédemment. Si vous savez que vos ennemis ont épuisé leurs cartes “fusil”, il est peut-être intéressant de préférer le combat à distance pour éviter une SMG au corps à corps. Un peu déroutant au départ, il faut avouer que ce système apporte une certaine fraîcheur. Il faudra voir ce que cela donne sur le long terme, car j’ai bien l’impression que ne plus avoir de fusils dans l’équipe est le signe d’une défaite assurée. Il pourrait être plus intéressant de tout simplement limiter le nombre de classes.

Il faut espérer que les soucis de matchmaking soient résolus d’ici la sortie en accès anticipé. C’était un peu la bérézina pour trouver un match, un serveur et pouvoir jouer. Un patch est d’ailleurs sorti au milieu de la bêta pour tenter d’améliorer la chose… Espérons que cela soit vraiment le cas d’ici la semaine prochaine. Selon la roadmap, un système de rangs/grades est aussi prévu, à l’image d’un Counter-Strike.

Battalion 1944 sera disponible le 1er février sur Steam, en accès anticipé pour la somme de 15 euros.

Nostalgie, Nostalgie…

Le jeu est fun, on s’amuse, c’est nerveux. Battalion 1944 est pensé comme un jeu compétitif, orienté autour du 5v5. Les anciens joueurs pro de Call of Duty sautent comme des puces, mais Bulkhead n’iront pas bien loin en s’adressant uniquement à ce public. Bref, il faut voir ce qu’ils nous proposent par la suite pour espérer nous voir retourner dessus. La nostalgie n’est pas garante d’un succès, comme le montre le cassage de dents systématique des fast-fps actuels.

 

11 Commentaires


  1. Plutôt d’accord avec toi et je partage la même crainte quant au succès du jeu. COD4 promod était très populaire puis est mort à petit feu sans soutien des dévs qui ont préféré se diriger vers le plus casual. Est-ce que ce genre de FPS compétitif peut encore réellement fonctionner aujourd’hui ?

    On verra bien, ca peut devenir un FPS compétitif à succès comme un gros flop. Le jeu ne fait qu’entrer dans sa phase d’EA prévu sur un an, le mode compétitif et le jeu en lui-même va surement bien évoluer d’ici la sortie.

  2. Les logos des classes sur le screenshot laissent penser qu’il pourrait y avoir des espèces d’atouts à la CoD (l’aile = sprint plus vite/longtemps, le “radar” = montre les ennemis sur la carte, etc.). C’est le cas ou c’est juste un mauvais choix de logo ?

    Et pour la classe “Pistol only”, est ce qu’il y a un avantage à jouer avec ? (autre que de ridiculiser les autres qui jouent avec des armes principales)

  3. Les logos des classes sur le screenshot laissent penser qu’il pourrait y avoir des espèces d’atouts à la CoD (l’aile = sprint plus vite/longtemps, le “radar” = montre les ennemis sur la carte, etc.). C’est le cas ou c’est juste un mauvais choix de logo ?

    Il y a des différences de vitesse, distance de strafing, etc… A confirmer si c’est selon ta classe ou selon l’arme que tu tiens toutefois. Mais rien du niveau des atouts à la COD qui offrent des bonus tel que dévoiler les ennemis sur la mini-carte.

  4. j’ai joué quelques heures ce week end mais ca manque cruellement de contenu, je ne sais pas ce qu’ils peuvent proposer de plus, quelques maps, quelques armes ? Mais bon ca sera très très vite répétitif j’ai peur.

    Perso j’ai beaucoup joué au MP44 et thompson sans avoir trop de problème face aux fusil.
    j’ai pas eu l’impression non plus que le garand M1 tuait en un seul coup…
    Sinon il y a des types complètement fumé 360 no scope et ca franchement ca tue un peu le jeu…

    Globalement c’est correct mais on s’en lasse très vite.

  5. Ouais c’est bien beau de jouer sur la nostalgie, et pourtant j’ai poncé COD 1 comme il se doit, mais il faut bien se rendre compte que le jeu était vide/simpliste par rapport à ce qu’on propose aujourd’hui.

    Faire du 5v5 sans barre d’XP, weapon attachments, véhicules etc, c’est assez début des années 2000.

    Un Hell Let Loose a l’air plus sympa niveau divertissement.

  6. Faire du 5v5 sans barre d’XP, weapon attachments, véhicules etc, c’est assez début des années 2000.

    Faudra m’expliquer ce qu’on attachait sur un M1 Garand en 1944 à part une baïonnette ou l’embout pour les grenades à fusil.
    Ah oui il faut que je regarde les vidéos marketing estampillées historical authenticity de call of duty ww2

  7. Sans rentrer dans les aberrations historiques de COD WW2, tu peux proposer des grenades à fusil et des trucs qui sortent un peu de l’ordinaire, c’est à dire pas le Bar, Thompson, M1, Colt 1911 etc.

    Sauf que quand tu fais de l’arcade 5v5 sans charme, c’est dur 🙂

  8. Plutôt d’accord avec toi et je partage la même crainte quant au succès du jeu. COD4 promod était très populaire puis est mort à petit feu sans soutien des dévs qui ont préféré se diriger vers le plus casual. Est-ce que ce genre de FPS compétitif peut encore réellement fonctionner aujourd’hui ?

    On verra bien, ca peut devenir un FPS compétitif à succès comme un gros flop. Le jeu ne fait qu’entrer dans sa phase d’EA prévu sur un an, le mode compétitif et le jeu en lui-même va surement bien évoluer d’ici la sortie.

    Pour le promod, il faut savoir qu’il a été mis en place par la communauté et certainement pas par Activision qui n’y connais strictement rien en jeu compétitif. La non présence des serveurs dédier et/ou mod tool sur les cod sortie post cod4 ont fait que tout les joueurs sont resté sur cod4, le seul cod “lannable”. Activision c’est contenté de sortir de vieilles adaptation pourrie de leur jeu console sur pc.

    Battalion s’adresse aux anciens joueurs de cod2/cod4 qui n’ont plus rien à se mettre sous la dent depuis cod4 (sortie en 2007). Aujourd’hui, soit tu joues à csgo, soit tu joues à… A rien en faite, csgo est le seul fps compétitif sur le marché. Donc oui c’est un jeu Arcade qui prend tout son sens en 5v5 compétitif, avec une gestion économique (qui va encore évoluer), des strats, smoke/nade au pixel, etc….

    Évidemment les perks de casu ne sont pas les bienvenue sur ce genre de jeu (gun attachement à outrance, lance grenade et autre artifice en carton). Il y a déjà énormément de jeu qui propose cela, et c’est pas le but recherché par les devs (qui sont d’anciens joueurs promod pour la plupart).

    Le but n’est pas de faire un jeu triple A pour casual, il est axé uniquement sur les compétitions online mais surtout offline. L’objectif n’est pas de plaire à la masse qui jouent principalement en ffa, mais de rassembler suffisamment d’anciens joueurs promod pour remplir des lan de 16 slots régulièrement. Le jeu va couter environ 15 balles (comme csgo) et va être en early acces tout l’année et donc évoluer (nous sommes qu’au début en terme de contenu).

    Je ne sais pas si le jeu va percer sur la scène (même si il y a déjà des partenariats avec esl), ou percer tout court, mais en tant qu’ancien joueur invite sur cod4, je peux vous dire qu’avec mes team mates, on en plus qu’emballé par cette Beta.

Connectez-vous pour laisser un commentaire