Jamais encore évoqué sur NoFrag, War of Rights est un FPS ayant pour thème la guerre de sécession (1861-1865). Le jeu a été kickstarté fin 2015 pour 107 000$, tourne sous CRYENGINE et est jouable en Alpha fermée depuis mai 2017. Pour l’instant il faut donc supporter le jeu à hauteur de 69$ pour avoir accès à l’alpha, 35$ pour l’avoir lors de la beta, 29$ pour l’early access ou enfin 15$ pour le jeu final (dans 150 ans). Oui c’est horriblement cher, alors essayons de voir un peu ce que le jeu a dans le ventre.

Mise en bouche

War of Rights vise l’authenticité et l’immersion. En effet, les lieux sont reproduits fidèlement, tout comme la balistique et la manipulation des armes à poudre noire. Vous pouvez ajuster votre matériel (kit et uniforme) et une chaîne de commandement est intégrée au gameplay. Si j’ai compris l’idée, vous choisissez un régiment (ce qui représente un gros groupe de joueurs) et la chaîne hiérarchique peut vous donner des ordres de déplacement. Libre à vous d’écouter le général ou non en fonction de ce que vous rencontrez sur le terrain et des ordres que donne votre chef de peloton via la VOIP. Si vous avez joué à Holdfast: Nations at war, ça a l’air d’être un peu le même style de jeu, version plus sérieuse, sans batailles navales et surtout sans TPS.

Perspectives

J’avoue avoir eu un peu de mal à trouver des informations sur les armes disponibles et la probabilité d’avoir de la cavalerie. Je n’ai pas non plus trouvé de roadmap détaillée. A ma connaissance, 4 cartes sont prévues : Harper’s Ferry, South Mountain, Antietam et Shepherdstown, représentant la campagne du Maryland (1862), mais d’autres cartes thématiques sont prévues plus tard. A vrai dire je ne me suis pas non plus farci toutes leurs annonces passées, pas mal de choses sont promises à long terme mais pour l’instant tout à l’air centré sur le combat d’infanterie et la mise en place des mécanismes de gameplay. Au premier abord, pas sûr qu’il y ait grand chose à se mettre sous la dent à l’heure actuelle.

Ceci étant dit, les récentes annonces réalisées sur le compte twitter du jeu donnent l’eau à la bouche. Hier soir ils essayaient de jouer à 150 (le record de joueurs simultanés à été atteint à ce moment : 176). Le dernier FPS qui, dans ma mémoire, a essayé de relever le défi des 150 joueurs était Squad, et on en a plus jamais entendu parler. Je suis donc curieux de voir si War of Rights va réussir à concrétiser cela, car ça commence à faire de belles lignes.

En tueur averti, vous avez sans doute remarqué dans le trailer officiel qu’il y a un freelook, rien que pour ça le jeu mérite d’être d’être suivi du coin de l’œil, sait-on jamais que de cet énième jeu en early access sortirait un truc sympa. L’idée d’étriper des esclavagistes dans des champs de coton avec une baïonnette de 45cm m’émoustille quelque peu.

9 Commentaires


  1. Sinon, 6 ans avant Squad, sur PS3,il y avait aussi M.A.G et ses 256 joueurs ou bien simplement Planetside 2 non ? Corrigez moi si je me trompe

    En ce qui concerne le jeux, il me fait penser techniquement à Verdun : Beaucoup de gens hypés par le réalisme et au final plus personne n’y joue 🙁

  2. >C’est bien ça, M.A.G était à 256 joueurs en 2010, puis PlanetSide 2 entre 500 (au départ) et 300 (ensuite) joueurs en 2012.

    Avant, on avait Tribes 2 en 2001 qui faisait 128 joueurs, Vietcong 1 qui faisait 64 joueurs début 2003, et bien sûr PlanetSide (le premier) qui faisait 200-puis-130 joueurs en mi-2003.

    ElTyranos écrit ici Le dernier FPS qui, dans ma mémoire, a essayé de relever le défi des 150 joueurs était Squad, et on en a plus jamais entendu parler”, il s’agit donc du dernier en date. Il me semble que c’est bien le dernier FPS jouable ayant misé sur cette fonctionnalité.

  3. Il y avait aussi Joint Operations (2004), un battlefield-like à 150 joueurs prenant place en asie du sud est. Issu de la série Black Hawk Down et développé par Novalogic. C’était vraiment sympa et j’avais passé pas mal de temps dessus. Il aurait pu concurrencer la licence battlefield si c’était un AAA. Dommage…

  4. >

    Ce jeu était génial. J’ai toujours une profonde nostalgie à chaque fois que je prends conscience de la fin de cette licence, avec son jeu frère Delta Force : Black Hawk Down. C’est en effet fort dommage.

  5. Ce sont des thèmes souvent sous exploités dans les FPS, en plus la plupart des armes doivent être assez difficiles d’utilisation.
    En plus ce qui est grandement dommage c’est que sur les autres thèmes, il n’y a pas grand chose à se mettre sous la dent, en dehors des jeux fantaisistes qui font leur grand retour depuis quelques années et que j’apprécie pour la plupart d’entre eux…

  6. Pour Planetside, vu les énormes batailles de mes souvenirs, ca devait être minimum 3*300 (3 factions). Quant au 2nd, il y avait une tentative de record à 2000 joueurs sur une même carte il me semble.

Connectez-vous pour laisser un commentaire