Nouvel ajout sur la (désormais longue) liste des FPS qui se la jouent rétro, Project Warlock se présentait en avril dernier au détour d’une campagne Greenlight qui s’est au passage soldée par un succès. Le studio Buckshot Software présentait son jeu comme un hommage à des FPS comme DOOM, Quake ou Hexen. Pas de scénario inutile, de génération procédurale ou de régénération de vie, Warlock affirme se concentrer sur une expérience proche des FPS d’antan en s’octroyant toutefois quelques libertés que l’on trouvera surtout dans une progression basée sur des statistiques et la possibilité d’améliorer ses armes.

A l’annonce du projet, ça ne payait pas de mine. Nostalgie oblige, les quelques images du jeu laissaient entrevoir un visuel assez gras et un ATH très chargé difficilement lisible. On peut cependant trouver sur Twitter quelques images témoignant de l’évolution du projet :

Les développeurs annoncent avoir presque terminé le quatrième chapitre du jeu, qui aurait d’ailleurs apparemment évolué au-delà du “simple clone de Wolfenstein” pour devenir quelque chose d’un peu plus original. On peut aussi noter qu’ils ont ajouté une flopée d’effets visuels (avec la main un peu lourde par moments) afin d’habiller le tout. Pour la sortie initialement prévue en octobre 2017, on peut imaginer que c’est un peu foiré. Buckshot estime pouvoir livrer le jeu d’ici le début d’année 2018, alors croisons les doigts.