Dans un billet adressé à la communauté il y a quelques jours, Valve annonce l’arrivée d’un nouveau mode de matchmaking dans Counter-Strike: Global Offensive.

“Nous avons lancé une nouvelle méthode de matchmaking pour réunir les joueurs susceptibles de vivre une bonne experience ensemble”

Basé sur un principe qu’ils appellent le facteur de confiance (littéralement traduit de Trust Factor), son but est d’analyser vos préférences et votre personnalité de joueur pour vous associer à des personnes du même type. Selon eux, un fan de Patrick Sébastien sera plus susceptible d’apprécier sa partie s’il joue avec d’autres fans de Patrick Sébastien – par exemple.

La présentation du concept est extrêmement floue : Valve ne s’étend pas sur le fonctionnement précis de l’algorithme afin d’éviter que des petits malins ne s’amusent déjà à l’exploiter. On sait par contre que ce nouveau système prendra en compte le temps de jeu, certaines propriétés du compte Steam d’un joueur, le nombre de fois où il a été dénoncé pour triche, le nombre de fois où un russe a dit du mal de votre génitrice… Il est même conseillé de lier un numéro de téléphone à votre compte Steam (d’où le matchmaking Prime) pour améliorer votre Trust Factor parce qu’après tout c’est bien connu, les gens qui ont un téléphone sont des gens bien plus respectables que les autres.

Rien de tout cela ne sera affiché en jeu, il sera impossible pour un joueur de connaître son Trust Factor et d’espérer l’améliorer. Valve explique simplement que les cons seront matchés avec des cons, et que les gentils joueurs bienveillants vivront dans un monde de bisounours.

Tout cela n’est peut-être qu’une conspiration. Un simple Placebo présenté aux joueurs pour limiter les comportements toxiques en partie et les inciter à jouer le coeur sur la main, en lâchant des “woh nice shot mate” et des “GG” à tour de bras. I see what you did there, Valve.