Jour après jour, la vie de John Romero se transforme progressivement en vide-grenier. Le co-fondateur de id Software a besoin d’argent pour entretenir sa somptueuse crinière, et a déjà retourné sa maison à la recherche de bricoles qu’il pourrait refourguer à des fans un peu trop généreux. D’abord des disquettes de DOOM 2, puis une copie toute pourrie de Daikatana et finalement, un T-shirt de 1993 qu’il n’a certainement pas passé à la machine à laver pour conserver le côté authentique.

Il revient à la charge avec sa copie personnelle de id Anthology, un coffret collector sorti en 1996 et contenant tous les jeux que le studio avait sorti jusque là. Avec quelques figurines en plastique, un comic-book et des photos rigolotes à côté. Les enchères s’arrêtent dans un peu moins d’une journée et ont tout de même atteint la somme de 780 dollars, parce que voilà.

De deux choses l’une : soit son compte en banque est aussi poussiéreux que son activité professionnelle actuelle, soit il fait tout pour se débarrasser des souvenirs de l’époque où il faisait des choses intéressantes. Mais à ce rythme-là, il ferait bien de vendre ses caleçons pour arrondir les fins de mois.

11 Commentaires

  1. Mon hypothèse: le financement participatif ne prend pas, il cherche une autre source de revenus pour Daikatana II.

  2. C’est triste pour lui de devoir se séparer de reliques comme ça, on dirait un mec qui vit au jour le jour.

  3. Il a déjà dit à plusieurs reprises, qu’il a des chiés de vieux trucs comme ça chez lui qu’il trimballe de maisons en maisons et dont il a décidé de se débarrasser. Il ne doit plus être aussi matérialiste que ses jeunes jours. Si pour certains se sont des reliques… Il aurait tort de se priver. 😀

  4. Ce qui est triste, c’est qu’il y a encore des tas de gens qui lui accordent suffisamment d’importance pour dépenser des fortunes en babioles merdiques.

    Mais oui, il aurait tort de s’en priver.

  5. Ce qui est triste, c’est qu’il y a encore des tas de gens qui lui accordent suffisamment d’importance pour dépenser des fortunes en babioles merdiques.

    Aussi mauvaise soit sa réputation, il restera tout de même un des créateurs du mythique DOOM.

  6. Le coffret est classe quand même.

    Ouais mais pas de là payer 1130$USD!!! 😮 En effet je serais curieux de savoir à combien sont évalué ses actifs à ce jour car ça fait pitié s’il ne lui reste plus rien et qu’il en est rendu là, mais d’un autre côté si c’est juste son train de vie qui est trop élevé là c’est son problème, car personne à réellement besoin d’une Ferrari pour aller faire l’épicerie par exemple.

  7. Et s’il vendait des trucs qui ramasse la poussière? tout simplement. Ça veut pas dire que le gars est ruiné pour autant.

  8. Aussi mauvaise soit sa réputation, il restera tout de même un des créateurs du mythique DOOM.

    On ne peut pas lui enlever ça. Ces interventions sur les problématiques de l’époque sont toujours très pertinentes.

    Mais il ne faut pas attendre autre chose de lui que ce côté “historique”. Il a déjà été démontré plusieurs fois qu’il n’est plus capable d’occuper un quelconque poste dans le domaine, que ce soit chef de projet, ou créatif.


Connectez-vous pour laisser un commentaire