L’homme qui n’a pas choisi d’être augmenté se laisse approcher gratuitement sur Steam. La dernière aventure d’Adam Jensen, Deus Ex: Mankind Divided, est gratuite jusqu’à demain, jeudi 26 octobre. De quoi découvrir quelques conduits d’aérations encore inexplorés.

18 Commentaires


  1. Normalement tu fait ”ajouter à ma bibliothèque steam” et il est à toi.

    Pas besoin de tout télécharger.

  2. Euh non c’est une période d’essai gratuite là, le jeu est pas donné gratuitement jusqu’à jeudi.

  3. Ah ok.

    J’ai une question au passage,je prends les jeux sur gamesplanet,mais est ce que ça fonctionne pour le remboursement avant d’avoir dépassé les 2h de game ?
    Comme ce n’est pas steam eux même mais un revendeur autre.

  4. Je l’ai acheté il y a peu pour 2€ en grande surface. Y’en avait un paquet en rayon, il s’est si mal vendu pour devoir être bradé à ce point là pour quitter les étalages ?

  5. >

    Tout le monde dit ça à son sujet, mais il m’a pris une bonne cinquantaine d’heure de jeu sans me presser certes, mais c’est quand même pas mal (et surement plus que ce que m’avait pris le premier). Après c’est sur que Deus Ex, c’est les champions de “cette petite carte est censée être une méga ville”. Et grosso modo, l’essentiel se passe dans la deuxième map de Prague, avec peu d’escapades. Et c’est à suivre, mais ça c’est pas interdit.

    Jeu un cran au dessus du précédent (réellement pas fameux pour moi) mais qui souffre douloureusement sur chaque point de la comparaison avec ce que fait Arkane. De bonnes réussites artistique mais sur l’ensemble on est loin derrière un Dishonored 2 et c’est vrai pour chaque partie : gameplay, histoire, son, animation, et la plus douloureuse raclée, le level design. Là ou Arkane est un cran au dessus de tout le reste, Deus Ex est un cran en dessous. Rien de scandaleux mais c’est le plus souvent anti crédible tout en réussissant à être assez chiant. Jeu aussi assez facile sauf les très nombreuses fois ou la méchanique de jeu qu’ils voulaient qu’on utilise foire parce qu’elle est mal implémentée.

    J’ai quand même passé un bon moment. Faut juste être dans le mood. Le vrai plus c’est que l’histoire mérite qu’on s’y intéresse.

  6. >

    En quoi n’est-il pas terminé ?

    J’ai également passé une cinquantaine d’heures dessus. Niveau gameplay c’est plus un “Deus Ex Human Revolution 1.5” qu’autre chose, mais vu que l’histoire m’intéressait, ça a fait l’affaire.
    Et contrairement a pas mal d’autres jeux, je compte me le refaire.

  7. Ceux qui ont rushé la quête principale ont pris le boss de fin pour un premier boss et on cru que le jeu allait continuer derrière. Ceux qui ont bien pris le temps de tout faire comme kirthgersen, toi et moi, n’ont pas eu cette impression et en ont eu pour leur argent.

  8. >
    Intéressant.
    J’ai terminé RAGE récemment (team “joue aux jeux avec 5 ans de décalage…”), même ressenti sur la fin abrupte.
    Rien à foutre, je me suis amusé pendant 12h à flinguer des sales gueules au pompe. Alors oui, on te fait miroiter un pseudo méchant Cartel… qu’on ne verra jamais, le jeu s’arrêtant au moment où le scénar semble décoller.
    Pas grave, c’est pas parce que la cinématique de fin est à chier et coupe l’histoire dans son élan que je vais molarder sur mes heures de plaisir juste avant.

  9. On est d’accord, l’intrigue n’a rien à voir. C’est ton ressenti sur la fin abrupte qui m’a rappelé celle de RAGE.

Connectez-vous pour laisser un commentaire