Un compteur de joueurs qui peine à dépasser la centaine de joueurs simultanés (avec un record légendaire de 7 personnes), ce n’est pas quelque chose dont on peut se vanter. Et pourtant, s’il reconnaît que son FPS LawBreakers a un peu de mal à attirer du monde, Cliff Bleszinski s’accroche et continue de le mettre à jour.

“Ce n’est pas un sprint, c’est un marathon”, a-t-il déclaré à GameSpot dans une interview. Il raconte que les gens qui jouent activement à LawBreakers le font parce qu’ils adorent le jeu (heureusement pour eux) et que Boss Key prévoit d’apporter du contenu supplémentaire durant les mois et années à venir. Un peu plus loin dans l’article, il se reproche de ne pas avoir sorti le jeu directement avec un mode Deathmatch, que les joueurs ont réclamé par la suite. “C’était l’un de nos intentions de design à la base, on ne voulait pas faire ce que tous les autres shooters faisaient”, déclare-t-il. C’est justement ce que j’avais relevé dans mon test du jeu à sa sortie : son originalité. Dommage qu’il ait dû se plier à la masse pour faire plaisir à sa communauté.

Le passage le plus drôle de l’interview, c’est certainement lorsque notre cher CliffyB déclare “j’ai un bon sens des affaires, particulièrement dans cette industrie”. Permettez-nous d’en douter. Aujourd’hui, il se trouve à un point où il envisage de distribuer LawBreakers sur le continent asiatique et de le passer free-to-play.

En attendant, LawBreakers continue de faire l’objet de mises à jour majeures et a tout récemment bénéficié de l’ajout d’un mode compétitif. La mise à jour All-Star ajoute des ligues pour la compétition, le mode Blitzball, une nouvelle map et (évidemment) des conneries à acheter en jeu. De nouvelles classes sont prévues mais aucune date n’a été dévoilée.