Hellblade: Senua’s Sacrifice mérite qu’on parle encore de lui. C’est le problème avec des jeux finis à leur sortie, c’est rare et on en parle plus trop une fois les premières semaines écoulées, vu qu’ils n’ont pas trente patchs correctifs à appliquer. Si vous n’avez pas lu mon test (mais que faites vous de vos journées ?) ou que vous détestez Ninja Theory à cause des coiffures de Tameem Antoniades, un de ces créateurs, je vous conseille quand même de jeter un œil au jeu, par exemple avec cette vidéo hommage.

Ici, pas de remerciements à papa, maman ou au banquier, mais des screenshots de fans faits avec le mode photo du jeu, histoire de montrer à quel point Hellblade est réussi graphiquement. Ils sont accompagnés de citations de joueurs racontant les rapports entre le jeu et leur propre maladie mentale.

Parce que si vous n’êtes pas au courant, Hellblade nous met dans la peau d’une personne psychotique et le fait très bien. Si vous comptez prendre le jeu, faites-le aujourd’hui, Ninja Theory a annoncé qu’ils allaient reverser à des œuvres de charité tout l’argent gagné ce mardi, Journée mondiale de la santé mentale.

PARTAGER
Article précédentOverwatch leak encore et toujours
Article suivantDeux jours de plus pour la bêta de Star Wars: Battlefront 2
Pedrodactyl
Docteur en philosophie et arrogant personnage cultivé, il use de mots compliqués que seul ton grand-père qui s’endort devant des Chiffres et des Lettres connaît. Pedrodactyl dit à qui veut l’entendre qu’il est un joueur asocial et solitaire de S.T.A.L.K.E.R. ou DOOM mais il ne trompe personne, on sait tous qu’il cherche à passer pro sur Paladins.

1 COMMENTAIRE


Connectez-vous pour laisser un commentaire