Alors que Crossfire, ersatz coréen et F2P de Counter Strike 1.6 rempli de modes bizarroïdes et de skins libidineux, est quasiment inconnu du grand publique dans les pays occidentaux, il est un des jeux les plus populaires en Asie et surtout en Chine. Tant qu’en 2016 il n’y a que League Of Legend qui a rapporté plus d’argent sur le marché des jeux PC. Pour gagner encore plus de sous, les créateurs du jeu, Smilegate, on décidé d’ouvrir un bureau à Berlin histoire d’essayer de rendre Crossfire populaire sur le vieux continent.


Il y en a pour tous les goûts niveau cosmétique.

Le truc c’est que si Crossfire fonctionne si bien en Chine, c’est parce qu’il peut tourner sur n’importe quel toaster et que le marché console est quasiment inexistant là bas, vu que leur interdiction d’être vendues ou produites sur le territoire n’a été levée qu’en Juin 2015. Du coup on se demande un peu quels sont les véritables espoirs de Smilegate en ouvrant un bureau en Allemagne. Attirer les quelques gens dont le PC ne peut pas faire tourner CS GO, pour leur prendre tout l’argent qu’ils n’ont pas, les obligeant à s’endetter ? C’est ça en fait, la venue de Smilegate en Europe est une manœuvre de déstabilisation de notre économie, les salauds.

PARTAGER
Article précédentUn nouveau trailer pour DESYNC
Article suivantStarbreeze annonce Payday 3

Docteur en philosophie et arrogant personnage cultivé, il use de mots compliqués que seul ton grand-père qui s’endort devant des Chiffres et des Lettres connaît. Pedrodactyl dit à qui veut l’entendre qu’il est un joueur asocial et solitaire de S.T.A.L.K.E.R. ou DOOM mais il ne trompe personne, on sait tous qu’il cherche à passer pro sur Paladins.