Comme prévu, Days of War est sorti aujourd’hui sur Steam en accès anticipé. Les retours sont mitigés, mais globalement positifs : certains parlent d’une véritable suite à Day of Defeat, ou évoquent un feeling s’approchant effectivement de Call of Duty 2. C’est nerveux et le recul des armes est correct. D’autres regrettent un prix trop élevé pour un contenu faiblard (4 cartes et 2 modes de jeux pour le moment) ou pestent contre le sound-design des flingues. Mais les critiques s’attardent surtout sur les sensations de tirs, jugées complètement ratées, allant jusqu’à comparer Days of War avec une simulation de paintball. Enfin l’équilibrage des armes et des maps est encore un peu foireux pour le moment.


(Oui, on sait, il ne joue pas très bien.)

En somme, Days of War ne semble pas proposer d’ingrédient magique qui le rendrait plus intéressant que son concurrent direct, Day of Infamy. Le gros problème, c’est que ça coûte 24,99€. Cher payé pour juste 4 maps, sans compter qu’il est très difficile de construire une solide communauté autour de ce genre de FPS. Pour l’heure, 530 joueurs s’affrontent sur Days of War, mais on doute qu’il y en ait toujours autant dans une semaine.

Pour les possesseurs du jeu, retrouvez ce guide très complet réalisé par la communauté francophone. Merci à panteror pour le lien.