Honnêtement, je n’avais pas l’intention de faire un test de No Man’s Sky. Le désastre était prévisible d’avance. Et il était tellement simple de le prévoir que réaliser un test sérieux du jeu, ce serait répéter exactement les même choses que sur Gamekult, JVC, Gameblog ou n’importe quel autre site. Alors on a voulu essayer autre chose. Puisque le jeu utilise la génération procédurale pour créer son univers, nous allons utiliser le même principe pour rédiger ce papier. Voici donc le tout premier test procédural de jeu vidéo jamais réalisé, qui vous permettra de lire votre propre test de No Man’s Sky parmi les 22 449 combinaisons possibles.

Note : ce test est proposé sans multijoueur.

[–SUITE–]