IGN a diffusé les vingt premières minutes de Valley et le constat est très partagé. Si Noddus trouvait le trailer chiant, c’est parce qu’il l’était effectivement, mais une séquence non interrompue de gameplay montre qu’il y aussi des phases un peu plus poétiques, plus rapides et engageantes. Elles ont malheureusement l’air perdues au milieu d’autres très lentes qui tranchent avec les côtés intéressants du jeu.


Le passage à 6:49 est un bon exemple de ce qui a l’air plaisant dans Valley. Ceci dit, ça reste un simulateur de marche/course et le constat se fera de toutes façons rapidement après la sortie ; dans tous les cas, ça ne pourra pas être pire que Slender: The Arrival.