Après avoir profité en 2012 de la crédulité des gens sur Kickstarter pour leur voler 154 000 dollars, les bras-cassés de chez Sandswept Studios (qui avaient pourtant développé le très mauvais Detour) annoncent enfin la fin du massacre The Dead Linger. Dans un billet sur le blog du jeu, Geoff Keene (le cerveau des opérations) explique les soucis rencontrés pendant le développement et les raisons de cette décision, la principale étant “notre jeu est moche et tout cassé, c’est pas demain la veille que ça va s’améliorer alors autant en rester là”.


Mais sans rancune, hein. Il précise quand même qu’exporter leur bousin sur 3 moteurs différents (“nous sommes maintenant des experts de UE3”, qu’il dit) pour parvenir à un niveau de qualité toujours plus bas leur a coûté des centaines de milliers de dollars. Comme quoi, même recouvert de tout l’argent du monde, un étron reste un étron. Et en plus, l’argent devient sale.