Si vous êtes assez vieux, vous connaissez peut-être Action Half-Life, ce mod rendant le jeu très cinématique avec des roulades, ralentis et figures partout (sinon, Double Action: Boogaloo marche pareil). Ses développeurs reviennent avec Killing, My Friend qui est dans le même genre.

Outre son nom pourri, le trailer qui ne montre quasiment rien et le fait que je trouve ça très moche, Killing, My Friend tape dans un genre qui est au final assez peu exploité. Mais c’est peut-être aussi parce que ces jeux attirent rarement plus d’une heure de temps en temps pour rigoler entre potes. Le jeu ne se démarque pas assez pour être vraiment intéressant et d’ici sa sortie en hiver 2016, on l’aura sans doute oublié.